mercredi 30 juin 2010

J'ai testé: le yoga prénatal


La prof de bébés-nageurs de ma fille donne aussi des cours de yoga prénatal.
Elle est très sympa, et m'a proposé d'essayer un de ses cours, dans un centre qui est en train d'ouvrir. J'ai trouvé pas mal de points positifs à cette séance.


Bon, elle a commencé le cours en me demandant si je comptais faire appel à la péridurale. J'ai dit: "bien sûr que oui, je ne suis pas du tout anti-péridurale!". Elle m'a répondu "Ok, chacune fait ce qu'elle veut évidemment, moi je ne suis pas une pro-péridurale. L'accouchement peut être vécu comme un rite initiatique".
Arrrrrgh. Bon début.
Je me suis dit, que, pour le coup, c'était vraiment marrant de me trouver là, dans cette ambiance mamuniste, pronant accouchement naturel, chant prénatal (hé hé, très peu pour moi), maternage, retour à la maison, couches lavables et autres joyeusetés écolo.
Comme vous le savez si vous lisez mon blog régulièrement, toutes ces valeurs sont biiiiieeeeen éloignées de ma vision de la maternité.

Mais voilà, je suis quand-même assez ouverte d'esprit (finalement!), et j'ai donc pris tout ce qu'il y avait de bon à prendre dans le cours, en faisant quelques concessions sur le côté psy-hippie qui me fait toujours un peu peur. En fait, ce que j'aime le moins, dans ce genre de méthodes, c'est quand le prof commence à poser des questions un peu trop personnelles, et saupoudre un peu de psy de comptoir sur tout ça. C'est mon éducation, ma pudeur, ma prudence nécessaire, j'aime pô.
Et elle a vite vu qu'avec moi elle n'aurait rien à se mettre sous la dent. Je suis venue faire un cours de yoga, pas me faire retourner le cerveau, non mais!

En fait, ce cours a été très positif, et m'a fait prendre conscience que, finalement, j'applique assez instinctivement pas mal de techniques que j'ai apprises pendant mes 15 ans de danse.

La grossesse est une période de gros bouleversements physiques (cliquez ici par exemple!), et, lorsqu'on prend un peu de temps pour s'occuper de soi, on se rend compte qu'un petit chouchoutage n'est pas du luxe!
Vers le troisième trimestre, les poumons ont moins de place, on s'éssoufle plus vite et on a plus de mal à dormir sur le dos (sensation d'étouffer). Idem pour l'estomac, compressé: il faut changer son alimentation, manger en moins grandes quantités, et privilégier les aliments qui se digèrent facilement, les intestins devenant, eux aussi, bien paresseux.
Enfin, le dos se cambre pour compenser le poids du ventre et le changement du centre de gravité; les douleurs aux reins, ainsi qu'aux trapèzes par compensation, sont le lot de la plupart des femmes enceintes.
Dans cette période, on a tendance à se contracter, à ne pas lâcher prise. Or les étirements font un bien fou! Bassin, dos, le cours m'a permis de faire craquer tous ces petits os coincés par les mauvaises positions, de détendre un peu les muscles que l'on fait un peu travailler de manière inhabituelle, à cette période.
Le yoga prénatal, tout en douceur, permet aussi de se concentrer sur la respiration abdominale, celle qui détend le plus et qui permet de redonner un peu de place à l'estomac, aux poumons. C'est une très bonne manière globale de se relaxer.
Enfin, le yoga permet aussi de se concentrer sur toute la zone périnéale, celle que les femmes découvrent bien tard dans leur vie, souvent à l'occasion, seulement, d'une première grossesse!
C'est après l'accouchement, avec la rééducation et le retour à une vie de couple, qu'on s'aperçoit souvent de toute l'importance de cet endroit, bien plus important à muscler que les abdos, par exemple, mais dont personne ne nous a jamais parlé avant! L'épreuve de l'accouchement est, à mon avis, d'ailleurs, sur ce point là, une réelle chance: elle permet aux femmes de mieux se connaître physiquement.

J'ai donc passé un très bon moment! Ce cours m'a permis, surtout, de me poser pendant une heure et quart, pour ne penser qu'à moi, qu'à mon corps, ce que je ne prends plus le temps de faire maintenant.
J'ai d'ailleurs réussi à faire une sieste d'une heure et demi juste après, alors qu'en ce moment je dois dormir 5 heures par nuit, maxi. (merci à ma fille, qui se réveille à 5h30 depuis 10 jours!)

