dimanche 10 janvier 2010

La panne


Coucou les amis.

Ce post va être un peu bizarre, je vous préviens. En fait je vous écris pour vous dire que je ne sais pas quoi vous écrire.
Ça m'arrive rarement, mais là, je crois que mon imagination a décidé de dire stop. De faire une petite pause. Moi qui ai toujours mille idées par jour, en ce moment, je ne sais pas par quoi commencer. Comme si je n'arrivais pas à prendre du recul.
Je tente d'analyser les choses que je vis, l'actualité que j'observe, les idées qui germent, et d'en extraire quelquechose, mais rien à faire: il y a un bug quelque part, un tuyau qui fuit, ou une pièce à changer dans ma tête.
C'est rare, mais c'est comme ça: J'ai le syndrome de la page blanche. Et j'aime pas ça, j'ai l'impression d'être une coquille vide.

En fait, au fond, je sais un peu pourquoi. Je vis pas mal de choses dans ma vie privée qui m'accaparent de manière très matérielle. Le contrecoup des fêtes, France Télécom qui n'a pas fait le nécessaire pour notre nouvelle ligne internet (j'ai heureusement des voisins inconscients qui ont un réseau non-sécurisé.... merci le wifi!). La flotte qui n'arrête pas de tomber depuis un mois sur la Côte d'Azur. Tout plein d'autres trucs. Bref.

En temps normal, ça m'en ferait, des thèmes sur lesquels rebondir. Je pourrais vous dire que j'ai vachement aimé le film "The Queen". Que je n'arrive pas à commencer "La possibilité d'une île" de Houellebecq. Que le dernier bouquin de Beigbeder, "Un roman français", m'a plutôt émue. Qu'à Noël, à Paris, en traversant le Pont des Arts, j'ai adoré voir tous ces petits cadenas accrochés par des amoureux sur les grilles. Que je n'ose pas ouvrir mes bouquins de La Pléiade, de peur de les abimer. Que j'aime bien Nathalie Kosciusko-Morizet. Que je me suis fait un petit carré plongeant un peu dégradé, de toute beauté. Que je vais inscrire ma fille aux bébés-nageurs. Qu'elle est de plus en plus géniale, ma fille. Oui mais non.
J'aurais surtout l'impression de ne pas être intéressante.

Alors je vais me ressaisir. Et je vais vous pondre tout un tas de trucs parfaits, d'ici à fin janvier, c'est promis.
Tiens, c'est une bonne résolution, ça. Et puis si vous avez des solutions efficaces et licites pour me sortir de ma torpeur hivernale, je suis preneuse, naturellement.

Allez, à très bientôt les jeunes.

(et puis, le journal papier "Info Bébé" a fait un petit article très sympa sur mon blog, p. 98!)

3 commentaires:

  1. T'inquiète - On est toujours content(e)s de lire ce que tu nous proposes - Vive la liberté... et Bonne Année !
    NoVaLiSa

    RépondreSupprimer
  2. Ah le fameux syndrome de la page blanche... Pas encore connu car trop novice sur la blogosphère mais je comprends ton angoisse.
    Mais dis-toi qu'il vaut mieux ne rien écrire que mal écrire, que l'inspiration ne se commande pas et reviendra en son temps, qu'on sera toujours là pour te lire quand tu nous auras pondu un de tes chefs-d'oeuvre. So take your time!

    RépondreSupprimer
  3. On passe tous par ces moments de doute et de désoeuvrement. Moi même, en ce moment, on ne peut pas dire que je sois très productif. Mais sois sans crainte, ta plume reviendra et tes envies de tapoter du clavier aussi... En attendant, profite de ta vie, de ton appart, de la connexion de tes voisins et surtout de ta fille. Pour nous, lecteurs, ça attendra.

    RépondreSupprimer