lundi 23 mars 2009

La minute Benoit XVI

(photo extraite du film Magdalene Sisters, à voir absolument, d'ailleurs!)

Bonjours mes frères! Aujourd'hui, vous avez de la chance, puisque j'ai décidé que ce serait le quart d'heure "Benoît XVI", une sorte de rubrique fourre-tout de tous les trucs sympa qui se font chez les intégristes, catho-tradi misogynes, et j'en passe. Il vous suffit de peu pour vous mettre dans l'ambiance, même pas besoin d'aimer votre prochain, c'est dire!
Enfilez un Loden vert-bouteille, soyez incollables sur le dogme, parfumez-vous de quelques gouttes d'eau bénite, saupoudrez dans les cheveux des gynécologues que vous croiserez une pincée de poudre de chevelure rousse de sorcière, disposez quelques ex-voto punaisés au dessus de votre PC, brandissez le sceptre de la Vérité, organisez, samedi prochain dans votre jardin, un autodafé de capotes... armez-vous enfin d'un sourire menaçant, et vous entrerez dans le trip "forever with Benedictus", avec une facilité désarmante.

Une amie m'a envoyé cet "Authentique extrait d’un manuel scolaire catholique d’ÉCONOMIE DOMESTIQUE POUR LES FEMMES, publié en 1960".
Je ne saurais dire si c'est de l'info ou de l'intox, mais j'ai déjà lu des textes similaires dans les archives de mes grands-parents. (J'ai notamment dans ma bibliothèque un cahier d'exercices et de morale datant de 1905, édifiant, je vous en ferai lire un extrait un jour.) M'enfin, de toutes façons, de telles injonctions ne me paraissent pas absurdes, ayant longtemps fréquenté l'école catholique (je ne m'en plains, pas, hein, détrompez-vous, j'y ai appris plein de choses!). Lisez le Cantique des Cantiques, ou d'autres psaumes bien de l'époque, si vous n'y voyez pas une soumission sexuelle des bonnes-soeurs au mari idéal qu'est Dieu, faites-moi signe.
Bref, si Josiane m'avait interrogée sur la question: "Marine, je sais entretenir mon parquet comme pas deux, mais en ce qui concerne l'entretien de ma foi, sans parler de celui, encore plus difficile, de mon mari, parfois, j'ai du mal à garder le cap. Comment aimer mon prochain tout en gardant mon homme? Comment être fidèle à Dieu et rester une bonne épouse?", je n'aurais pas répondu autre chose:
Faîtes en sorte que le souper soit prêt
Préparez les choses à l’avance, le soir précédent s’il le faut, afin qu’un délicieux repas l’attende à son retour du travail. C’est une façon de lui faire savoir que vous avez pensé à luiet vous souciez de ses besoins. La plupart des hommes ont faim lorsqu’ils rentrent à la maison et la perspective d’un bon repas (particulièrement leur plat favori) fait partie de la nécessaire chaleur d’un accueil.
Soyez prête
Prenez quinze minutes pour vous reposer afin d’être détendue lorsqu’il rentre. Retouchez votre maquillage, mettez un ruban dans vos cheveux et soyez fraîche et avenante. Il a passé la journée en compagnie de gens surchargés de soucis et de travail. Soyez enjouée et un peu plus intéressante que ces derniers. Sa dure journée a besoin d’être égayée et c’est un de vos devoirs de faire en sorte qu’elle le soit.
Rangez le désordre
Faites un dernier tour des principales pièces de la maison juste avant que votre mari ne rentre.
Rassemblez les livres scolaires, les jouets, les papiers, etc. et passez ensuite un coup de chiffons à poussière sur les tables.
Pendant les mois les plus froids de l’année
Il vous faura préparer et allumer le feu dans la cheminée, auprès duquel il puisse se détendre. Votre mari aura le sentiment d’avoir atteint un havre de repos et d’ordre et cela vous rendra également
heureuse. En définitive veiller à son confort vous procurera une immense satisfaction personnelle.
Réduisez tous les bruits au minimum
Au moment de son arrivée, éliminez tout bruit de machine à laver, séchoir à linge ou aspirateur.
Essayez d’encourager les enfants à être calmes. Soyez heureuse de le voir. Accueillez-le avec un chaleureux sourire et montrez de la sincérité dans votre désir de lui plaire.
Écoutez-le
Il se peut que vous ayez une douzaine de choses importantes à lui dire, mais son arrivée à la maison n’est pas le moment opportun. Laissez-le parler d’abord, souvenez-vous que
ses sujets de conversation sont plus importants que les vôtres. Faîtes en sorte que la soirée lui appartienne.
Ne vous plaignez jamais s’il rentre tard à la maison
On sort pour dîner ou pour aller dans d’autres lieux de divertissement sans vous.
