mercredi 21 janvier 2009

"Répondre aux enfants" pour les Nuls


Ma fille est encore loin d'avoir un an, mais je pense déjà aux mois et années qui vont venir. Pour l'instant, les seuls mots qu'elle prononce sont "kou", "teu", "ta-ta", "tchi", "beuha" et "chirurgie" (oui, ce matin, au réveil, j'ai vraiment cru entendre "chirurgie"! Bon, son père, lui, a plutôt cru entendre "kesskecé". Tiens, ça c'est une preuve de plus que les cerveaux des hommes ne sont pas si parfaits qu'ils le souhaiteraient. Si c'était vraiment le cas, l'homme en question aurait entendu "chirurgie", tout simplement. Sujet d'un futur petit billet?)
Bref, elle ne dit pas encore grand-chose, mais ça ne nous empêche pas d'être tout à fait émerveillés. Et là, ce matin, dans mon lit, avec ma fille dans les bras, qui était en train de me gratter l'oeil gauche (ben oui, c'est drôle, une paupière), j'ai eu une sorte de flash, de mise en perspective, de projection dans le futur; ma fille, bientôt, allait parler, et plus, elle allait me poser des questions!
Et là, pression, stress, angoisse: est-ce que je vais réussir à lui répondre? est-ce que j'aurai réponse à tout? Si non, arriverai-je à bluffer, à user lâchement d'une réthorique minable pour lui faire changer de sujet, à l'orienter plutôt vers une discussion sur son biberon rose plutôt que de répondre à une question du type "Peux tu me dire quels étaient tous les présidents de la république française, et chronologiquement, maman?".
Ah, parceque pour inventer des histoires complètement farfelues, avec des forêts magiques peuplées de milliers de nains volants, tous prénommés Gérard et dont la passion première serait - après aller sauver des princesses, bien sûr - de s'aligner tous ensemble sur l'herbe pour se mettre à peindre de l'impressionnisme, en se dandinant à la manière de Boy George, je réponds présente, ça c'est sûr. Mais pour toutes les questions d'Histoire, de Géo, pire, de physique-chimie (pitié, ma fille, va voir ton père pour ces questions-là, j'aurai piscine), il va falloir sérieusement que je me replonge dans les plus complets des ouvrages.
Il n'existerait pas un "Répondre aux enfants pour les nuls"? Ca m'aiderait beaucoup, en fait. Par exemple, répondre à la question "c'est quoi un consul, maman?" (Heuh, dans consul il y a "sul", ah ah ah!), ou bien: "Maman, quelle est la différence entre l'accessoire et le principal?" (Tape dans Google, ma chérie).
"Et maman, c'est quoi les noms des îles qui composent le Japon?" (Heuh, Shiseido, je crois, mais pour les 3 autres je sèche).
"Dieu et Dieudonné, c'est pareil?" (Note de l'auteur: Bertrand Delanoë vient de censurer la réponse à cette question).
"Maman, pourquoi la dame blonde de la télé, qui a une forme bizarre, elle nous demande tout le temps de maroufler et dégager les angles?" (Mais, ma puce, pour avoir un plafond bleu et marron, comme tout le monde!)
Voilà. Je sais que j'ai encore quelques mois devant moi pour me remettre à niveau. Je crois cependant que je vais aller m'acheter toute la presse people et féminine du coin pour commencer. Je vais d'abord réviser le thème style, mode et élégance naturelle: A l'éventuelle future question de ma fille: "Michelle Obama a-t-elle eu raison de choisir le vert anis pour son manteau de l'investiture?", j'aurai peut-être une chance de pouvoir lui répondre du tac-au-tac!

(à bientôt mes lecteurs... et, qui sait, demain, peut-être que La rubrique de Josiane fera une nouvelle apparition!)

1 commentaire:

  1. alors si tu trouves ce fameux livre je suis preneuse!! car a 2ans1/2 ma fille est un vrai moulin a questions!!!

    RépondreSupprimer