mardi 3 février 2009

Nous et nos stars


"J'essaie autant que possible de privilégier ma vie de famille, les enfants c'est toute ma vie, mais avec le travail, le stress, les horaires pas possibles, ma maison à entretenir et ma carrière à mener de front, parfois je craque."
C'est qui, à votre avis, qui tient des propos aussi poignants? Une ouvrière de chez Peugeot? Une cadre dynamique qui passe deux heures par jour dans son train de banlieue? Une jeune maman célibataire?
Mais non, vous vous mettez le doigt dans l'oeil: C'est Sophie Marceau! C'est Angelina Jolie! C'est Sharon Stone! et toutes leurs copines!
Est-ce que moi, je vais aller me faire interviewer dans la gazette des people pour aller dire que "C'est trop dur d'avoir à gérer 5 nounous, surtout Concepcion, la petite portoricaine dernièrement embauchée, qui est préposée au cirage des chaussures des poupées des enfants, et qui est un peu ingérable, notamment quant on l'emmène avec nous à Aspen l'hiver"? ou bien: "le Spa La Prairie de Montreux a terriblement baissé ses tarifs cette année, franchement c'est le monde à l'envers, si même ça on le démocratise!", voire "Avec John, on fait tout pour avoir un peu de temps en amoureux une fois de temps en temps, mais entre les enfants, nos Falcone qui ne font que se croiser et nos jet-lags complètement décalés, la libido du matin tombe parfois pendant le massage à domicile du soir, et c'est hyper duuuuuuuuuur"?
Non? bon, alors, chacune ses problèmes! Ok, je veux bien que vos maillots Eres soient complètement foutus à cause de l'eau de mer de la Costa Smeralda, mais plaignez-vous en silence, maintenant! Est-ce que moi je viens faire la belle à parler de mes soucis dus à la dame pas très facile de la Caisse Primaire d'Assurance Maladie?
Si même leurs pires dépressions du post-soldes Hermès nous paraissent, à nous, le bonheur absolu.... alors je ne sais plus quoi dire. Nos magazines féminins sont décidément très proches de nous, mes chéries.
Mes lecteurs, c'était la mauvaise foi du jour. Et vous, z-êtes pas révoltés?

5 commentaires:

  1. Bien dit!
    Moi ce qui me révolte, ce sont les magazines féminins et leurs conseils mode. Je sais pas si vous avez remarqué, mais pour eux, la garde-robe normale de la Française moyenne doit contenir des basiques (Zadig&Voltaire, Maje, Sandro, Vanessa Bruno), quelques pièces fashion (Hermes, Chanel, YSL...) et parfois, quand on se pique de faire nos prolos, des guenilles H&M ou Zara...
    Perso, YSL, je me le paye en rouge à lèvre dans mes bons mois, Zadig&Voltaire, je pleure quand je vois le prix des débardeurs en cachemire (faudra m'expliquer le concept du truc où on pèle des bras et on crève de chaud du reste...) et Zara, c'est mon quotidien.
    Alors qu'ils cessent leur diktat fashion irréaliste, ça nous fait pas rêver, ça nous pousse juste à dépenser notre salaire dans un gilet en peau de lapin que l'année prochaine ils nous expliqueront que porter de la fourrure, c'est porter la mort.
    Voilà, mon coup de gueule!

    RépondreSupprimer
  2. Graaave! Bon, ils nous vendent du rêve, dans nos magazines, c'est bien pour ça qu'on s'abonne. Je préfère Elle à femme actuelle, ça fait quand même plus rêver. Mais bon, quand ils nous parlent des dernières techniques du de la clinique du Professeur Bisthoury à Neuilly, ou bien du régime indispensable graines germées- infusion de fanes de radis- oeufs crus, je suis dégoutée.

    RépondreSupprimer
  3. Quant à Zadig et Voltaire: c'est clair! en plus ça bouloche. Vive H&M, et les stocks Maje!

    RépondreSupprimer
  4. ah clairement là je trouve que c'est limite déplacé... chacun trouve la vie dur à son échelle !

    RépondreSupprimer
  5. voui... je comprends e-zabel... chacun son échelle de malheur je suis d'accord.
    m'enfin quand-même. Les leçons de vie des stars, c'est lourd.

    RépondreSupprimer