mercredi 9 mars 2011

Commentaires et bonnes-manières: mise au point

Qui n'a pas pris sa fessée aujourd'hui?

Bonjour!

C'est drôle: je croyais, hier, avoir publié un des posts les plus anodins parmi ceux que j'ai pu écrire depuis l'ouverture de ce blog.
Et pourtant, qui l'eut crû? Il a donné lieu à des commentaires assez choquants.
Depuis longtemps, je constate que certains commentaires (heureusement, en minorité!) sont gratinés. Certains prêtent à sourire, d'autres sont parfois plus étonnants.

Je n'ai jamais censuré ni bloqué qui ce soit ici. 
D'abord parce que je ne vois pas pourquoi un simple blog sur la vie de maman, avec mes petites conneries que je vous raconte de manière légère (enfin j'essaye), devrait soulever des réactions faites de jugements à l'emporte-pièce. C'est dingue, ça! je ne parle ni de politique, ni de religion, ni de sujets trop polémiques, pourtant. Ensuite parce que j'estime mes lecteurs (ben oui, pour lire une aussi belle plume vous ne pouvez être qu'exceptionnels!). Je vous fais confiance, et globalement je trouve que j'ai raison.

J'adore vos commentaires (la preuve ici), c'est toujours un plaisir de se mettre devant son ordi le soir et de découvrir que des personnes ont eu envie d'ajouter un petit mot à mon post dans la journée.
J'aime aussi recevoir des critiques, lorsqu'elles sont bien sûr constructives. Évidemment parfois ça pince un peu mon orgueil quand je vois que quelqu'un n'est pas très fan d'un post... mais en même temps j'en tiens compte! Et j'apprécie qu'on me dise les choses franchement, ça me permet de me remettre en question... Si je tiens compte des compliments, je me dois d'être honnête et d'écouter aussi les remarques négatives. Et, tout simplement, ça permet à chacun de s'exprimer. C'est le but de laisser "ouverts" les commentaires. C'est à ça que sert la discussion.

En revanche, et mon pauvre post d'hier en a été le théâtre (mais qu'est-ce qu'il m'a pris aussi, je l'ai cherché en même temps avec mes histoires de tablier!), j'ai constaté qu'un commentaire était déplacé, voire insultant. Je suis gentille, ça va, et puis j'ai de l'éducation. Je ne fous pas des pains à chaque fois qu'on n'est pas très d'accord avec moi. Mais je me respecte, aussi. Je pensais ne pas avoir à le dire ici (mes lecteurs sont bien au dessus de ça!), mais apparemment il y a des règles de savoir-vivre à rappeler:
Dont celle-ci, donc: je n'accepte pas les attaques personnelles, les propos violents, et, par conséquent, qu'on m'insulte sur mon blog

Déjà, le principe de mépriser de manière définitive et brutale les personnes qui ne pensent pas comme soi-même (et il y en a beaucoup sur cette terre, des gens différents de soi-même! si, si!) , avec des propos péremptoires et imbéciles, m'a toujours étonnée. (au hasard: les femmes qui n'allaitent pas, les femmes qui ne font pas de co-dodo, celles qui ne mangent pas bio, celles qui ont une poussette plutôt qu'un porte-bébé...bref, ces mères qui ne méritent pas d'en être! bouh, les monstres!)

Mais qu'on entame un commentaire en me lançant, comme à la dernière des connasses, "t'as pas honte?", non, ça, désolée, mais ça ne peut pas passer.
Ce qui est plus incompréhensible encore, c'est de voir que des propos aussi polluants puissent être tenus par des lecteurs extrêmement fidèles! Mais quel est le but de venir lire mon blog tous les jours, si on le trouve pas à son goût? N'y a-t-il pas d'autres thèmes méritant plus qu'on s'indigne?
Ça me fait penser à un type, qui viendrait en vacances dans un pays étranger, et qui dirait à l'autochtone, tout simplement: "wouaouh putain mon brave, qu'est-ce que c'est moche chez toi! Mais comment tu fais pour vivre dans ce trou? Il y a que des palmiers partout, ça ressemble pas du tout à chez moi! Sans parler de ta déco, qui est à chier, et de tes gosses qui ont l'air d'être élevés par des porcs. Sérieusement, tu l'assumes, ta vie?"
Et ce touriste, pourtant, continuerait à venir visiter ce bled pourri, tous les ans, en famille, pendant ses congés payés, sans se poser plus de questions sur l'absurdité de son comportement.
Surréaliste, je vous dis. Et qu'on ne vienne pas me dire "ah pardon je disais juste les choses franchement, apparemment ça ne plait pas à tout le monde, je me rendais pas compte". Ce serait pathétique en tous cas. 
Surtout que derrière une vieille remarque sur un tablier, on sent poindre une montagne de préjugés sur mon statut social (et ça, c'est pas classe, mais pas classe du tout). Si ce n'est pas dit de manière consciente, franchement, je ne comprends plus rien.

