mercredi 15 avril 2009

Nouvelle star: le débrief du 2ème Baltard


(en photo, Maître Nadjar)


Thomas, le coiffeur méchu: "Dans la maison vide" de Polnareff. J'ai trouvé qu'il avait bien fait son prime, avec son petit côté cabaret, il a presque scaté sur la fin, c'était beau. La semaine prochaine, j'aimerais qu'on le foute sur du Mika, du Balavoine ou du Queen, par exemple un Bohemian Rapsody, un truc foufou.
3 bleus 1 rouge.

Melissa: Mamie Blue de Nicoletta, un peu nonchalante. Elle a une voix splendide. Mais bon. Sa coiffure patère ne remplacera jamais son pantalon panthère.

Lary: Give me something de James Morrison. Le pauvre s'est foulé la cheville à la répèt, la veille. Il a une belle voix ce con. On dirait le fils de Kubiak et de Coquille Jean-Jacques (hein, Cél?)

Damien, le basset fou qui avait cartonné son Chris Isaac la semaine dernière: Là c'est bête, il a perdu les paroles. Il nous a fait une petite cata sur Les Innocents. La vie est un estuaire... sur cet autre finistère, tout ça, quoi.

Liv 2, Che 0. Apparemment ce serait le match de l'année. M'en fous mon chéri, ce soir c'est M6.
(Liv, c'est pas Liv Tyler, c'est Liverpool. Et Che c'est Chelsea, mais pas Clinton) N'essaie pas de me faire croire qu'on voit Benjamin Siksou dans les tribunes.

Mahdi passe. Il est génial, lui. Ce grand Vençois, papa depuis peu (c'est l'argument "émotion"). On dirait le fils de Zidane, de Ben Harper, de Babounda et du clown Bozo. Il a fait son MC se soir, avec "Pastime Paradise". Il chante comme un Jamaïcain, j'adore. Le mardi, c'est Mahdi.
"Je veux bien lui masser la couille gauche", dixit un énième SMS de Cél.
Lio elle est trop con, elle confond "lunatique" et "nonchalant".

Heureusement qu'on a le portable pro pour s'envoyer des SMS avec Cél et son mec. Comme ça il peut nous updater sur le résulat du match. Si il savait comme je m'en fous.
Pendant ce temps, Leila et Dalé nous font une interlude sur I got u babe. Elle est rigolote, une espèce de Joan Baez avec de grosses dents.

Là, c'est Soan qui passe. C'est le fils de Nicolas Sirkis (qui est aussi le père de Thomas, voir plus haut) et d'Yvette Leglaire. Je l'aime bien ce piaf qui chante dans le métro. Il nous a commis une chanson sur Bashung, ma petite entreprise. Quand il desserre le dentier, on voit qu'il a une belle voix. Respect.

Leïla: elle nous fait Nina Simone, My baby just cares for me. Mouais, les collants roses c'est moyen. Elle a une gestuelle étrange, ça doit être ses origines bretonnes. Mauvais démarrage, et les jurés le lui font payer. 4 rouges.

Yoann, le beau gosse qui sait pas chanter: C'est Renan Luce qu'il a décidé d'honorer ce soir. Il sait toujours pas chanter. André Manoukian avait parlé d'une ETC, Erreur Terrible de Casting. C'était salaud mais il n'avait pas si tort que ça. Il va prendre cher: 3 rouges 1 bleu.

Che-2, Liv-2. Score dingue, selon les dires de l'homme de mes rêves (qui est aussi l'homme qui partage mon canapé en envoyant des textos à Gui-Gui depuis une heure, sur les concessions de la vie de couple, le mariage, le foot, tout ça. Ca vole haut.)

Camelia Jordana: putain, 16 piges! Elle nous chante Blondie, "heart of Glass", comme une petite nana qui ne se la pète même pas tellement c'est simple pour elle. L'arrangement disco-électro est planant, on est un peu comme dans une fin de soirée très, très arrosée, la tête qui tourne, le plafond qui tombe... Et ça en jette! "Un crime sans ciseaux qui brillent c'est comme des asperges sans sauce hollandaise, ça n'a pas de goût. Et toi, tu es la sauce hollandaise". C'est Dédé qui dit ça, rapport à Hitchcock. Très concept.

match: 4 partout. Le portable n'arrête pas de sonner.
Guigui, Virginieguilhaume-moi!

