dimanche 25 avril 2010

Scepticisme et femmes "au naturel"


(en photo:
"c'est plutôt coolos, j'ai accouché le mois dernier avec le meilleur gynéco du royaume, et autant vous dire que je suis plutôt épanouie des chakras, là, maintenant!
Faut dire que j'ai été une des premières à bénéficier de la technique du périnée ramolli au beurre fondu!")

~~~~

Vous allez me dire que je suis flemmarde (ce qui n'est pas faux), mais allez voir là-bas si j'y suis.

Cet article de Slate, (en anglais, désolée, je n'ai pas pris le temps de vous le traduire -m'enfin en même temps c'est dimanche), intitulé "Skepticism about the natural woman", d'Amanda Marcotte, m'a fait sourire et résume pas mal ma pensée du moment à propos de la mode du "tout naturel"
que certaines femmes occidentales s'imposent concernant la féminité, la maternité, etc... (accouchement sans péridurale, coupes menstruelles, bébés sans couches, bains de bébé 2 fois par semaine maxi...)
Phénomène d'autant plus amusant qu'il concerne la plupart du temps des femmes qui ne renonceraient pour rien au monde à leur voiture ou à l'air-conditionné, et qui bossent sur leur PC 10h par jour.
Une sorte d'expiation de leurs péchés-carbone? une façon de compenser leur culpabilité consumériste? Une bio-flagellation du quotidien?
La chroniqueuse met le doigt sur les incohérences de la femme moderne de manière intéressante... d'autant qu'elle ajoute que si les hommes se mettaient à prêcher ces bonnes pratiques "naturelles" auprès des femmes, ils seraient, à raison, vite taxés de misogynie!

"All too often, "natural" just means assuming one option is morally superior to another because it's messier, more painful, or difficult. I never stop being amused that people who live in air-conditioned homes, drive cars, and work on computers get obsessed with the idea of "natural" when it comes to women's bodies."

Bonne lecture!

PS:
et pour rire un peu, lisez un peu ce post pour voir comment on accouchait au Moyen-âge (seules 50% des accouchées pouvaient en témoigner ;-)

~~~~

6 commentaires:

  1. Que les femmes s'imposent?!?
    Si c'est le cas de certaines, sache que j'ai voulu:
    -mon accouchement sans péridural malgré un premier accouchement "avec" qui s'était à priori idéalement passé. Pourquoi? pour le plaisir d'accoucher et parce que j'étais convaincu par tous les arguments contre la péridurale (idéalement j'estime qu'on devrait avoir systématiquement droit à la pose d'une péri-ambulatoire avec autodosage et d'un accompagnement actif par du personnel compétent pendant les contractions pour s'en passer au maximum)
    - allaiter mes 2 loustics plus de 6 mois malgré un entourage vraiment tiède à ce sujet, là encore pour le plaisir que cela procure.
    Je porterais une coupe menstruelle si j'avais des règles et pas du tout pour l'aspect écolo ou naturel. Je vois véritablement cet accessoire comme une innovation de génie.
    Enfin si tu avais approfondi un peu l'histoire des bébés sans couche tu saurais que celles qui le pratique ne peuvent pas travailler. C'est tout juste si elles peuvent faire autre chose que de regarder leur bébé les 6 premiers mois lol alors travailler 10h par jour je ne crois pas et toute celles que j'ai connu qui ont tenté l'expérience menaient en parallèle une véritable réflexion vers la décroissance.
    Enfin je ne vois pas où est la contrainte de ne baigner son bébé que 2 fois par semaine.

    Il n'est pas faux qu'il y a des mamans-bio qui ne sont bio que dans leur rôle de maman et qui vont continuer par ailleurs à être des amantes ultra-consumériste: fringues, produits de beauté, colorations, épilations etc... mais c'est un peu une caricature.

    Moi je ne suis qu'une semi-écolo mais pour tout les aspects de ma vie: je ne prends dans le naturel et l'écolo que ce qui m'arrange et me plait et c'est déjà mieux que rien.

    RépondreSupprimer
  2. @ Cleanettte:

    Mais, tu fais ce que tu veux, tu sais!
    je confirme ma phrase "que les femmes s'imposent". Et alors? je n'ai jamais dit qu'elles imposaient ça aux autres! (heureusement, en même temps)

    Chacun ses choix, pas de souci. D'ailleurs je fais référence à un article de Slate qui m'a amusée, notamment concernant les bébés sans couches (l'as-tu lu?), je ne parle pas dans le vide.

    En même temps, tu lis assez mon blog pour savoir que je suis tout sauf une fan de la mode du bio et autres Yann-arthus-bertrâneries...

    RépondreSupprimer
  3. Tiens, on a lu le même article ! je ne suis pas souvent d'accord avec Amanda Marcotte, mais là elle m'a bien fait rire.

    Evidemment, chacun fait ce qu'il veut. Moi là où ça me pose problème c'est l'incompatibilité de certaines pratiques avec le fait de bosser, ce qui en fait quand même des trucs de bobos élitistes. Il ne faut pas oublier que plein de femmes n'ont pas le choix de travailler ou pas, et la vague du bio-naturel risque surtout de les culpabiliser de ne pas pouvoir se consacrer autant à leurs enfants. Je pense par exemple à un allaitement long, contraignant quand on bosse (pas impossible, hein, je sais), ou à ce truc (inouï, pour moi) de ne pas faire porter de couches aux bébés...

    RépondreSupprimer
  4. Oulalala!! Sujet un peu sensible là :p J'ai eu une discussion hyper intéressante, et assez vive on peut le dire, avec ma belle maman l'autre jour à propos de la Badinter -elle aime pas que je l'appelle comme ça ;) Chacun décide de ce qu'il/elle fait du moment qu'on ne décide pas pour les autres hein?! Et Yann Arthus Machin Chose, t'es sûre qu'il est labellisé bio? J'savais pô :p
    PS : alors moi mes nains n'ont pas de bain tous les jours mais j'ai un ordi et la clim dans la voiture, j'suis dans quelle catégorie?!

    RépondreSupprimer
  5. Re PS : merci pour les liens! Article très intéressant et sympa l'accouchement au Moyen Age;) J'en suis encore plus convaincue, je suis bien contente de vivre à mon époque!!

    RépondreSupprimer
  6. C'est un sujet bien repris et superbement traité , comme d'ahbitude, par Elisabeth Badinter dans son dernier bouquin : "le conflit . Mère Femme ." Que je ne peux que vous conseiller.

    Je découvre votre blog en venant de celui de Ingliche Titcheur et c'est un plaisir.

    RépondreSupprimer