mardi 2 novembre 2010

Un week-end, Toussaint-plement. (oui, j'aurais pu être stagiaire "titres" à l'Equipe)

(photo: qu'est-ce qu'on peut se poiler, à la Toussaint, quand-même)

Coucou! alors, cette fête des morts, c'était comment chez vous?

Une fois n'est pas coutume, j'ai adoré. Un mois de novembre qui s'annonce aussi bien, je crois que ça ne m'était encore jamais arrivé.

mardi 12 octobre 2010

T'Choupi va à l'école (s'il arrive à pécho un RER)


"Papa, papa, je ne trouve plus mon cartable!
- voyons, T'choupi, pourquoi me demandes-tu ça?
- mais papa, parce qu'il y a école! On est mardi!
- enfin, T'choupi, réfléchis un peu. Tu sais bien que l'école est fermée, il y a grève!

jeudi 22 avril 2010

Ca y est, moi aussi j'ai mes "terrible two's"!


Depuis un certain temps, j'entendais autour de moi des copines jeunes mamans, au bout du rouleau, me parlant de ces mystérieux "terrible two's" ("tu verras, tu vas en pleurer tellement c'est dur"). Et puis je lisais des trucs sur des blogs, aussi. Comme par exemple chez Evy, ou chez E-Zabel. Sans que ça ne me préoccupe plus que ça. Je faisais peut-être un peu l'autruche, aussi.

lundi 5 avril 2010

Fourrure


Ce weekend-end de Pâques, et grâce à la présence de ma famille, j'ai pu faire deux des choses que j'aime le plus au monde: Faire des grasses matinées, et dévorer un bouquin.

Je viens de refermer "Fourrure", premier roman d'Adélaïde de Clermont-Tonnerre. Cette ancienne élève de Normale Sup, qui a fait ses classes dans la banque d'affaires, a eu bien raison de tout plaquer pour se faire publier.

vendredi 26 février 2010

Le conflit: la femme et la mère: Suite et fin


Ca y est, j'ai fini mon Badinter.

Les filles, les gars, je ne peux que chaudement vous recommander de le lire. Je vous l'ai dit dans mon post précédent, on peut ne pas avoir les mêmes idées que Badinter, mais son étude est, selon moi, assez modérée et pas dogmatique, contrairement à ce qu'on pourrait nous faire croire.

vendredi 12 février 2010

Le conflit, la femme et la mère

(photo: RESPECT ma Zaza!)

Aujourd'hui parait le dernier livre d'Elisabeth Badinter: Le conflit, la femme et la mère.
Je ne l'ai pas encore lu, donc (les attachés de presse de Zaza m'ont mystérieusement zappée), mais je vais m'empresser de le commander.

Déjà, je m'étais passionnée pour L'Amour en plus, son bouquin démontrant, par une étude historique à travers plusieurs siècles en France, que l'instinct maternel n'existait pas.
Je me suis aussi beaucoup intéressée à Fausse Route,