mardi 4 janvier 2011

Jeunes parents, la RATP vous aime! (dans certaines conditions néanmoins)




Je relaie cette magnifiiiiiiiique campagne publicitaire de la RATP, relevée sur le blog Maman Travaille (et sur bien d'autres blogs)

Mon Dieu.


Cette campagne, à mon sens, est grotesque, odieuse, méprisante et inutile.

- Grotesque:
Une maman qui peut facilement replier sa poussette d'une main, porter son bébé de 9 kg de l'autre main, mais aussi son sac à main, son ordinateur, son sac de courses... eh bien, ça existe, oui: mais dans les films de science-fiction seulement.
Bravo au concepteur de la pub, qui a l'air de s'être vachement documenté avant sur ce que c'est, être parent.

- Odieuse:
Ce que je vois, comme message, moi, c'est juste qu'elle légitime complètement les remarques ronchonnes, les incivilités contre les jeunes parents encombrants.
Les grincheux qui en ont contre la terre entière pourront, puisque la RATP pense pareil, râler officiellement contre ces monstrueux parents. Définir des catégories d'usagers, et les monter les uns contre les autres, voilà une belle mission de service public que les transports parisiens mettent en place. Bravo pour l'encouragement à la sérénité.

- Méprisante:
Les phrases bien hypocrites qui commencent par "j'adoooore machin, MAIS...", sont souvent des introductions à des remarques pas très sympa.
En gros, ce qu'on retient, c'est: "familles, vous n'êtes pas les bienvenues à Paris. A l'avenir, restez chez vous".
Bon, on le savait déjà qu'avoir des enfants à Paris, ce n'était pas évident... au moins, là, le message est clair.

- Inutile:
Les jeunes parents qui montent dans un bus ne font généralement pas ça par gaité de cœur, ou pour le plaisir d'aller emmerder les autres, mais plutôt parce qu'elles n'ont... pas le choix.
Je ne vois pas en quoi cette campagne va créer de la place en plus dans les bus.
Que je sache, les poussettes n'ont déjà pas accès au métro, jusqu'à preuve du contraire ça ne libère pas vraiment de la place dans les rames, non? (mmmmh, j'adore les stations dans lesquelles il faut prendre un escalier de 100 marches afin d'arriver à un escalator)

J'attends impatiemment les prochains affichages:

"On a beau adoooooorer les séniors, merci de bien vouloir vous magner un peu les fesses pour monter dans le bus"

ou

"On a beau adooooooooooooorer les obèses, à plus de deux merci de rentrer le ventre".

Vouloir lutter contre certains abus, je veux bien. Lutter contre l'incivisme de certaines "méchantes mères" qui font rien qu'à embêter les gens en voulant bêtement transporter leur progéniture, pourquoi pas.
Mais pourquoi ne pas en appeler au civisme DANS LES DEUX SENS?
Cela s'appelle la SOLIDARITE. Et les mamans avec poussettes sont bien placées pour savoir qu'il en manque pas mal, dans les transports.

Bravo la RATP! Vous allez mettre une super ambiance dans les bus!

(lire l'article de Mediapart par exemple)

14 commentaires:

  1. Moi je trouve qu'ils ont raison, ils montrent bien que les mères sont des petites égoistes qui ne rêvent que de pourrir la vie des autres. Le matin elles se grattent le menton pour savoir comment elles vont bien pouvoir faire chier aujourd'hui. Ah elles savant, la poussette, le bus... Ahahahahahahaha



    Mais ils sont CONS à la RATP. Tu fais quoi avec tout les abrutis qui ne se lèvent pas, tu prend ton bébé dans les bras et tu risque de tomber par terre????

    RépondreSupprimer
  2. C'est du grand n'importe quoi. Encore une pub bien stigmatisante et bien culpabilisante. Je n'ai jamais rien dit aux mamans en poussette (encore moins depuis que j'en suis une). de la tolérance et de la compréhension, c'est trop demander je crois.

    RépondreSupprimer
  3. Je propose que la RATP distribue gratuitement des préservatifs, ou la pilule. Au moins, elle sera en directe ligne avec ses conditions profondes.