Au contraire, essayez de faire en sorte que votre foyer soit un havre de paix, d’ordre et de tranquilité où votre mari puisse détendre son corps et son esprit.
Ne l’accueillez pas avec vos plaintes et vos problèmes
Ne vous plaignez pas s’il est en retard à la maison pour le souper ou même s’il reste dehors toute la nuit. Considérez cela comme mineur, comparé à ce qu’il a pu endurer pendant la journée. Installez-le confortablement. Proposez-lui de se détendredans une chaise confortable ou d’aller s’étendre dans la chambre à coucher. Préparezlui une boisson fraîche ou chaude. Arrangez l’oreiller et proposez-lui d’enlever ses souliers. Parlez d’une voix douce, apaisante et plaisante. Ne lui posez pas de questions sur ce qu’il a fait et ne remettez jamais en cause son jugement ou son intégrité. Souvenez-vous qu’il est le maître du foyer et qu’en tant que tel, il exercera toujours sa volonté avec justice et honnêteté.
Lorsqu’il a fini de souper, débarrassez la table et faites rapidement la vaisselle
Si votre mari se propose de vous aider, déclinez son offre car il risquerait de se sentir obligé de la répéter par la suite et après une longue journée de labeur, il n’a nul besoin de travail supplémentaire. Encourager votre mari à se livrer à ses passe-temps favoris et à se consacrer à ses centres d’intérêt et montrez-vous intéressée sans toutefois donner l’impression d’empiéter sur son domaine. Si vous avez des petits passetemps vous-même, faites en sorte de ne pas l’ennuyer en lui parlant, car les centres d’intérêts des femmes sont souvent assez insignifiants comparés à ceux des hommes.
A la fin de la soirée
Rangez la maison afin qu’elle soit prête pour le lendemain matin et pensez à préparer son petit déjeuner à l’avance. Le petit déjeuner de votre mari est essentiel s’il doit faire face au monde extérieur de manière positive. Une fois que vous êtes tous les deux retirés dans la chambre à coucher, préparez-vous à vous mettre au lit aussi promptement que possible.
Bien que l’hygiène féminine
soit d’une grande importance, votre mari fatigué, ne saurait faire la queue devant la salle de bain, comme il aurait à le faire pour prendre son train. Cependant, assurez-vous d’être à votre meilleur avantage en allant vous coucher. Essayez d’avoir une apparence qui soit avenante sans être aguicheuse.
Si vous devez vous appliquer de la crème pour le visage ou mettre des bigoudis, attendez son sommeil, car cela pourrait le choquer de s’endormir sur un tel spectacle.
En ce qui concerne les relations intimes avec votre mari
Il est important de vous rappeler vos voeux de mariage et en particulier votre obligation de lui obéir. S’il estime qu’il a besoin de dormir immédiatement, qu’il en soit ainsi. En
toute chose, soyez guidée par les désirs de votre mari en ne faites en aucune façon pression sur lui pour provoquer ou stimuler une relation intime.
Si votre mari suggère l’accouplement
Acceptez alors avec humilité tout en gardant à l’esprit que le plaisir d’un homme est plus important que celui d’une femme, lorsqu’il atteint l’orgasme, un petit gémissement de votre part l’encouragera et sera tout à fait suffisant pour indiquer toute forme de plaisir que vous ayez pu avoir.
Si votre mari suggère une quelconque des pratiques moins courantes
Montrez-vous obéissante et résignée, mais indiquez votre éventuel manque d’enthousiasme en gardant le silence. Il est probable que votre mari s’endormira alors rapidement ; ajustez vos vêtements, rafraîchissez-vous et appliquez votre crème de nuit et vos produits de soin pour les cheveux.
Vous pouvez alors remonter le réveil
Afin d’être debout peu de temps avant lui le matin. Cela vous permettra de tenir sa tasse de thé du matin à sa disposition lorsqu’il se réveillera.

12 commentaires:

  1. non ce n'est pas un hoax... d'ailleurs je l'ai affiché sur mon frigo !!

    RépondreSupprimer
  2. C'est encore mieux alors! je vais faire comme toi, Marlène, ça me remettra dans le droit chemin.

    RépondreSupprimer
  3. Irk. Et en plus c'est probablement une femme qui a écrit ça.
    Cela dit je ne vois pas le rapport avec Benoît XVI ? J'ai comme l'impression que ce texte est plus influencé par la société des années 60 en général que par le catholicisme. A titre d'exemple, une femme ne pouvait ni travailler ni ouvrir de compte en banque sans l'accord de son mari, en France, jusqu'en 1967 je crois.

