dimanche 2 mai 2010

Mais que fait Lilian Thuram?


Il y a longtemps avant JC, Pourquoisecompliquerlavie me taguait sur son blog, me sommant de répondre à la question suivante: comment voulez-vous élever vos enfants?

Je vais enfin m'y atteler. La question me paraissait ardue et plutôt intime, mais j'ai finalement trouvé une manière d'y répondre;


Ma fille, j'aimerais qu'elle soit élevée sur un autre modèle que "lis des hebdomadaires de pouffe à prix de lancement à 1€ -achète des tops de pouffe - achète toi un it-bag - rêve de chanter comme une pouffe - deviens une majorette en surpoids à Boulogne-sur-Mer - pense à perdre 3 kilos avant le maillot - trouve un mari riche - achète les essentiels de la saison avec des codes promo - si ton mec te quitte, c'est parce que tu n'as pas acheté assez de dessous affriolants - aime les posters de dauphins - n'ouvre pas un bouquin, c'est inutile - attend le Prince Charmant - Pense à ton épilation nickel, tu passeras ton bac ensuite".

Et pour mon futur fils, c'est assez simple, en fait: mon éducation tiendra en un principe de base: "Plutôt coucher avec Stéphane Bern, lumière allumée, que de t'inscrire au foot, mon grand".

C'est à la lecture de l'Equipe Mag de cette semaine (ne me demandez pas comment cette chose est arrivée sur ma table basse) que m'est venue cette réponse limpide!
C'est un ami consultant dans un grand groupe américain, très proche de Titcheur (a priori un type sérieux, donc) qui nous l'a refilé.
La couverture, illustrée par une sublime photo de M. Ribery et sa femme, m'ayant immédiatement fait de l'oeil, j'ai voulu lire l'enquête poussée (pas du tout people, ce truc) sur l'ambiance adultérine régnant au sein de leur maison Munichoise sans histoire, depuis l'affaire Zahia.
Des propos de Bruno Heidersheid, ancien agent de Franck Ribéry, qu'il avait tenus en 2009, y sont repris à propos du sportif: "Quand je vois comment il prie avant chaque match, ça me fait gerber. Il joue les saints et, après les matches, il s'amuse avec les filles. Personne ne peut imaginer combien il abuse dans ce domaine".

Voilà, c'est ça; Je n'inscrirai jamais mon garçon au foot. Il en fera avec ses potes dans un parc, s'il veut, pas de souci. Mais jamais je ne perdrai mon temps, ni mon énergie, (sans parler de mon argent) à me déplacer pour hurler "arbitre, enculé" le dimanche sur des gradins, avec des mères en jogging, complètement fières de leurs petites frappes.
Je ne suis pas plus choquée que ça par les pratiques sexuelles tarifées de teubés en shorts (ce sont des adultes, ils font, globalement, ce qu'ils veulent avec leur zizi, et ce qu'ils peuvent avec leurs neurones), même si lâcher 2000€ pour coucher avec une mineure, désolée mais j'ai vu plus intelligent.
Ce qui me choque, c'est le décalage énorme qui existe entre l'image que les medias veulent donner de ces types, et la réalité.
Ces racailles post-adolescentes en échec scolaire, approchant, tous les onze, difficilement du 90 de Q.I. au total, transmettant les belles valeurs du sport et du respect (et parfois, pire, de la religion), juste après celles de la flambe, du matérialisme et de la bêtise, sont considérées comme des demi-dieux, et données en exemple aux petits garçons de la planète.
C'est ça, qui me bouffe, en fait. Ca me ferait moyennement rêver que mon fils ait pour unique ambition, un jour, de devenir junkie comme Maradona, épilé comme Cristiano Ronaldo, analphabète comme Zidane ou vulgaire comme Benzema. Et ce, même en ayant un talent fou pour taper dans une ba-balle.

Une chose me parait positive, cependant, dans ce marasme médiatique; Lilian Thuram se fait très discret!
Vous savez, le footballeur qui se prend pour un intellectuel parcequ'il a des lunettes de vue, et pour un homme ayant une conscience politique parce qu'il est issu d'une minorité. Celui qui a des paroles d'or, vraiment intéressantes, du genre: "Il y a un véritable problème de société dans notre pays actuellement", "Je connais bien le problème des cités, j'y ai vécu il y a 30 ans", "Je pense que ce que vous dîtes est raciste, puisque je suis noir", "je me sens exclu par la France, cela ne peut être qu' à cause de mes origines antillaises que je n'ai pas eu le poste de député que je visais", ou "Sarkozy est de droite, car les petits sont des gens haineux".
On ne l'entend plus, Lilian... peut-être qu'il se dit que des dossiers pas très glorieux le concernant pourraient faire soudainement surface?

Allez, c'est bien gentil tout ça, mais si on pouvait arrêter de se moquer du monde avec le foot et nous laisser vivre notre vie normalement, ce serait sympatoche, les gars.

Et puis, tiens, regardez cette parodie des talentueux d'Action Discrète: Si cette video ne devient pas l'hymne officiel des Bleus pour la Coupe du Monde, je veux bien me couper une main, ou même passer toute une matinée à écouter l'émission de Morandini sur Europe 1.

à bientôt les choux.

7 commentaires:

  1. Entièrement d'accord avec toi!
    Et quand je vois un type aussi talentueux qu'Alain Souchon soutenir un type qui a quand même utilisé une mineure pour ses petits plaisirs perso, ça me fait vomir.

    RépondreSupprimer
  2. Wahaha, comme tu as raison et comme tu le dis bien ! Mort aux cons ! Vaste programme, répondit De Gaulle.

    RépondreSupprimer
  3. Et s'il vous plaît! Faites que les footeux cessent de cracher à tout bout de champ par terre, c'est absolument immonde et pas du tout justifié!

    RépondreSupprimer
  4. Bravo.

    Je ne mattendais pas à cela avec mon tag mais bravo.

    C'est vrai que s'autoriser n'importe quoi sous prétexte qu'on est friqué et connu est inaceptable.

    Polanski/Riberi, même combat.

    RépondreSupprimer
  5. Ah Marine, encore une fois je ne peux etre que d'accord avec toi ! Tu m'as bienf ait rire avecles teubés en short.
    Mon fils fait du tennis et de la natation, ca va y'a pas encore trop de scandales la dedans ???

    RépondreSupprimer
  6. Pareil ici. Papa au secours est également anti-foot (alléluia), car franchement, s'il y a bien un sport peu fair play, c'est celui-là. Vas-y que je te tire le maillot quand l'arbitre ne regarde pas, que je te casse le nez dans les vestiaires parce que ta tête ne me revient pas etc.

    Moralité: tous au macramé :-D

    RépondreSupprimer
  7. Je partage tout à fait ta vision de ce qu'est vraiment un footballeur :)
    Et je me réjouis d'avoir fait un môme avec un mec qui s'en fout du foot, au moins on ne se prendra pas la tête là dessus :)

    RépondreSupprimer