Je suis fan de l'aspect technique du yoga et de la relaxation, et de tout ce que cela apporte quand on applique ces "exercices" au quotidien. J'aime beaucoup moins tout le folklore, voire l'idéologie sentimentalo-psy-écolo-altermondialiste-végétalisme-spiritualo-chamane, qu'on associe parfois à ce genre de discipline.
Alors, comme pour tout, à mon avis il faut bien choisir son cours, son prof, et ensuite, vivre l'instant de relaxation physique à fond! Et globalement, je crois que j'ai eu la chance de trouver un cours qui soit de qualité, et qui me donne envie de continuer à faire la même chose à la maison.
(une chose est sûre cependant: aussi sympa qu'elle soit, cette prof, je ne l'emmène pas avec moi en salle d'accouchement, hein! je VEUX ma bonne vieille péridurale! )

Infos: Espace Bien-naitre

8 commentaires:

  1. Hé hé, je vois très bien le côté "retournement de cerveau", j'envoie cet article à ma soeur.. qui est enceinte !

    RépondreSupprimer
  2. petit rappel: si certaine souhaitent se passer de la péridurale ce n'est pas parcequ'elles sont maso, bien au contraire c'est pour être sur de pouvoir profiter de tous les plaisirs de l'accouchement. Mais forcément si tu n'as accoucher qu'avec péridurale, tu ne peux pas savoir de quoi je parle.

    RépondreSupprimer
  3. "Les plaisirs de l'accouchement"? Même si ton accouchement s'est bien passé, je ne vois pas en quoi tu peux juger Marine pour son choix de péridurale. IL me semble que c'est un choix personnel et au final, ce qui compte c'est surtout de bien le vivre. Enfin, à mon humble avis...

    RépondreSupprimer
  4. @ Cleanettte:
    aaaaaah... tu es une de mes plus fidèles commentatrices, et Dieu sait que j'adore avoir des réactions à mes posts! Mais je ne m'attendais pas à autre chose, de ta part...
    Tu es quand-même un peu maso sur un point: tu lis mon blog et tu t'acharnes à vouloir évangéliser les troupes... as-tu bien compris que je n'étais pas particulièrement adepte de l'idéologie "tout naturel"?
    Chacune fait comme elle le sent, toi y compris, mais ne te sens pas visée à chaque fois!
    Moi, j'explique simplement MON ressenti sur mon blog, mais il ne me viendrait pas à l'idée d'aller expliquer aux autres qu'elles DOIVENT adopter ou non la péridurale! M'en fous, des autres!
    Tous les commentaires sont les bienvenus, mais j'aime bien quand ils sont constructifs, et pas trop dans le jugement.

    RépondreSupprimer
  5. bonjour,

    j'étais tombée par hasard sur votre blog, le style me plaisant, je l'avais mis dans mes favoris pour y revenir de temps en temps.

    Et voilà, en cliquant aujourd'hui et en parcourant les articles, beaucoup de choses raisonnent en moi puisque je suis également enceinte pour septembre.

    ce petit mot donc juste pour vous souhaiter une bonne grossesse.

    d'ailleurs moi non plus j'ai pas envie d'accoucher et moi aussi je suis au bord de l'implosion quand je vois la mine défaite des gens qui me demandent "qu'est ce que c'est" (une tranche de jambon ??) quand je leur réponds "un garçon" et oui ENCORE en un garçon et non je ne suis ni déçue, ni frustrée, ni en colère contre les zozos de mon mari !

    je compatis !

    RépondreSupprimer
  6. Mais puisqu'on vous dit que c'est une expérience mystique de mettre bas ! c'est pourquoi il ne faut pas tricher et refuser la péridurale. En effet, comment profiter de "tous les plaisirs de l'accouchement" en étant anesthésiée localement ? Tu m'as bien fait rire, Cleanette.
    Trop vieille pour avoir eu à choisir, j'ai bien pu profiter de cet évènement dont les souffrances physiques, voire morales (sensation qu'on va crever), ne m'ont jamais paru d'une utilité quelconque à mon épanouissement personnel. Mais bon, chacune son truc, hein !

    RépondreSupprimer
  7. Je t'ai taguée ma belle! (Désolée). Surtout que tu y as déjà eu droit. Challenge: refaire le même tag mais avec une variante loufoque. Je te fais confiance!

    RépondreSupprimer
  8. de retour de vacances les filles!
    merci pour vos commentaires!
    allez, je reviens bientôt sur la toile!

    RépondreSupprimer