vendredi 8 mai 2009

Mes confrères de la blogosphère: aujourd'hui, Marie!

Bonjour tout le monde! Aujourd'hui je vous présente Marie, du blog "Comment se marier quand on est con et pleurnichard?"
Bonne lecture!

Comment ça va?

Bien bien : je viens de finir mon mémoire de fin d'études et suis donc en vacances -- ou au chômage, c'est selon.

Pourquoi tiens-tu ton blog? Comment t'organises-tu pour le rédiger?
Au début c'était pour occuper mes (trop) longues vacances coincée à Paris, je lisais des blogs et me disais "bah tiens, je pourrais faireça moi aussi". ça me donne l'occasion d'écrire souvent, sans la contrainte d'une histoire à faire avancer, et puis je rencontre des gens grâce aux commentaires -- toi, par exemple ! Pas d'organisation particulière (comment ça ça se voit ?), j'écris quand j'ai du temps et une idée.

Quel est ton rapport à l'écriture? As-tu toujours aimé ça, ou bien est-ce venu petit à petit?
J'ai toujours aimé ça. Quand j'étais petite, je m'inventais plein d'histoires, et très naturellement je me suis mise à les écrire. J'avais un style très "Club des Cinq", en fait ! Après, j'ai écrit des nouvelles, et plusieurs fois des tentatives de romans. J'ai une ébauche (120 pages quand même) de roman de science-fiction au fond de mon PC !

Quid de la littérature? Es-tu un gros consommateur de bouquins? Si oui, y a t-il un livre qui t'ait marqué, au point de t'aider à vivre, ou de te transformer?
Hmm... Oui, je lis beaucoup. Un livre en particulier, ce serait Belle du Seigneur peut-être, c'est énorme dans tous les sens du terme, drôle et tragique, très fataliste avec cette idée que les histoires d'amour sont forcément vouées à l'échec. J'avais 18 ans quand je l'ai lu et ça m'a beaucoup fait réfléchir. Et j'adore le style, j'ai lu que ces longues phrases à la ponctuation aléatoire venaient de ce que Cohen le dictait à sa secrétaire en prenant son bain, il s'embrouillait lui-même dans ses monologues !

As-tu un secret beauté/ forme/ sex-appeal/ régime sans sel/ bonheur ultime, n'importe lequel, à nous dévoiler et dont mes lecteurs pourraient bénéficier?
Un secret beauté alors, inspiré collégialement par mon prof de marketing et ma grand-mère : les cosmétiques ça sert à rien. Mon prof affirme que les compositions des produits de beauté sont les mêmes dans les produits de luxe et les produits de supermarché, c'est juste le marketing qui change -- sauf peut-être pour les produits bio, mais ils sont bourrés d'huiles essentielles à la place des parabens, donc c'est allergisant ! Et ma grand-mère, qui n'a jamais rien utilisé d'autre que de l'eau de Cologne, avait une peau sublime, même pas ridée. Elle ne s'exposait jamais au soleil non plus, ça aide. Ou alors, ma diatribe est juste une excuse de feignante pour ne pas se
tartiner de crèmes...

Que pensent ta famille, ton entourage, de ton blog?
Ils ne sont pas tous au courant, j'ai mis un tout petit lien sur ma page Facebook, seuls les plus curieux l'ont trouvé. La plupart sont surpris, en fait. Mais je crois qu'ils aiment bien. En même temps, je ne raconte pas (tellement) de vacheries sur eux... La mère de mon fiancé me laisse souvent des commentaires, je crois qu'au fond elle aimerait bien avoir un blog elle aussi !

Tes qualités? Tes défauts? Ton plus grand échec dans la vie? Ta plus grande réussite? (ça, c'est des questions de DRH, il fallait que je les case)
Ouah, tu es dure ! Au dernier DRH qui m'a demandé ça, j'ai répondu : qualités : travailleuse et créative, défaut : j'ai peur de parler en public (c'est tout l'intérêt du blog anonyme). Je n'ai pas vraiment menti, en fait. En vrai, j'ajouterais maniaque -- style Bree Van De Kamp -- paresseuse, et puis une qualité, euh... je pense être quelqu'un sur qui on peut compter. Mon plus grand échec : les moments manqués avec ma famille, et notamment ma grand-mère qui n'est plus là et à qui j'avais encore tellement de choses à demander. Ma plus grande réussite, au risque de faire nunuche : mon fiancé.

Un dernier mot?
Merci pour cette interview, je suis très fière ! Et bon courage à ceux qui se lancent dans l'organisation d'un mariage, ne vous laissez pas impressionner par les robes meringues, jarretières, traiteurs et belles-familles en délire... C'est juste du décorum tout ça, ce qui compte c'est la deuxième part dans la déclaration de revenu ;)

2 commentaires:

  1. La future belle-mère de Marie, c'est moi : Bellemèredixit...
    En fait non, je n'ai pas envie d'un blog à moi. Je commente parfois (c'est-à-dire que je me retiens le plus souvent) les billets de Marie et cela me suffit.
    Le fiancé de Marie (mon fils, donc) avait l'habitude d'affirmer que je devrais en faire un mais je n'arrive pas à me persuader que ce que je pourrais écrire serait intéressant pour quiconque.
    Et puis, j'ai la flemme.
    Et puis, je ne saurai pas comment faire.
    Et puis, je ne saurais pas quoi dire.

    Mais, je suis très fière que ma future belle fille parle de sa future belle mère (sans en dire du mal, j'entends !)

    Et en tous cas, félicitations à toutes.

    RépondreSupprimer
  2. Belle du Seigneur, j'ai adoré, quel régal quand il décrit la vie de bureau des fonctionnaires qui rêve du bureau du supérieur (avec de plus belles étagères) en taillant ses crayons et en glandant sur ses dossiers, j'aime beaucoup ce cynisme, cette ironie.

    RépondreSupprimer