    Je propose également qu'on vire les chauffeurs qui:
    - n'ouvrent pas la porte alors qu'ils ont bien vu que tu courais comme une dératée depuis 100m pour l'attraper
    - referment la porte trop tôt sur toi, ou une petite vieille
    - accélèrent et pilent comme des cons et font tomber tout le monde
    Nan mais!

    RépondreSupprimer
  4. Ben... à Madrid, c'est deux poussettes maximum par bus (une seule dans les anciens modèles de bus) et si un fauteuil roulant attend à un arrêt, la dernière poussette montée doit immédiatement redescendre pour laisser sa place. C'est une question d'habitude.
    Ceci dit, la pub est nulle, provoc idiote, et ici au moins, des bus il y en a suffisamment pour que les parents laissent rarement passer leur bus sans pouvoir monter.
    Et c'est finalement ce qui fait la différence pour que tout le monde n'en veuille pas à tout le monde. Le problème n'est pas le nombre de poussette mais le nombre de bus.
    Courage, les parisiennes, courage !
    Etiennette

    RépondreSupprimer
  5. Ben moi, je dis : vive l'écharpe !!!
    Bébé ne respire pas directement dans les pots d'échappement et ça prend moins de place ;-)

    RépondreSupprimer
  6. C'est absolument débile cette pub! Non seulement c'est impossible d'avoir et un bébé et une poussette sous le bras en même temps, mais en plus ça va encourager les gens qui ne sont déjà pas très coopératifs à prendre encore plus leur air pincé et à souffler bien fort quant une poussette monte dans la rame... Quant à moi avec ma poussette double, je n'imagine même pas le bazar avec les deux bébés. Il me faudrait un groom à la sortie du wagon ou alors je suis obligée de poser mes filles par terre sur le quai pour déplier la poussette

    RépondreSupprimer
  7. Tu comme toi scandalisé alors que je n'avais pas de poussette pour la puce. J'ai quand même bien conscience qu'il y a bien des cas ou c'est plus pratique avec une poussette.
    Bientôt ils demanderont aux rares personnes handicapées en fauteuil sur les lignes ou ils peuvent accéder au bus de replier leur fauteuil?!?
    Vive le progrés!

    RépondreSupprimer
  8. C'est une blague !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Sur les genoux du conducteur le bébé pour voir !

    RépondreSupprimer
  9. C'est scandaleux! Tout le monde a le droit de voyager et si on avait le choix, bien-sûr qu'aucune maman ne prendrait le bus avec bébé en poussette.
    De plus cette campagne ne fait que stimatiser le "problème" sans pour autant apporter de solution donc les mamans dites encombrantes vont se sentir encore plus mal vues et mal à l'aise dans le bus.
    La-men-ta-ble la RATP :((

    RépondreSupprimer
  10. Nan mais en même temps c'est normal, une femme devrait même pas prendre le bus, et puis est-ce qu'elle a vraiment besoin d'avoir en même temps un bébé et une vie sociale? Et tout le monde sait bien que toutes les mères de familles devrait s'acheter un petit rav4 pour pouvoir bouger et mettre facilement leur poussette dedans. RATP: A nous de vous faire préférer la pollution!

    RépondreSupprimer
  11. Eh ben, puisqu'elles ont des poussettes, elles ont qu'à marcher.......après tout ,c'est fait pour cela......et puis elles ont qu'à avoir des chiens et pas des enfants...na...

    RépondreSupprimer
  12. Ca me rappelle cette amie qui vit à New York et qui m'a dit: "A NYC, les gens se battent pour m'aider à monter la poussette dans le bus, à Paris ils se battent pour me passer devant". Ambiance.

    RépondreSupprimer
  13. Avant de quitter Paris, je m'étais offert le luxe d'un courrier au Maire (le même qu'actuellement) pour lui demander ses préconisations face à un discours de la voiture à Paris cémal et à des chauffeurs de bus qui m'interdisaient l'accès au bus (vide) avec ma poussette...

    La réponse ? pas de réponse...

    RépondreSupprimer
  14. La réaction des écologistes à Paris est également scandalisée et amusée à la fois :
    http://paris11.lesverts.fr/spip.php?article418

    RépondreSupprimer