Voilà. Parfois, j'vous jure!
Allez, la leçon de morale est terminée! J'espère que je vais pas avoir à faire ça trop souvent, si vous saviez comme ça me gonfle de jouer au coach en bonnes manières!
Vous avez quartier-libre.

Pour aller plus loin:



8 commentaires:

  1. Coucou Marine !
    Comme tu as raison ! Même s'il est vrai que c'est triste d'avoir à remettre certaines personnes à leur place sur un blog que, personnellement, je trouve très frais. Pour ma part, c'est vrai que je te lis régulièrement, et spécialement les sujets qui touchent à la maternité. Souvent, je trouve tes remarques très vraies et extrêmement bien pensées et formulées.
    Je n'ai suivi que de loin le débat sur le tablier, car, en tant que personne d'une part, et enseignante d'autre part, je n'ai absolument pas capté ce qui pouvait être choquant dans le fait de faire porter un tablier à ta fille. Bien au contraire !
    Bon courage, et ne change rien, tu es toi-même, tu parles avec ta franchise de ton vécu, et c'est ça qui plaît je pense ;-)

    RépondreSupprimer
  2. ah ah, bien joué les conseils de lecture à la fin ;)

    RépondreSupprimer
  3. 99nd degrés "youpi mon heure de gloire est arrivé! Un billet rien que pour moi! " Je l'ai deviné rien qu'avec le titre dans mon agrégateur :-\
    C'est vraiment du second degré parce que je ne m'en vanterais pas de cet "honneur" sur mon blog contrairement à la dernière fois qu'un blogueur m'a fait l'honneur de s'intéresser à ma petite personne.
    Et non je n'ai pas réalisé 2 secondes qu'il y avait un jugement offensant dans la phrase "t'as pas honte…"
    Je la sort régulièrement à mes loustics dans le genre" t'as pas honte de manger comme un petit cochon?" et ils me répondent "non, c'est meilleur comme ça" Si je m'interrogeais véritablement sur l'intérêt de faire porter des blouses à tous les enfants au quotidien(donc 1er degrés) le sentiment de honte éventuel chez nous est à prendre vraiment à la légère.
    Je suis donc sérieusement désolée d'avoir pu te froisser.
    Par ailleurs excusez-moi de mon inculture et de ne pas connaitre cette coutume de Nice. J'ai pourtant eu la chance ou la malchance d'habiter 6 villes différentes dans des régions différentes durant mon enfance et pas une seule ne pratiquais le port de la blouse de façon systématique, et je n'ai par un fait extraordinaire par ailleurs pas encore eu connaissance d'aucune autres mamans de Nice sur le web(blog ou forums et groupe de discussion confondus). Ici comme dans beaucoup d'école, on demande bien une blouse ou une vieille chemise d'adulte en primaire mais elle n'est porté que pour les activités de peintures et il n'y a aucune exigence de style.
    Quand au fait de fréquenter un blog dont l'auteur ne partage pas toutes mes convictions et mode de vie: et bien justement je ne veux pas m'arrêter à ce genre de chose parce que sinon je ne fréquenterais pas grand monde et puis ça m'ouvre à d'autres façon de vivre.
    Si j'ai une objection ben je ne vois pas pourquoi je m'en priverais(dans un certain respect de l'autre évidement je répète que je ne pensais pas être irrespectueuse), personnellement j'aime bien la discussion, les commentaires sont là pour ça. Je ne demande surtout pas une justification, si j'ai 2 ou 3 fois fait des allusions à l'allaitement ou au portage c'est plus pour rappeler à tes lectrices que ça aurait été une solution car je te pensais toi, bien installé dans tes choix. Si vraiment mes commentaires sont mal venus, il suffit de me le dire, je m'en irais.
    Pour répondre à Titcheur: je ne suis à peu près "douée" qu'en recherche sur le net, pour le reste, j'ai fait mes choix qui me convienne, et qui éventuellement peuvent aussi convenir aux autres, Comme tout le monde ne les connait ou pratique pas couramment je me permet de leur faire un peu de pub de temps en temps. Et cela fait bien longtemps que j'ai "Mon espace" ou j'y expose en fait ma petite vie et mes petites misères de façon plus ou moins régulière.