Enfin, Dalé: You are so beautiful de Joe Cocker. Il est joli, mais c'est un peu chiant.

Maître Nadjar est toujours aussi maître de lui-même. Il vire Yoann, d'un revers de bouton de manchette.
Bilan: Pas beaucoup de candidats qui sortent du lot, Lio a toujours l'air d'avoir oublié sa culotte, mais ça reste un bon cru. Sinclair était un peu endormi.

J'attends le retour de Maître Nadjar au bureau, et je vous livre, ce soir, les résultats du concours de lundi. Autant vous dire que le suspense sera insoutenable. "Maître Najar doit en avoir une grosse". Cél, au lit!

11 commentaires:

  1. Tout simplement un délice le mercredi matin !
    si on pouvait avoir un petit récap tous les mercredis à la sauce Marine sur la nouvelle star !
    Ce serait tout simplement et délicatement délicieux !
    merci à toi Marine,
    PS : Perso, rien ne vaut notre Julien Doré et notre tortue ! mais j'aime bien le petit coiffeur très Dalida mais bon !! soit ! c'est mon coté paillettes !!!!

    RépondreSupprimer
  2. 100% d'accord avec ton analyse sauf que je n'ai pas du tout aimé ce qu'a fait Camelia.

    RépondreSupprimer
  3. Je suis d'accord avec ton analyse aussi (tu as d'ailleurs eu mes commentaires en direct!). Par contre, je trouve le cru 2009 moins bon globalement que le cru 2008. Bon, d'accord, y a pas Benjamin, être d'érotisme brut à mon sens...
    Mes préférés cette années sont Mahdi (aime bien son timbre), Dalé (aime bien sa soul), Camélia Jordana (mais faut qu'elle articule). Sinon Soan, c'est pas mal, Mélissa faut qu'elle arrête de pleurer elle est ridicule, Leila a un problème de coudes quand elle chante, Damien a une belle voix mais faut pas qu'il se laisse intimider, Thomas a un problème de choix de chanson et Lary est cool mais peut mieux faire.
    Voilà mon humble avis. Je vote totalement pour une rubrique hebdomadaire Nouvelle Star!
    Bises

    RépondreSupprimer
  4. a la base je n'ai jamais regardé la NS du début jusqu'à la fin d'une saison, donc je débute, puis hier soir y'avait match du siècle, alors j'ai eu droit a la NS pendant la mitemps et à la fin...j'adore lary, madhi, dallé
    et camelia mais bon coté look faut qu'elle fasse un truc quand meme....

    RépondreSupprimer
  5. thomas, je peux juste pas, il est vraiment trop... TROP quoi maniéré... ça me gêne ! et cette mèche là ! ahhhhhhh je peux pas !

