jeudi 23 avril 2009

Les hommes riches donnent plus d'orgasmes aux femmes


Hier soir, entre le biberon et l'arrivée du livreur de pizzas, je suis tombée sur le Zapping, et j'ai appris quelquechose -on se cultive comme on peut-: le petit biologiste tout mimi de l'émission Santé sur France 5, entre deux autres extraits d'émission, a tout juste eu le temps de nous expliquer, avec un schéma (preuve irréfutable que c'est un truc scientifiquement vrai), que: "Les orgasmes féminins sont plus fréquents et plus intenses pour celles qui ont un partenaire riche". (voir un article sur la question)

Niark niark niark. Regard en coin vers l'être aimé. Allez, soyons honnêtes, à homme égal, on prendrait le plus riche, non? A homme égal, hein, je dis!
Cette étude est étonnante, voire un peu gênante... En fait, je ne pense pas que les femmes soient si vénales, mais qu'elles ont plutôt un besoin de sécurité. Quoi de plus normal! C'est nous qui nous arrêtons de travailler pour enfanter, qui sommes les plus fragiles sur le marché du travail entre 25 et 35 ans, et je crois que la plupart d'entre nous voulons un homme qui assure un minimum, qui ne soit pas top looser, et cela malgré l'égalité des salaires et des carrièes hommes-femmes (bien théorique, cette égalité, d'ailleurs) ça doit venir d'un truc ancestral.
Dans ces cas-là, d'ailleurs, pour prouver notre argument, on fait référence à Darwin, au concept hyper cartésien de "depuis la nuit des temps", au fait que les hommes sont des chasseurs bien virils et dominants, fiers de leur apareil génital et qui se la ramènent pour être toujours le plus fort-poilu-lourd-relou et que les femmes sont des petites chéries toute mignonnes qui restent assises dans leur grotte toute la journée à coller des gommettes avec leurs nains en attendant que leur homme ramène un ours mort ou des baies fraîchement cueillies.

Bref, cette étude est en train de nous expliquer que le mâle le plus fort et qui a la plus grosse bagnole va sûrement faire grimper les minettes au rideau plus vite. Tu m'étonnes.
Quand on sait aussi qu'en temps de crise et de licenciements massifs (comme aujourd'hui), il y a beaucoup plus de femmes qui quittent leur mari, ça ne redore pas notre image (qui est, on le sait, synonyme de générosité, douceur, passivité, altruisme, compassion, sacrifice, pacifisme, amour inconditionnel et regard habité de mère et de femme épanouie, ben voyons)

Ne tirons pas trop de conclusions... Si les femmes étaient aussi basiques que ça, ça se saurait. Il y a une grande différence entre l'orgasme et le bonheur... Alors, certes, je pense qu'une femme recherche souvent la sécurité (moi par exemple, j'ai ressenti un plaisir non-feint en voyant que mon cher et tendre s'était commandé sur Amazon "Comment bien préparer sa retraite" et "placements financiers, le coin du banquier") mais encore une fois je trouve que cette étude britannique enfonce des portes ouvertes., évidemment que plus les conditions matérielles de vie sont réunies, plus les relations sont légères et agréables! Sûrement qu'un type qui réussit aura plus de succès qu'un autre qui se fait plus discret! Mais ça ne signifie pas que le couple moins friqué sera voué à l'échec, ou sera moins heureux... enfin, je crois?

Je suis encore jeune et niaise, donc si vous avez un avis sur la question, exprimez-vous, j'apprendrai sûrement beaucoup!

2 commentaires:

  1. "Si les femmes étaient si basiques que ça, ça se saurait!"
    Présente!
    Personnellement j'ai horreur des mecs qui ne fichent rien, et encore moins des pères de famille sans ambition. Que croient-ils, que les grandes écoles se paient avec trois sourires? Au boulot Messieurs! (ou je ne vous épouse pas, et ne comptez pas sur moi pour grimper aux rideaux ;-)
    Par contre ça ne veut pas dire que moi je ne devrais rien faire. Y'a pas à dire, à moins d'être rentiers....

    RépondreSupprimer
  2. Ouais mais par contre nous on veut des top canons pas nunuches... hahaaha
    pas de célulite!

    RépondreSupprimer