mardi 8 mars 2011

Journée internationale des droits des femmes

 Bon aujourd'hui, je vais faire ma grosse flemmue, désolée... mais quand je relis le billet que j'avais écrit l'année dernière tout pile, eh bien je ne vois pas quoi vous dire de supplémentaire...
alors, je copie-colle!

Bonne fête les nanas! (nan j'déconne)


Post du 8 mars 2010:

Il y a plusieurs choses qui m'énervent, dans la vie.
Si je devais n'en retenir que quelques unes, je dirais, dans l'ordre:
- Marion Cotillard


- les gens qui disent "au jour d'aujourd'hui"
- prendre un téléphérique
- les parents qui inscrivent leurs gamines aux concours de mini-pouffes
- les contractions
- et, dans une moindre mesure, la guerre dans le monde.

ah, et puis j'oubliais aussi: tous les 8 mars, il faut aussi se coltiner des réflexions con-con sur les femmes.
Par exemple:
"wouaouh, c'est la journée de la femme, c'est trop bien, je respecte vachement les femmes, nos mères c'est des héroïnes. Micheline, allez me faire un café s'il vous plaît."
"Tiens, faut pas que j'oublie d'acheter une rose, c'est la fête des femmes aujourd'hui. Si je me pointe pas avec mon bouquet, je vais ramer, ce soir, à la maison".
"Eh, les femmes, c'est marrant, vous avez 1 jour dans l'année en votre honneur, et les 364 autres, ben c'est pour les gars! Ca va, pas trop dég'?"
"les femmes, vous êtes trop bien pour nous. On ne vous arrive pas à la cheville, vous ne nous méritez pas."
"Allez, chérie, ce soir, c'est ta fête, tu feras la vaisselle demain. Viens te coucher".

Non, parce que le 8 mars, ce n'est pas "la fête des femmes". 
Ce n'est pas une journée de fête rigolote, où toutes les femmes à la télé ou dans les entreprises se font offrir une rose blanche et un déjeuner gratuit à la cantine, mais c'est plus précisément la "journée internationale des droits de la femme".
Donc, eh ben, les poncifs un rien condescendants qu'on nous sert tous les ans, la fleur à la boutonnière, moi, ça me plombe un peu le moral.
Et ça m'énerve, presqu'autant que Mélanie Laurent. (oui, elle aussi)

Cette journée, selon moi, elle est très importante symboliquement. Ce n'est pas qu'un truc folklorique, coincé entre la journée du cheval et celle du dépistage du mélanome.
Elle a 100 ans aujourd'hui, et sert surtout à nous rappeler que, en 2010, et partout dans le monde, il est quand-même encore assez risqué de naître fille:

(certaines photos sont empruntées au blog d'Hélène, dans son article de l'année dernière)



3 commentaires:

  1. Rien que le fait d'avoir une "journée de la femme", c'est déjà de la discrimination. Le premier qui m'en parle aujourd'hui prend une baffe.

    RépondreSupprimer
  2. les photos me donnent la nausée!(celle de l'excision m'a retourné l'estomac!)

    RépondreSupprimer
  3. Tout à fait d'accord avec ma Mom. En même temps, les chiens ne font pas des chats..

    RépondreSupprimer