mercredi 21 janvier 2009

La rubrique de Josiane (2ème édition)


Bonjour mes lecteurs!
Jeudi dernier, je ne sais par quelle magie j'ai eu l'idée de lancer la rubrique de Josiane. Elle a eu son petit succès, la Josiane, et je ne suis pas mécontente de la retrouver. On va dire que voilà; maintenant, donc, le jeudi c'est la fête des lecteurs. Car vous êtes tous, au fond, une Josiane.
Envoyez-moi vos questions, je me ferai une joie de vous aider à réussir votre vie. Bien souvent, Josiane a les clés, je la guide simplement vers la bonne serrure.

La semaine dernière, Céline nous avait aimablement fait part de son problème, que je résumerais ainsi:
1- Marine, j'ai une vie plutôt agréable et je gagne bien ma vie. Seulement voilà: Je considère que mon temps de travail prend trop de place sur mes loisirs. Comment pourrai-je travailler un peu moins, tout en gagnant autant? Je vous précise que je suis prof.
Céline, tout d'abord, bienvenue! Ca change des Josiane de la semaine dernière, c'est la preuve que mes lecteurs se diversifient et osent s'exprimer! Tu as une chance, Céline, c'est que l'Education Nationale est un monde magique, et tu exerces un des plus beaux métiers du monde. Encourager les futures élites de notre pays, les faire pousser telles de petites plantes vertes, et leur servir de tuteur, pour le restant de leurs jours, alors qu'on sait que c'est pas facile à dresser ces gueux-là...C'est beau. Tu mérites, donc, quelques applaudissements. L'autre avantage que t'apporte ton employeur, M. Darcos, est que tu peux un peu dévier de ta mission première, personne n'y verra de réel changement (Tes ingrats auront le bac à la fin, globalement), et tu toucheras le même chèque à la fin du mois.
Vois ici une opportunité, une ouverture, une possibilité de t'épanouir! Tu veux plus de loisirs et moins de travail? Remplace ton travail par du plaisir! Invente des petits supplices, inflige à tes nains des gages, fais de tes 50 minutes de cours, un rêve! Le mot Travail a pour origine latine le mot Torture. Pourquoi ne pas retourner cet héritage à ton avantage? Par exemple, tu pourrais demander à tes élèves de venir en classe déguisés en génies! Tu peux même demander à l'un d'eux de mimer René Coty pendant ses séances de travail. Tu verras, ils se décarcasseront pour remplir leur tâche (et d'abord, pour comprendre la consigne), et tout ce temps perdu t'évitera de repartir chez toi le soir avec des valises de copies minables à corriger. Bref, ce sera le bonheur, ils n'auront pas appris beaucoup moins, et toi tu te seras tellement plus amusée! Je t'embrasse et te souhaite une bonne dernière ligne droite avant les grandes vacances, placée, bien sûr, sous le signe du plaisir!

2- Chère Marine, voilà ma situation: J'ai une vie exceptionnellement réussie. J'ai un travail qui me prend pas mal de temps, et qui me rapporte un max de thunes (je travaille dans le monde de l'argent). Mon mari est exquis, touche de gros bonus (même cette année, le bougre) et me rapporte lui aussi un max de thunes. J'ai la maison sur la côte, l'Audi et le duplex au Trocadéro. Starck est mon voisin, je l'ai choisi pour re-designer tout un étage. Rien qu'avec les intérêts, on peut partir à Courch' tout l'hiver et à Saint Barth les 6 mois restants. Mon problème est le suivant: avec une vie si parfaite, j'ai peur que mon fils, plus tard, ne retrouve jamais le bonheur total qu'il connaît actuellement. En plus, il veut faire l'acteur et vivre dans un deux-pièces! Je l'envoie chez le psy, en prévention, mais je doute que ces types là puissent tout régler (pourtant je mets le prix!). Que faire? Josiane
Bonjour Josiane, c'est mignon de t'intéresser à mon blog. Je comprends que la vie soit difficile pour ton fils. Etre né avec tout est loin d'être enviable, et la vie de bohême à laquelle il se prépare n'augure rien de bon pour son futur compte en banque. As-tu pensé à l'assurance-vie? C'est un placement sûr pour ce type de personnalité. Ces jeunes prennent tant de risques... autant rester sage sur l'essentiel! Une chance, il est fils unique, et vous n'êtes plus si jeunes. Il retrouvera donc, dans deux ou trois décennies au maximum, toute la douceur de sa vie actuelle (voire plus, tu me parlais toi-même des intérêts!). Ne t'inquiète donc pas trop pour lui. Quant à ses lubies de spiritualité, de quête de sens et et de frugalité... Je te rassure, tout ça passera, il se recentrera vite vers ce qui est essentiel.