    RépondreSupprimer
  6. Aaaah quelle soirée… Baltard… de jeunes talents de la chanson qui donnent le meilleur d’eux-mêmes au cours d’une émission caractérisée par un immense stress, le public en délire, le jury délirant…
    Bon. Pourquoi pas ? Et bien je vais vous dire pourquoi pas : d’abord, parce qu’ils n’ont aucun talent, mais alors vraiment aucun, sauf un d’entre eux peut-être qui sait ce que doit être la chansonnette mais mon devoir de réserve (grand crû classé Kronenbourg évidemment, je reste quand même Maurice Radiobièrefoot) m’oblige à vomir sur tous en même temps sans distinction. Ensuite parce qu’ils ne se donnent pas beaucoup de mal et pleurnichent surtout énormément (ils seraient sans doute meilleurs si on leur promettait un grand rôle dans une série de prestige de TF1 du genre « Sous le soleil »… monologue : « la vie est tellement dure, je ne suis pas épargné »). Et s’ils n’ont aucun talent, qu’ils n’en foutent pas une et que cette émission est de mauvaise qualité, pourquoi est-ce que tant de gens la regardent ? Et bien parce que le niveau d’éducation musicale du public est nul, étant donné que tous ont été élevés au bon grain NRJ avec que des tubes ! Que des tubes ! « que des tubes » c’est un peu le concept MacDo appliqué à la musique pour ceux qui se demanderaient : on choisit un plus petit dénominateur commun, c’est-à-dire que, pour que ça plaise à tout le monde, on retire tout ce qui a du caractère, de la qualité, un pouvoir de distinction, on fait donc une belle merde un peu moelleuse, on la soumet au sein d’un groupe de personnes, qui par pur réflexe se met à crier « trop bon ! Génial ! p’tain c’est trop de la balle ! Ça déchire ! », et, (coup formidable), comme ce sont les plus nazes forcément, ils font un bruit du tonnerre et les autres subissent et… ça devient la norme ! Bref, c’est comme manger un peu d’excréments tous les jours : probable qu’après des années une bonne partie des cobayes finissent par trouver cela pas mal…
    Pourquoi est-ce que ce sont les nénettes et les mecs qui n’aiment pas les nénettes qui adorent ? C’est certainement lié à leur sensibilité nettement supérieure par rapport à celle des autres hommes… Enfin donc, si l’autre soir vous étiez scotchées devant la nouvelle star Ac’ (« trop bon », « il est trop mignon », « elle a une voix super trop douce »), composée de 5’ de gens qui chantent faux, 55’ de pub et 55’ de reportages du type «et Jean-Patrick il a amené du déo dans son sac de voyage ? oui, OK, délire », demandez-vous honnêtement : MAIS QUE M’ARRIVE-T-IL ? Ne suis-je pas complètement manipulée ? Ne suis-je pas en train de gâcher mon temps de vie éveillée bêtement ? Surtout qu’il est très court en dehors des heures de travail et de courses à Auchan, et ce même si je tiens jusqu’à 80 piges. N’aurait-il pas été plus judicieux de faire un câlin sur le dit canapé partagé avec mon compagnon ?
    Dans tous les cas, le foot, c’était moins pire. Et oui ! Car d’abord la musique était authentique : 45.000 personnes qui chantent avec une intensité sans égale, déployant toute leur énergie comme si leur vie en dépendait sur une mélodie au moins aussi sophistiquée que celle d’une chanson de Ronan Luce, et bien c’est plus vibrant qu’une soupe de l’ami Kubyak estropié. Ensuite, il y a réellement du suspense dans la mesure où onze personnes se font virer à la fin et qu’elles ont tout le loisir, durant 90’, de bien se le faire comprendre. Enfin, au final, de beaux gosses musclés indécemment riches pleurent !
    Conclusion : c’est toujours pareil avec les femmes, c’est comme au resto : t’arrives, tu commandes un truc en 2’ alors qu’elles mettent 3 plombes (« je sais pas si je préfère ça ou ça… revenez dans une minute… ou ça… non ça… revenez dans une minute… ou ça… revenez dans une minute… c’est long le service ici ! nuls ces serveurs ! »), ensuite les plats arrivent et OH SURPRISE c’est le tien qu’elle voulait (« je pensais pas du tout que c’était cela, je croyais que c’était du poisson… je sais que j’ai commandé de la viande et alors ? tu es dans leur camp ? tu me traites de conne ? ») donc tu te retrouves à ne pas manger la bonne chose, celle que tu voulais vraiment (sacrifice, sacrifice) et à les entendre râler… alors je vous le demande (re): c’était pas mieux de faire un câlin sur ledit canapé ????

    RépondreSupprimer
  7. coucou radio nière foot!
    dis, on se connait?
    bon en tous cas, merci pour ton analyse, qui ressemble beaucoup à la première que tu avais faite sur le même thème ;-)
    tu m'as l'air d'avoir pas mal souffert avec cette nouvelle star... sans parler des femmes. j'en suis désolée.
    et pour ce qui est des câlins, t'inquiète, on est des grandes filles et on gère. Merci quand même de t'inquiéter. A bientôt!