    RépondreSupprimer
  4. Heu, Bonjour madame Marine,
    Alors juste je te prie de bien vouloir m'excuser de bien vouloir te dire que juste l'écrit ne permet pas la nuance de l'oral et donc peut-être qu'une phrase peut paraitre abrupte quand on la lit mais si on l'entendait elle serait sûrement plus nuancée car dite avec un ton léger et jovial... mais c'est pas sûr non plus!
    Alors, je suggère, mais avec précaution et humilité, de permettre des commentaires où on enregistre sa voix.
    Voilà, je te prie d'agréer, Madame, mes respectueuses salutations distinguées et sincères. Bisous distingués aussi!

    RépondreSupprimer
  5. Cleanette fait l'innocente, maintenant ! Voilà que ses commentaires étaient à prendre au énième degré, après avoir écrit dans l'avant-dernier "non, c'est bien du 1er degré". Le problème, c'est qu'à chacune de ses interventions passées, Cleanette adopte un ton insupportable de supériorité, sur l'excellence de ses choix et partant, sur la nullité de ceux de Marine ou des ceusses qui ne pensent pas comme elle. D'ailleurs, elle remet ça dans le commentaire ci-dessus "car je pensais à toi, bien installée dans tes choix". Si ce n'est pas une critique totale de l'autre et un irrespect total de ses choix, qu'est ce donc, Cleanette ? Je vais tenter de te donner un exemple de l'effet produit. Pour avoir fait un tour sur ton "espace", où ton nombrilisme n'a d'égal que la vacuité de ton propos, une orthographe déficiente sans parler d'un style pourri, je te conseille d'y rester et de continuer ton culte de toi-même et de ta petite vie si merveilleuse. Ceci dit au 1er degré bien sûr et sans aucun respect de ta pomme.

    RépondreSupprimer
  6. Marine, j'aime beaucoup ton blog et je le lis avec intérêt depuis que je l'ai découvert via Ingliche Titcheur. Je ne connais pas tout l'historique des commentaires de Cleanette mais je pense comme Elz qu'il est possible que l'écrit trahisse certaines personnes, qui n'auraient pas la plume acérée de Queen Mom par exemple (très belle plume d'ailleurs ;) ) Sur l'affaire du tablier par exemple, j'ai été un peu surprise de ton post avant de découvrir que c'était une tradition à Nice. Je peux comprendre que l'ignorance de ce fait ait poussé Cleanette à exprimer son point de vue, qu'elle ait associé 'uniforme' à école privée et qu'elle ait ensuite voulu lancer un débat sur le sujet (chuis pas sure sure du ait sur ce coup là... Vive la conjugaison!). Il est vrai que ce point de vue était mal exprimé et porteur d'un jugement mal venu.

    Enfin tout ça pour dire que j'apprécie ce blog mais pas tellement pour les déchainements dans les commentaires :) Peace and love mes amies :)

    RépondreSupprimer
  7. Ah j'oubliais mais je pense détenir la palme du commentaire insultant pour un sujet anodin sur mon blog :) (Ou au moins un des lauréats): http://bebeboumbette.canalblog.com/archives/2010/12/13/19861958.html#comments

    RépondreSupprimer
  8. @ maman de boumbette et Elz:

    oui, en théorie je suis tout à fait d'accord avec vous.
    Mais en pratique... je n'ai jamais rien dit sur les commentaires un peu "spéciaux". Mais quand ils s'accumulent depuis plusieurs mois, tous plus cassants les uns que les autres, eh ben à un moment, on dit non!

    @ maman de Boumbette: en effet tu te coltines des commentaires carabinés, toi :-)
    Mais comme vous, je n'aime pas dépenser de l'énergie à ça...

    RépondreSupprimer