mardi 10 février 2009

Le déni de grossesse

(en photo: ventre à 6 mois de grossesse, dans le cas du déni de grossesse)

Bon, si on était un peu sérieux? Si si, c'est bien aussi parfois (bon, aussi rarement que possible, quand même, faut pas pousser non-plus)
Le 19 janvier dernier, au même moment que le procès du mari de Véronique Coujault, est passé sur France 3 un documentaire sur le déni de grossesse. (pour voir la bande-annonce, cliquez ici)
J'ai vu ce documentaire et je l'ai trouvé intéressant et fort utile! Ce phénomène est complètement méconnu et tabou. Je ne m'y serais pas forcément intéressée si je n'avais pas eu de bébé...Quoique, je n'en sais rien. Je me souviens, lorsque j'étais enceinte de quelques mois à peine, avoir entendu parler du cas d'une fille qui s'était aperçue de son état, au bout de 8 mois seulement. Ma réaction fut de ne pas y croire; "Mais c'est n'importe quoi, à quatre mois je sens vraiment bien les mouvements de mon bébé, et mon ventre est déjà bien rond! Et puis les symptômes de la grossesse apparaissent tellement tôt! Non, vraiment, cette fille divague".
Voilà. Et je crois que la majorité des gens réagissent comme ça, au premier abord.
Eh bien en fait tout est plus compliqué que ça. Oui, car ce documentaire nous montre l'importance du facteur psychologique sur le développement d'une grossesse. Parfois l'inconscient crée des barrières tellement fortes qu'il supprime tous les symptômes liés à la grossesse. Des saignements apparaissent tous les mois, les abdominaux ne se distendent pas, l'utérus ne peut donc basculer vers l'avant. Le foetus se développe donc à la verticale, et le ventre de la mère reste totalement plat! Ses seins se modifient peu, elle ne prend presque pas de poids, et ne sent pas les mouvements de son bébé, et cela parfois jusqu'au terme.
Difficile à croire lorsqu'on a vécu une grossesse, ou qu'une femme de son entourage a été enceinte. Vers la fin, normalement, les mouvements se voient à l'oeil nu!
Le Pr Nisand explique en fait que la perception des mouvements est très subjective! Certaines femmes les sentent dès les quinze premiers jours de la grossesse, alors que c'est techniquement peu probable, l'embryon ne mesurant que quelques millimètres.
Des cours commencent à être donnés à ce sujet dans les facs de médecine, et beaucoup de praticiens restent encore dubitatifs. Pourtant, nombre d'entre eux ne se sont pas aperçus de la grossesse très avancée d'une patiente, lorsqu'elle est venue consulter pour maux de ventre.
Ce documentaire m'a vraiment éclairée sur ce sujet passionnant. Il donne un autre point de vue, notamment pendant le procès des époux Courjault, (la femme est accusée d'un double infanticide). Dans la plupart des cas, le déni de grossesse se termine bien, l'enfant est en parfaite santé et sa mère s'attache, plus ou moins facilement, à son bébé. Mais parfois la panique et le trouble liés à la découverte, le jour de l'accouchement, qu'elles attendaient un bébé, pousse certaines femmes à tuer leur enfant.
Les juges s'identifieront inévitablement à M. Courjault: "On ne peut pas ne pas voir que sa femme est enceinte! Si c'est le cas c'est que le couple ne se touchait plus!"
Alors que le phénomène du déni de grossesse existe bel et bien.
Ces femmes qui tuent leur bébé à la naissance passent pour des "monstres". Mais bien souvent l'acte n'est pas prémédité, et on mériterait de se pencher sur la spécificité d'un tel meurtre, de comprendre le mécanisme psychologique qui touche ces femmes, et donc de prendre en compte toute la complexité et la singularité de la grossesse, ressentie si différemment d'une femme à l'autre.
Nan? Z-en pensez quoi?

Plus d'infos: Association Française pour la Reconnaissance du Déni de Grossesse

6 commentaires:

  1. Je pensais ce que tout le monde pense ce n'est pas possible de ne pas se rendre compte qu'on est enceinte. Puis il y a quelques années Ca se discute (c'était encore la bonne époque)a traité du sujet, et le témoignage d'une mère multipare m'a fait comprendre ce que le déni existait. Cette femme déjà mère ne s'est pas apperçu de sa 3e grossesse, elle ne voulait plus d'enfant. Son mari n'a rien vu non plus. Elle s'en est appercu sur le tard, a entamé les démarches pour accoucher sous X et l'a fait, sans que personne ne soit au courant. Puis deux ou trois jours après, elle en a parlé à son mari et est retourné récupérer son enfant.
    Cette histoire m'avait touchée et fait comprendre à quel point notre psychisme peut nous faire croire ce qu'il veut.
    De là à arriver au meurtre, c'est terrible, mais le déni existe bel et bien .
    (Sherifa Luna a fait un deni aussi et s'est appercu aubout de 6 mois de sa grossesse)

    RépondreSupprimer
  2. oui on est complètement ignorants sur ce sujet... c'est fou tout ce qu'on ne sait pas et qu'on découvre!

    RépondreSupprimer
  3. Oui, c'est effarant! Le problème, c'est de prouver ça devant une cour de justice. Vu que le commun des mortels a du mal à accepter l'idée qu'une femme puisse ne pas se rendre compte qu'elle est enceinte, j'imagine, qu'à prouver, c'est mission impossible!
    Inversement, certaines femmes voudraient tellement être enceintes qu'elles s'imaginent des symptômes (nausées, vertiges, etc...) alors qu'elles ne le sont pas. Enfin, dans ce sens là, c'est quand même moins pire!

    RépondreSupprimer
  4. Le déni de grossesse, d'accord. Ca peut arriver à n'importe qui, à priori, qui ne s'attend pas, voir qui ne veut pas tomber enceinte... Et qui arrive à s'en persuader.
    Mais quand le bébé arrive, c'est un être humain. Et le tuer est bien entendu condamnable !!!
    Un meurtre reste un meurtre ! Ca n'est pas parce que quelque chose d'imprévu nous tombe dessus qu'il faut réagir de la pire manière ! Où serait la morale sinon ?!
    L'article sur le déni de grossesse est pertinent, cependant, je n'aime vraiment pas la fin, où l'on met en question les actes de cette femme qui est bien entendu dangereuse et qui doit être punie selon la loi !

    RépondreSupprimer
  5. bonjour anonyme!

    oui, un meurtre reste un meurtre, quand il y a intention de donner la mort, et mort de la victime... mais il existe tout un tas de circonstances différentes aussi.
    il y a des assassinats (prémédités), il y a des homicides volontaires, des homicides involontaires... il y a des meurtres commis pour se défendre, il y a des circonstances aggravantes (nuit, surprises...etc).
    Pourquoi donc ne pas prendre en compte le contexte, très particulier aussi, de ce crime!

    La mère reste une criminelle, bien sûr. Elle doit être punie pour son acte. Mais on voit que la justice reste relativement clémente...

    Je n'ai pas écrit ce post pour "excuser" ou "justifier" quoi que ce soit... mais plutôt à la suite d'un coup de coeur pour ce docu... pour montrer à quel point on commence à peine à s'intéresser au sujet du déni de grossesse en général... et comme il peut être passionnant d'essayer de mieux le comprendre!

    RépondreSupprimer
  6. Αppгeciate the гecommendаtion.
    Let mе try it οut.

    Here is my blog; wangads.com

    RépondreSupprimer