vendredi 22 octobre 2010

Coach!

(photo: les perles des marabouts)

Dans des émissions à la téloche, aux infos ou dans la presse, on entend de plus en plus parler d'un phénomène tout droit venu des Iounaïtède Stètes, (donc sérieux, évidemment): j'ai nommé, le coaching.

Ou comment des (auto?)-proclamés "consultants", experts en vie quotidienne (attention c'est une compétence très technique) vous expliquent, contre une rémunération un peu plus que symbolique, comment vous débrouiller dans cette chienne de vie.

A la journée ou demi-journée, à vous le coaching en ménage, en cherchage + trouvage d'âme sœur, en rangement de tupperwares, en cuisine, en feng-shui, en marche avec des talons pour devenir une vraie femme (oui! j'ai découvert l'existence de la Talon Académy, qui vous enseigne en quelques séances la difficile et imprécise science de la Féminité, rien que ça!), en organisation de petit-déjeuner pour les enfants (70€ de l'heure pour entendre le consultant vous conseiller de mettre le réveil 15 minutes plus tôt le matin pour ne pas être en retard... merci bien!), en drague, en abdos, en parentalité... et j'en passe.

J'ai repris ma collection d'annonces de marabouts parisiens, et franchement, on n'en est pas loin. Ces gourous du quotidien sont là pour vous promettre tout un tas de trucs matérialistes sensés vous apporter plus de bonheur sur terre, et pourquoi pas aussi, la guérison, la réussite, la richesse et le retour de l'être aimé, tant qu'à faire?
C'est étonnant de voir qu'il existe, manifestement, un besoin pour acquérir des notions simples, normalement transmises par la famille, les amis...

Je comprends que certains domaines soient porteurs, tels que les wedding planners, les coachs sportifs, les cours de cuisine voire pourquoi pas les cours de strip-tease... car ils permettent à des gens occupés d'acquérir des compétences sympa, ou de gagner du temps.
J'ai tendance à être méfiante envers les coachs professionnels... à mon avis plus là pour fragiliser et manipuler leur auditoire (en encourageant les employés à confier leur intimité, dans un environnement professionel) que pour améliorer leur productivité.

Mais franchement, est-ce qu'un coach en féminité ou en drague va vraiment vous rendre service? Il va, au mieux, vous conditionner, vous conformer à sa propre vision de la vie, de ce qui est considéré comme beau (le relooking par exemple!), à ses valeurs propres... Et tous ces gourous officiant dans le "développement personnel" me paraissent assez inquiétants.
Mais qui sont ces clients qui n'ont pas assez confiance en eux pour appeler (et payer!) un coach en rangement de cuisine ou en morphologisme (les "profilers" de l'image de soi)?

J'ai entendu parler d'un autre concept assez étonnant: les "baby-planners" (allez voir sur Google, c'est édifiant): Sur le concept du wedding-planner, ces consultants se chargent d'organiser la venue de votre enfant: décoration de la chambre, choix des faire-parts, achats des bodies... pour les parents qui n'auraient pas le temps (ni l'envie?) de se consacrer à ces "corvées" (mais oui, quoi de plus affreux que d'aller acheter des petits habits taille naissance?)
Le coaching infiltre les sphères les plus intimes de notre vie... c'est étonnant, mais certaines personnes sont prêtes à déléguer les aspects les plus personnels de leur vie.

J'attends avec impatience l'arrivée de séances de coaching telles que "Choisir sa religion d'après sa morphologie", "Etre une bonne mère: savoir câliner son nourrisson", "Mériter, puis obtenir la vie éternelle", " Faire les bons choix politiques", "transmettre les valeurs du maoïsme à votre animal de compagnie" ou "le militantisme syndical feng-shui"... (quoique j'avais entendu parler de séances de coaching pour les alter-mondialistes, leur enseignant les techniques de base de l'activisme et du blocage de manifs'... tout un programme)...
Et pourquoi pas aussi du coaching comme "traverser en douceur les étapes du deuil", "l' auto-médication, un jeu d'enfant", "Luttez enfin sérieusement contre le cancer en dix leçons" ou bien "sachez pimenter votre vie sexuelle 3 fois par semaine minimum pour retenir votre mari à l'heure du démon de midi" ?

Qu'en pensez-vous? Etes-vous critiques à ce sujet, vous aussi ? Avez-vous entendu parler de domaines de coaching complètement farfelus, rigolos ou inquiétants? Quelqu'un parmi vous me fera-t-il changer d'avis?

à vous Cognaq-Jay.

2 commentaires:

  1. Tous les moyens sont bons pour se faire du pognon. Notamment jouer sur la fragilité des gens et leurs incapacités à prendre leur vie en main.
    - Besoin de perdre 2kg? Jean-John t'apprend à cadenasser ton frigo et à bouger tes grosses fesses flasques (note l'allitération en S), pour la modique somme de 200 Euros/h.

    - Envie d'un enfant? Jean-John te fait réviser le Kamasoutra et t'aide à reconnaître tes jours fertiles pour trois fois rien (tant qu'il n'est pas obligé de reconnaître le môme)...

    Je continue?

    RépondreSupprimer
  2. sincèrement je ne suis pas d'accord avec toi.
    Il est vraiç que le marché des coachs a explosé ces dernieres années mais je pense qu'il faut différencier les personnes de bonne compétence et qui sont tout à fait à même d'aider les autres sur un point bien précis et les pseudo marabous qui veulent faire rentrer les gens dans des moules et qui au final ne servent à rien mis a part renforcer des pbm existants.
    si tu veux t'attaquer à qqun, commence par les psychothérapeutes sans diplomes qui sont beaucoup plus nombreux et d'autant plus dangereux ... Ou même parlons des psychothérapeutes pour animaux ! la ouais, c vraiment jeter de l'argent par les fenetres.
    personnellement j'ai recours à une coach en féminité et grace a elle je ne me suis jamais aussi bien sentie que depuis qu'elle m'aide a m'assumer.

    RépondreSupprimer