    RépondreSupprimer
  8. Cher radiobièrefoot,

    Je crois que tu n'as pas compris le concept de la Nouvelle Star. Entendons-nous bien, ils chantent la plupart comme des pieds. Ce qui fascine dans cette émission, c'est la possibilité de juger (ou de se foutre de la gueule comme tu veux) des candidats qui ont quand même le mérite d'oser se produire sur scène (ou de commettre une chanson, comme tu veux). Quelles barres de rire quand on écoute Yohann se planter, ou Mélissa chouigner qu'elle veut sa maman! Oui, cette émission fait appel aux instincts les plus vils de la race humaine. Mais parfois, il arrive que certains nous émerveillent (Amandine sur Joe Cocker, Benjamin sur Madame Rêve, ou encore Christophe sur Sunny) sur des monuments de la chanson. Alors oui, on se bouffe de la pub, des réflexions insipides, du Virginie Guilhaume (mais qu'est-ce qu'elle fait là?) et de la merde musicale, mais les quelques éclairs de génie de certains valent bien le coup.
    Et qui te dit qu'on se fait pas un quickie sur le canapé pendant les 15 minutes de pub???

    Quant au foot, décidément, notre sensibilité diffère. Regarder 22 boeufs se chauffer pour une baballe, c'est au mieux rigolo, au pire affligeant. Surtout pour les salaires de rois du pétrole qu'ils touchent (Drogba: 620 000 Euros/mois!). Mais, ça faut surtout pas critiquer, ils le valont bien!

    RépondreSupprimer
  9. une chose est sûre, radio bière foot, c'est que tu as de l'humour et que tu ne fais pas de fautes d'othographe...
    Mais alors... que faisais-tu donc mercredi dernier devant la nouvelle star?

    RépondreSupprimer
  10. Effectivement, je n’avais pas compris le concept de la Nouvelle Star ! Et ceci car deux phénomènes de société m’avaient échappé (malgré ma sensibilité de footeu), donc merci de m’avoir éclairé. Le spectateur de l’émission est « fasciné » par la « possibilité de juger » d’une part et, d’autre part, par le fait que, au milieu de l’ennui, de l’horreur et de la nullité « il arrive que certains nous émerveillent ». Alors là, je me lance dans une analyse sophistiquée de la société, le regard de l’autre, le voyeurisme, la mesquinerie et la moquerie sans le risque d’être pris la main dans le sac et d’éprouver de la honte (ou encore le malaise de sentir que les autres nous trouvent méchant ou mauvais ou même médiocre (ça veut dire moyen, en passant, médiocre)). Puis j’enchaîne sur le fait qu’il est un peu limitant de chercher le plus nul, pour que finalement quelque chose d’à peine médiocre (moyen cf précédemment) nous « émerveille » (émerveillement = privilège de ceux qui vivent dans la forêt enchantée, les autres, à l’âme moins poétique, diront « cool »). Mais non ! Je sais que tous ceux qui regardent disent la même chose au lieu d’être honnêtes et de dire la vérité, à savoir « le soir je m’emmerde un peu, je suis fatigué de la journée, la télé c’est reposant et puis c’est divertissant de se moquer de monsieur et madame tout le monde et parfois de les aimer un peu ». C’est pour cela que je me concentrerai juste sur la fin de ta remarque très chère et remarquable Marine (au fait j’adore ton blog).
    Et oui, et oui, tu connais le salaire de Drogba… alors dis-moi combien tu gagnes là ça m’intéresse. Parce-que moi, même si je trouve cela indécent, j’ai quand même l’impression que le bœuf c’est moi et les génies eux. Je ne peux moralement pas définir d’une manière aussi négative quelqu’un qui gagne autant d’argent (surtout quand je vois ma feuille de paie). Je pense donc qu’ils sont brillants.

    Concernant l’autre excellente et pertinente remarque relative à ce que je faisais devant la nouvelle star : et bien des sacrifices bon sang ! Des sacrifices ! Moi aussi j’ai mes petits vices inavoués… j’ai une femme ! Le plus souvent je suis content et des fois je le regrette… ce qui fait que j’allais d’une pièce à l’autre, à l’occasion je regardais un peu l’émission, quand c’était la pub je me jetais sur le foot et subissais la pression du « change, la pub est sûrement finie, CHANGE ! »

    RépondreSupprimer
  11. Radio bière foot,
    si tu "adores mon blog", comme dit dans ton commentaire... alors les choses sont différentes effectivement :-) Reviens-vite nous voir avec d'autres commentaires! (et n'hésite pas à réagir aussi aux billets qui ne parlent pas de la nouvelle star ;-)

    RépondreSupprimer