jeudi 24 septembre 2009

Gynécologie mon amour


Attention, les hommes dotés d'une âme sensible (ou pas), cette rubrique hommage-polémico-trash pourrait en surpendre certains.

Depuis ma tendre enfance je nourris une profonde admiration, assortie d'un respect inégalable, pour les médecins.
Les pédiatres, en N°1, évidemment (les chiens ne font pas des chats). Puis les chirurgiens. Les généralistes. Les ORL. Les neurologues. Les cardiologues. Les cancérologues. Puis les dermatologues. les radiologues. Sans parler des psychiatres. Ou des phlébologues. Et j'oublie les autres... etc...
On nourrit tous des sentiments un peu ambigus envers nos médecins.
Une espèce d'admiration sans bornes, avec forcément un léger transfert (quel autre homme nous écoute aussi attentivement, hein?), et donc des attentes un peu démesurées, une exigence très forte à l'égard de ce type, apparemment "lambda", qui va nous sauver la vie (même pour un ongle cassé, oui). Pour peu qu'on soit hypocondriaque, ce monsieur juste plus diplômé que la moyenne devient à nos yeux une espèce de demi-Dieu. Qui n'aurait pas droit à l'erreur, inutile de le préciser.

Oui mais voilà. La spécialité qui me donne le plus de fil à retordre, voyez-vous, ce sont les gynécologues.
Cette profession en danger est indispensable pour les femmes (et pour leur homme, en extrapolant). Mais jamais je ne me suis sentie plus inconfortable psychologiquement que chez un gynécologue.
Comme toutes les femmes, j'en ai eu plein de différents. Des niçois, des parisiens, des hommes, des femmes, des internes beaux-gosses, des pères de famille, des myopes, des grands-pères, des bricoleurs, des lesbiennes ou des pontes.
Tous ont pour point commun l'amour des femmes. Tous sont là pour la protéger, la libérer et l'épauler, dans le début de sa vie de couple, pour des choix difficiles comme l'avortement, dans la maladie, ou pour de grands évènements comme la grossesse.
Mais tous, bizarrement, ont un point de vue personnel, et bien différent, sur la question pour laquelle on les consulte. C'est bien ça le souci.

En matière de gynécologie, quand on entend les différentes réponses des praticiens, on se dit qu'on n'est pas encore bien sorties du Moyen-Age, parfois. Qui n'a pas changé 10 fois de pilule? Qui parmi vous n'a pas essayé au moins 5 paires d'étriers différents? (On finit par trouver chaussure à son pied, il parait -Oh, Marine, voyons, ça c'est un peu too much-). Qui n'a pas eu l'impression, régulièrement, d'être face à un voyant s'en remettant à sa boule de cristal, pour décider de notre sort?

En consultation ou aux urgences, voici quelques morceaux choisis (vécus ou entendus dans mon entourage) qui me laissent sans voix:
- "Ah, les femmes!
- Oh, mademoiselle, si vous n'avez pas vos règles, c'est le stress!
- Si vous ne tombez pas enceinte, c'est psychologique; regardez, les femmes, au Darfour ou dans les camps de concentration, elles n'ont plus leurs règles. (SIC. sympa, merci pour l'exemple)
- Bon. Cette pilule ne va pas. On va essayer une autre et on verra bien si dans 3 mois c'est pire.
- Oui, je peux vous donner un RDV dans 5 mois et demi, si vous voulez. Pas avant, malheureusement.
- N'oubliez pas de prendre du fer! Vous allez finir anémiée!
- Faut opérer.
- Surtout pas d'opération!
- la pilule n'est pas dangereuse, mais non!
- la pilule ne favorise pas, en théorie, le cancer du sein, dans le cas de seins dits "normaux". Mais je ne peux vous dire si vos seins entrent dans la catégorie "normale". (Ah bon d'accord).
- arrêtez d'y penser, vous tomberez enceinte à ce moment-là ! (application très simple, évidemment)
- Vous avez le choix; soit une pilule qui diminue vos saignements mais qui vous déclenchera un masque de grossesse, soit une pilule qui vous supprimmera l'acné mais qui vous clouera au lit une semaine par mois. Alors?
- c'est 95 €.
- Eh non, malheureusement la pilule n'est pas remboursée par la sécu!
- Mmmmmh... voyons voir... vous ne seriez pas un peu stressée, vous? levez le pied, tout s'arrangera tout seul. Vous les femmes, vous menez des vies complètements folles. (sympa quand on est parisienne)
- Bon. Malheureusement, le corps de la femme, ça change tout le temps. Il n'y a pas de règle mathématique. Il rest encore des mystères de la vie, mademoiselle... nous n'avons pas réponse à tout!"

Bon. Je passe sur le fait que parfois, au premier mois de grossesse, on a l'impression d'être face à un vétérinaire de campagne (je vous rassure, on a les 8 mois suivants pour s'habituer - "Rhoooo, Marine là c'est un peu olé olé").
Mais franchement, les filles, vous n'avez pas l'impression, quelquefois, d'être:
- un cobaye pour stagiaire en plomberie
- un cas -trop- pratique pour un énarque fraîchement sorti de ses bouquins
- une déesse de la fécondité, lovée dans son nénuphar, tout droit descendue de la lune , mais malheureusement livrée sans le mode d'emploi?

Les gynécos, je vous aime d'amour, mais merde, c'est quoi cette science?
Voilà. j'attends vos commentaires, vous l'aurez compris.

