mardi 27 octobre 2009

Papa Travaille

(photo: blog Papa Travaille)

Marlène, qui tient notamment un blog mondiaaaaaaaaaalement connu, Maman Travaille, nous a annoncé la naissance d'un nouveau bog: Papa Travaille!


Moi je dis chouette chouette chouette (d'ailleurs, qui dit encore "chouette" de nos jours, à part les lycéens américains en voyage linguistique en France?), je trouve que l'idée est bonne!
J'ai toujours trouvé que les hommes écrivaient moins que les femmes sur ces thèmes... disons, pour confirmer le cliché, qu'ils ont plus de mal à se livrer.

Et moi, eh ben, la paternité, ça m'intéresse vachement, aussi. Je me pose tout un tas de questions sur tout un tas de thèmes, du matin au soir. Mais j'ai toujours aimé essayer de comprendre ce qu'ils se passe dans la tête de nos congénères à zizi.
Mon congénère personnel, en tous cas, m'apporte tout un tas d'informations croustillantes sur les mystères masculins. Il m'a appris plein de choses:
La découverte du métro parisien, "être agressive avec la balle sur le court plutôt que de la subir", la science du pliage des chaussettes, comment on boit un bon Bordeaux, un Saint-Amour, du Cognac ou un Côtes-du-Ventoux, qu'on ne doit pas lui parler de ses relations avec sa mère pendant un match de la Tchampionz League, ou encore que quand il dit "ça va", ça veut dire "ça va", point, "pas besoin d'interpréter" (enfin, d'après lui. Car mon avis est différent).
Il m'a appris aussi à laisser mon tout jeune bébé, pour la première fois, à une inconnue. A reprendre ma vie de femme. A voir que sans lui, seule avec mon enfant, je serais désemparée.
Bref. Autant vous dire qu'il n'a pas découvert la poudre non-plus, mais qu'il pimente régulièrement mon quotidien de femme assoiffée de connaissance.

Souvent, même, il m'inspire pour mes chroniques. Quand je rédige ma rubrique "spécial Homme", c'est parce que, la veille, je l'ai vu au bord des larmes avec son meilleur pote à cause d'une défaite à la coupe du monde.
Quand j'écris sous le pseudo de Josiane, c'est parceque j'ai eu des discussions insensées avec Gégé, le pseudo de mon mec.
J'aimerais bien, parfois, qu'il se bouge un peu plus les fesses pour venir animer ici des petites séances bloguesques, du type: "C'est quoi, les Fonds Communs de Placement et d'Investissement", ou "oui, chez nous, maman monte les meubles Ikea pendant que papa passe l'aspirateur".
Mais il a l'air d'avoir envie d'employer son temps à autre-chose qu'écrire bêtement sur le net. Par exemple, vérifier ses comptes bancaires en ligne, émincer des oignons pour les pâtes ou profiter de sa fille, tiens. Soit.

En tous cas, même s'il n'a pas souffert le martyre à l'accouchement, qu'il n'est pas embêté tous les mois par ses petites entrailles, qu'il ne subit pas de discrimination au travail, qu'il n'aura jamais à rester sobre pendant neuf mois, et bien, c'est un mec vachement bien, mon chéri.

Et donc, les jeunes papas, (et même ceux qui ne le sont pas encore), je vous observe, l'air de rien, le regard en coin. Et pour la plupart (pas tous, hein), vous êtes super méritants, quand-même.
Alors, c'est vrai que vous en tenez une couche:
Dès que vous rendez un service (par exemple aller chercher bébé chez la nounou une fois par mois), vous avez l'impression d'être un héros et attendez bien souvent des applaudissements. Dès que vous allez vous-même chez le pédiatre comme un grand, sans oublier le carnet de santé, tout le personnel hospitalier craque complètement sur "votre sens des responsabilités hors du commun". Quand c'est le week-end, vous avez du mal à vous réveiller à 6h30 pour le bib (tiens, étonnant!), moins pour aller jouer au squash.
Je pourrais m'étaler longtemps sur vos défauts, mais, vous avez de la chance, ce n'est pas l'angle de mon billet du jour.
Un blog en votre honneur, je disais, donc, c'est la moindre des choses.

Bisous les garçons.

3 commentaires:

  1. Nos "congénères à zizi" comme tu les as si joliment nommés sont effectivement essentiels...
    Le mien m'apporte beaucoup au quotidien: c'est grâce à lui que je sais que par vent force 6, il vaut mieux qu'il mette sa 4,7 que sa 3,7 (comprenne qui pourra), que la nouvelle R1 a une super ligne mais que son roadster a vachement de gueule, que passé un certain niveau, c'est trop la lose d'acheter un VTT moins de 2000 Euros, que c'est tous des chèvres au PSG, et à l'OM, et à Bordeaux (sauf Gourcuff qui est très mignon -- commentaire personnel), que c'est pas grave si on a jamais d'enfants tellement il m'aime, tellement que ça lui suffit, tellement qu'il m'emmènera faire le tour du monde...
    C'est pas le meilleur mon compagnon à quéquette??
    :)

    RépondreSupprimer
  2. oui, encore plus si elle est articulée! bisous

    RépondreSupprimer