jeudi 19 mars 2009

La maison n'accepte pas l'échec


Aujourd'hui, c'est un peu la fête; et si on mettait notre journée sous le signe du couscous boulettes? C'est décidé donc, ce jeudi sera bling-bling ou ne sera pas.
Nous (l'Homme parfait qui transcende mon quotidien et moi, donc) qui étions de fervents adeptes des salles obscures, au moins deux fois par mois devant le grand-écran, et qui connaissions l'actualité ciné sur le bout des doigts, qui étudiions les différentes critiques, et faisions des analyses enflammées après chaque séance devant une crêpe à Montparnasse, donc, n'avons plus mis un pied dans une salle de ciné depuis... un an pile!
Le dernier film que j'ai vu, donc, c'était "Il y a longtemps que je t'aime", avec Kristin Scott Thomas et Elsa Zilberstein. C'était à Opéra, un dimanche pluvieux, mon ventre d'un volume époustouflant m'avait permis, pas peu fière, de resquiller l'immense file d'attente. C'était il y a trop longtemps, donc. Depuis que notre fille est née, le poste "cinéma" est carrément passé aux oubliettes. Jusqu'à présent, on avait toujours préféré faire garder la fille parfaite que nous avions mise au monde (vous ai-je dit qu'elle courrait déjà des sprints, qu'elle retombait toujours sur ses jambes après ses salto et qu'elle voyait la nuit? Elle est parfaite, notre petite) pour aller au resto et voir nos amis plutôt que pour aller au cinéma.
Et donc aujourd'hui, on s'est dit: On va profiter de la grève pour laisser notre fille chez sa nounou, et nous, lâchement, on va aller s'éclater comme des enfants toute la journée: au programme: très bon resto à midi, et séance ciné.... On a bien envie d'aller voir Coco, même si ça n'a pas l'air d'être un grand film, et que le scenario, à défaut d'être construit, est plus, paraît-il, une succession de jeux de mots. Mais les chalalas du Sentier nous manquent, et on se mettrait bien en mode falafel, Rolex et carte gold. On va être doublement indignes, donc, puisqu'au lieu de défiler avec la CGT on va se la jouer très perso, et qu'en plus notre fille croit qu'on va aller sauver le monde, ou rencontrer de très gros clients, alors que pas du tout, et je dirais même, bien au contraire.
Eh, j'ai un doute... et si on allait voir Harvey Milk, ou Slumdog Millionnaire? Ca faisait longtemps qu'on n'avait pas eu l'embarras du choix, et d'avoir tous ces films de retard, ça fout le vertige! Non, mais définitivement, j'ai très envie d'une bar-mitzvah aujourd'hui. 3ème arrondissement revival!
Je reste à votre entière disposition, et "evenou chalom alerem"!

3 commentaires:

  1. Coco, c'est typiquement le genre de film que je préfère regarder sur petit écran. je vais tellement peu au cinéma que je préfère y voir un "Grand film" qui ne rendrait rien à la télé.

    RépondreSupprimer
  2. Moi je trouve ça très bien de "resquiller" le boulot pour cause de grève. Il fait tellement beau (vous avez raison de vous enfermer dans une salle obscure!).
    Pour ma part, je resquille aussi, mais bien contre mon gré... Je crois que je vais planter une tente devant le cabinet de mon médecin, ça ira plus vite...

    RépondreSupprimer
  3. Quele bonne idée, j'espère que vous en avez bien profiter. C'est bien de faire le boulot buissonière de temps à autre !
    alors coco?

    RépondreSupprimer