3- Ma chère Marine, je rêve d'être une star américaine. Or, je chante plutôt faux, je ne me maquille pas, porte les mêmes jeans depuis dix ans et vis en région. Que faire? Josiane.
Bonjour Josiane, bienvenue! Tout d'abord, l'apparence: arrête le maquillage au Monsavon! Prends ton courage (et ta trousse à maquillage) à deux mains, et plonge la tête dedans, comme ça, d'un coup. Secoue un peu, sors ta tête de la trousse et regarde toi dans le miroir: une vraie palette d'artiste peintre! Tu es prête à monter sur scène! Pour ce qui est du chant, ne te stresse pas trop avec ça, tes fans seront tellement obnubilés par ta prestance que leur oreille s'atrophiera peu à peu. Quant à la vie en région... ça ce sera plus délicat, il faudra voir avec le France 3 local pour ta promo aux States. Voilà, je pense que tu réunis maintenant tous les bagages essentiels pour réussir outre-Atlantique. N'hésite pas à te lancer et donne-nous de tes nouvelles!

Mes lecteurs, j'attends avec impatience vos futures questions, mais aussi vos conseils à ceux à qui je n'aurais pas parfaitement répondu. Vous constatez ici que je donne toute ma plume pour sauver des vies... Alors, ne restez pas sur le bord du bassin, bien au sec, mais mettez votre bonnet en latex et plongez dans la piscine du bonheur!

6 commentaires:

  1. Merci Marine pour cette réponse lumineuse!
    Je repars, sereine, pour une journée de boulot. Oups! Je devrais plutôt dire une journée de plaisir donc puisque j'ai décidé d'appliquer ta méthode à la lettre.
    Aujourd'hui, mes nains corrigeront leurs propres copies, s'expliqueront les points de grammaire les uns aux autres, le tout en anglais, pendant que je me referai les ongles au fond de la classe (c'est important, avec la craie, mes ongles sont cassants! C'est un peu comme un accident du travail quoi).
    En tous cas, continue avec cette merveilleuse rubrique qui répond à nos interrogations les plus secrètes!
    Bises

    RépondreSupprimer
  2. La bave du crapaud n'atteint pas la blanche colombe... Pourquoi?

    RépondreSupprimer
  3. Chère Marine,

    Je m'appelle Josiane et ne comprend pas pourquoi tout le monde s'acharne sur mon nom. C'est vrai quoi, c'est pas plus ridicule que Ginette ou Marie-Monique. Et je n'ai pas 65 ans.
    Merci de m'expliquer pourquoi mon nom est source de tant de rigolade!

    RépondreSupprimer
  4. @ Céline: Ravie de voir que mes conseils sont appliqués au sens strict. C'est bien la moindre des choses, tu me diras.

    @ Gagasse: Jolie question! J'y reviendrai Jeudi prochain, promis!

    @ Josiane: Ta question est très intéressante. C'est vrai, ça, pourquoi j'ai appelé mon personnage Josiane? ben c'est comme ça... pourquoi on appelle un tabouret un tabouret, un chat un chat et le con des Nuls, Régis? N'y voit en tous cas de ma part aucune idélogie Josianophobe. C'est juste qu'il fallait bien que je lui donne un nom à cette lectrice type! Et puis, tu pourrais t'estimer heureuse, car je te parie que ce prénom va devenir super trendy grâce à ce blog au top de la hype!

    RépondreSupprimer
  5. Chère Josiane,

    Mon docteur m'a arrêtée de mardi à vendredi pour une grosse sinusite. Or, on est jeudi et je vais déjà beaucoup mieux. Ma conscience professionnelle me dit de retourner au boulot demain, mais ma conscience personnelle me dit de rester au chaud à manger des chocolats en regardant Grey's Anatomy. Que faire?
    ps: merci de pencher pour la 2ème option.

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour Marie-Monique
    merci pour ton excellente question.
    j'y répondrai très vite, la rubrique de Josiane doit revenir avant la semaine prochaine.

    RépondreSupprimer