mardi 16 février 2010

On peut être fières!


"T'es sûr que ça va? Tu ne dis rien, ça veut dire que ça va pas?
Si ça va pas et que tu ne veux pas en parler c'est que c'est grave. Bah si... tu vois que ça va pas, tu t'énerves. Mais pourquoi tu t'énerves, si tout va bien?

Si tu ne dis rien et que tout va bien et que tu t'énerves, c'est que ça ne va pas. Si ça allait, tu me parlerais et tu dirais tout le temps: ça va bien, ça va bien , ça va bien.
Tu ne t'énerverais pas quand je t'appelle pour te demander si t'es énervé, et tu serais complètement romantique au téléphone quand je te demande de te justifier sur le fait que tu vas bien, mais que...
C'est bizarre, parce que tu ne me parles pas."

C'est con, parfois, une fille, hein?
Ça va bien, ça décide d'appeler son mec parce que ça a besoin d'un conseil, d'un peu d'attention, ou de savoir où sont rangés des outils... Finalement, entre deux mots d'amour, ça en profite pour lancer un petit reproche qui sort de nulle part, comme ça, l'air de rien, alors qu'il n'y avait vraiment pas de quoi. Et puis, alors qu'il part au quart de tour (et qu'il a bien raison), ça se dit que c'était un peu inutile, et surtout ça ne se rappelle même pas la cause réelle du reproche.
Mais ça continue, un peu par orgueil, un peu par souci de rester cohérente. Et ensuite ça rattrape un peu le coup, en essayant de ramener les honneurs à soi (= la fille est humble, elle sait se remettre en question, s'excuser), et de ne pas trop perdre la face, même si ça sait que c'est déjà un peu tard.
Et puis, après, ça raccroche, ça recommence à aller bien, et ça se persuade que c'est important, et constructif, de discuter, dans le couple. Et que ça a vachement de chance d'avoir un mec en or.
Et tant pis si maintenant, il est tout énervé.
Une fille, ça la soulage d'être rassurée.


(Suivez les actualités et devenez FAN de ce blog sur Facebook en cliquant ici!)

6 commentaires:

  1. Eh oui .... et ce qu'il y a de très bête dans ce genre de comportement, c'est que ce n'est pas la réalité qui rassure mais les mots...

    Que l'homme puisse mentir pour avoir la paix, ça, c'est inconcevable ! Ce sont des femmes qui considèrent ce qu'elles ressentent comme fondamental, sans même avoir conscience que leur ressenti est un prisme monstrueusement déformateur.

    Et parfois, qd une catastrophe arrive, non, elles ne l'ont pas vue venir ....

    RépondreSupprimer
  2. Ca c'est la réaction possible n°2.
    En n°1, y avait bouder pour rien. BAh si. Si l'autre ne devine pas que derrière ton silence se cache une douleur non dite (St Valentin oubliée ou que sais-je) que seul un compliment spontané ou à la rigueur un bouquet de fleurs non attendu saurait calmer, et bah faut pas s'étonner si la femme boude. Nan mais.

    RépondreSupprimer
  3. ça sent le vécu? ou bien?
    tu as mis un micro chez moi? ;-DD

    RépondreSupprimer
  4. "Fais des reproches à ton mari. Si toi tu ne sais pas pourquoi, lui, il saura".

    Ahem, ahem. Effectivement ça sent le vécu.

    RépondreSupprimer
  5. Boudons en choeur et les cochons seront bien gardés.

    RépondreSupprimer