mardi 15 septembre 2009

Kim Clijsters, CQFD

(photo: Getty Images, DailyMail)

Je ne pouvais pas, aujourd'hui, ne pas parler de Kim Clijsters.
Elle a en effet réalisé un exploit hier: remporter l'US Open, 18 mois après avoir accouché!

Bon, ça donne le moral, quand-même, non?
C'est pas beau, ça? Elle n'a repris l'entraînement qu'en février dernier, et la compétition depuis un mois. Elle voulait revenir sur le court pour "retrouver ses sensations", voir de quoi elle était capable... et hop! Une victoire!


Clap Clap Clap! Je vais essayer de ne pas tirer de conclusions féministes trop faciles, puisque les sportives de haut niveau sont des femmes exceptionnelles, avec lesquelles il est difficile de se comparer, et que Kim Clijsters en fait partie. On s'identifie, forcément, tout en sachant bien qu'on n'a pas grand-chose à voir avec des forces de la nature comme cette fille (ou bien Christine Aron, Muriel Hurtis, toutes mamans sportives).
Mais cette victoire, s'il fallait encore se justifier, est agréable pour nous autres, les femmes normales: Avoir un bébé, d'abord ça ne met pas forcément en péril la carrière, mais surtout, ça réveille plein d'autres choses:
On apprend à mieux se connaître, on fait un saut en avant, on devient moins égocentrique, plus zen. On adopte, et c'est une chance, un autre point de vue. Finalement, cette expérience donne, à bien des mères, un recul et une maturité qui permettent d'aborder la vie de manière plus pragmatique, plus construite, plus créative.

Après un congé maternité, on n'est ni une petite nature, ni, à l'inverse, une héroïne. On est juste la même femme, avec quelques petits trucs en plus. Tout simplement. Et Kim Clijsters en est une très bonne représentante!
CQFD!

3 commentaires:

  1. Comme bien souvent, je suis d'accord avec vous.

    Avoir un enfant, c'est plus pour nous les femmes, probablement plus que pour les hommes, un moteur.
    Pour chacune de nous. Il nous emmène plus fort et plus vite plus loin que là où nous allions avant.
    Ce n'est pas la aternité qui a faiat de Kim une championne. C'était une championne et en 6 mois d'entrainement, elle est redevenue une championne.
    Les femmes qui cultivent la paresse et la facilité (peu s'en vantent mais beaucoup utilisent des prétextes pour la justifier) auront avec un enfant un prétexte de plus pour continuer à ne pas faire grand chose ...

    RépondreSupprimer
  2. Je suis super fière d'elle ... premièrement le fait qu'elle soit jeune maman et gagnante ben moi je trouve que c'est un beau pied de nez au monde sportif en général ... avec tout ce qu'on entend !

    et fière d'elle car c'est une belge !!

    RépondreSupprimer
  3. Je suis d'accord avec toi: la maternité nous donne une grande force! Et on a ici la preuve que grossesse et accouchement ne dégradent en rien nos capacités physiques! Soyons fières d'être femmes et méres!

    RépondreSupprimer