    RépondreSupprimer
  4. Je confirme que ces textes étaient meme utilisés en 2000, année ou j'ai commencé un BTS Economie et Sociale ... ou comment apprendre aux femmes à être de bonnes femmes au foyer

    BTS que j'ai arreté au bout de 6 mois qui s'en suivirent d'une dépression... Et oui, mal dirigée vers ce BTS, moi qui je pensais aider "socialement" et au vues de ce que l'on m'apprenait (autre qu'un lavage de cerveau intempestif), je me suis retrouvée la dedans avec tous mes idéaux déchus à 20 ans...

    En 6 mois, j'ai appris à coudre pour le bien de ma maison mais surtout de mon futur mari, appris à cuisiner des plats à l'ancienne (veau maregot, lapin yeurk sauce chasseur,etc) pour le bien être du futur monsieur, appris à réparer un lave vaisselle/chauffe eau/ machine a laver (et j'en pass) pour faire économiser à mon cher et tendre le stress des réparations!!!

    Les textes et règles régissant ce BTS et le diplome qu'il valide n'ont été mises à jour qu'en 2002...

    Pour ceux qui s'inquiètent, je vous rassure, la dépression n'a duré que peu mais a fait des ravages sur mon petit esprit de jeune femme de 20 ans qui voulait "conquérir" le monde et le rendre meilleur...

    RépondreSupprimer
  5. @ Marie: ben, j'ai fait une sorte de fourre-tout appelé "la minute Benoit XVI", ça consiste à y mettre tous les trucs misogynes intégristes ou catho tradi bien réac. C'est un raccourci... assumé!

    @ Ally: Je tombe carrément des nues en lisant ton commentaire. Je n'arrive pas à réaliser que ce que tu dis est vrai. Mais quel pouvait bien être le type de profs qui pouvaient croire et enseigner de telles disciplines? C'était quoi l'intitulé du BTS?

    RépondreSupprimer
  6. Je comprends pas... Vous faites pas toutes ça? C'est pourtant la base si vous voulez garder votre homme. Faudra pas vous étonner s'il vous largue!

    RépondreSupprimer
  7. Céline, j'ajouterais que ce qui est primordial, si on lit bien, c'est le concept de la crème de nuit POST-coïtale. (jamais avant, malheureuses!)

    RépondreSupprimer
  8. Moi j'aime bien l'idée que mes soucis à moi sont moins importants que les siens. Ainsi que tout ce que je dis d'ailleurs. C'est tellement vrai! Mon homme est une divinité comparé à moi, pauvre femme, victime de mes humeurs, soumises aux aléas du temps, tandis que lui, être d'intellect et de beauté pure, ne souffre pas les outrages du temps!
    On devrait instaurer une journée de l'homme pour rendre hommage à ceux dont la condition est trop souvent rabaissée à ce que leur pénis pense. Alors que non, malheureuses, ils pensent aussi avec leurs cerveaux!

    RépondreSupprimer
  9. @Marine ah ok, j'avais pas compris. Je suis pas franchement fan du raccourci, mais on ne va pas refaire le triptyque Williamson/petite fille brésilienne/SIDA en Afrique...
    @Ally non, sérieux ? Mais quelle horreur...
    Il manque un truc dans la liste : ramasser docilement les chaussettes que monsieur laisse traîner.

    RépondreSupprimer
  10. @Marine : BTS ECONOMIE SOCIALE ET FAMILIALE, qui a heureusement été réformé (trop tard pour moi, les ravages ont été fait!!=] )

    @Marie: si si, je le jure sur la tête de Josyane, meme que pour être accepter à ce BTS fallait passer un concours ecrit et oral ... Oral que je n'ai pas passé car mes écrits étaient tellement fabuleux que je les ai époustouflé!!

    Les écrits consistaient quand meme à calculer le prix d'un gateau sachant qu'un sachet de farine fait xxx euros ou bien si x+1=2 a combien équivaut x

    Ma chère prof de maths, Mme Ballet, aurait été tellement fière de moi (sic)

    Menfin, au moins je sais faire la blanquette de veau, pffff

    RépondreSupprimer
  11. Horreur et damnation! Je viens de comprendre l'origine des réflexions de mon beau-père qui n'a pas compris qu'on ait changé d'époque! Je vais lui envoyer ça immédiatement en lui disant que je viens de retrouver l'auteur et que j'allais l'écarteler en place de Grève (un léger gémissement autorisé!). Rassure-toi, j'ai bien compris que tu n'étais aps l'auteur du torchon!

    RépondreSupprimer
  12. OK, j'arrive après la bataille.

    Mais depuis, j'imagine que vous avez lu les râleries des femmes sur Ou sont les feeeeeeeeemmes ?

    Ok il y a des vieux cons, mais pas que.

    RépondreSupprimer