7 commentaires:

  1. Ben ça alors!!!! je réalise que j'ai vraiment eu de la chance!
    Par choix personnel, je n'ai jamais testé d'homme. Je n'ai donc vu que des gynécos femme. et il me semble qu'en tout je n'en ai vu que 3: celle d'en ma ville d'étudiante pour la pillule puis celle dans ma ville actuelle et une fois en urgence sa collègue qui bosse dans le même cabinet. Ma gynéco a la cinquantaine et des enfants, elle est posée, compréhensive, et compétente. Elle m'a suivi pour mes 2 grossesses, ne m'a jamais alarmé inutilement, a toujours pris trés au sérieux mes petits bobos douleurs au sein, cicatrice d'épisio sensible et m'a à chaque fois trouvé une solution.
    Bref je l'ai et je la garde!

    RépondreSupprimer
  2. Comme Cleanettte, j'ai de la chance, mon gynéco lillois, je l'ai trouvé par hasard et il est super. Il m'a tout de suite mis à l'aise et tous les petits problèmes gynéco ont trouvés une solution grace à lui.
    Par contre la phrase que j'aime pas "Ah non cette pilule n'est pas remboursée par la sécu"...

    RépondreSupprimer
  3. Mon parcours ressemble davantage au tien, Marine. J'ai toujours eu la même gynéco que je trouvais très posée, très à l'écoute et j'en étais ravie...
    Malgré tout, c'est elle qui m'a fait changé 5 fois de pilule (entre celle qui me collait des boutons, celle qui me provoquait des migraines intolérables -- "Ben prenez du Nurofen" qu'elle m'a dit!).
    Ce n'est que depuis que j'essaye d'avoir un bébé (2 ans et des brouettes) que je me rends compte du côté sorcellerie vaudou de cette science. Mon cas est peut-être un peu compliqué puisque j'ai usé 2 gynécos, pourtant très sympas et très à l'écoute, qui se sont avérées impuissantes à régler des problèmes d'hémorragies entre les règles (charmant).
    Bref, aujourd'hui, je suis en PMA suivie par un gynéco homme avec qui je communique exclusivement via sa secrétaire (ou alors les pieds dans les étriers, pendant les 10 min que dure l'insémination artificielle, et où il ne faut pas que j'oublie toutes les questions que j'avais à lui poser). C'est pas terrible mais j'ai l'impression d'avancer quand même. Sauf le jour de ma 1ère insémination artificielle où il m'a quand même demandé:"Bon, alors là on en est à la 3ème, c'est ça?"
    Voilà, le gynéco, au départ, c'était ma parenthèse de jeune femme, l'endroit où je pouvais poser toutes mes questions (genre le string en cashmere favorise-t-il les mycoses?). Aujourd'hui, il représente plutôt la contrainte des traitements de fertilité, mais en même temps, une sorte de dernière chance d'avoir un enfant. Alors, oui parfois il m'énerve par son incompétence ou sa froideur, mais si ça marche, je lui enverrai quand même des chocolats à Noël...

    RépondreSupprimer
  4. J'avais trouvé une perle mais j'ai déménagé. Et vu que je change tout le temps de ville, pour l'instant, j'attend.

    RépondreSupprimer
  5. et j'ajouterais : n'avez vous pas remarqué que les gynécos sont toujours plus "humains" quand on vient pour une grossesse plutôt que pour un redez vous "banal" ? moi avant je pensais que ma gynéco n'était qu'un robot qui met des gants en latex et fait "hum...hum...tout va bien", et depuis ma grossesse je l'ai vu d'un autre oeil, beaucoup plus sociable, humaine, une femme quoi !

    RépondreSupprimer
  6. Ma première gyneco m'a mise plus bas que terre, elle a été franchement horrible et a fait des choses vraiment pas professionnelles ...

    Dans le tas : me parler de ma mere pendant qu'elle oscultait, a parlé a ma mere de NON virginité ... alors la chapeau bas!!! A voulu porter plainte contre mes parents pour non assistance a personne en danger (paraitrait que je suis une anorexique refoulée!!)

    Bref et le jour ou j'ai voulu en changer, j'ai fait le tour des gynecos de la cote (ok MC et Beausoleil !!) et sous pretexte que MMe etait la meilleure, les medecins ne voulaient pas me prendre car refusait que je parte de chez elle!! Non mais alors la j'hallucine !!!

    Et un jour, je crois bcp à la destinée et je ne pense pas que les choses nous arrivent par hasard, je reçois un rembousement de soin pour un medecin que je ne connais pas ... qui est gyneco ... (je suis honnete j'ai contacté la secu pour leur dire!!)

    Et j'ai pris mon courage à 2 mains et je suis passée directement à son cabinet ... Et la surprise, sa secretaire tres gentille me dit si vous voulez, il n'a personne, il vous reçoit de suite...
    Euh, me faut quand meme toujours une petite preparation psychologique avant quand meme, je prends rdv ... et la 2eme surprise : c'est pour dans 2 jours car il refuse de prendre des rdv avec 1/5 mois d'attente !!! Au moins il peut gerer les urgences!!

    J'arrete de m'étaler mais depuis, je ne peux que le conseiller aux filles qui comme moi étaient degoutées par leur gyneco...

    Contrairement aux autres, il a su et sait m'ecouter, reponds à toutes mes questions (meme les plus farfelues) , il est doux et n'hesites pas a me rassurer sur des peurs que j'ai, prends le temps de m'expliquer les choses, bref je l'aime !!

    Et petite cerise sur le gateau, il est obstétricien et mets tout en ouevre pour accoucher les femmes qu'il suit !!

    Donc en un sens je partage votre "désarroi" face à des medecins qui ne prennent pas le temps et je me sens chanceuse de l'avoir trouvé!!

    Biz a toutes

    RépondreSupprimer
  7. Oh oui je ne connais que trop bien c'est pour cela que maintenant je suis suivie par une FEMME GYNECO... et vraiment c'est le top !

    RépondreSupprimer