vendredi 22 avril 2011

L'interview RH: aujourd'hui... Marie, des Mamans Testent!

 Bonjour bonjour!

C'est moi.
Figurez-vous que la rubrique à Eudes-Hugues reprend du service! Pendant que la pauvre Josiane continue, chaque jour, d'arroser la plante en plastique dans le bureau du chef, telle une vieille Pénélope (un peu coconne) se morfondant en attendant son retour, je m'occupe un peu de la rubrique.
Pour ne rien vous cacher je suis assez pessimiste sur les chances de retour de notre grand patron, ça fait plus d'un mois maintenant qu'il est parti en cure d'alcoolisme aux US, même sa femme attend désespérément de ses nouvelles.
On continue donc d'enchainer les interviews, de candidates blogueuses toutes plus allumées les unes que les autres.
Aujourd'hui, donc, nous recevons, en grandes pompes s'il-vous plait... j'ai nommé... Marie des Mamans Testent!
Son blog est un de mes préférés. C'est bien simple: à chaque fois qu'elle décrit de façon "mirifique" sa vie avec 3 nains, je me dis: "mais elle raconte ça tellement bien! J'aurais pu écrire la même chose, c'est dingue!" (bon il se trouve que je n'ai pas écrit la même chose). Mais qu'est-ce qu'elle est drôle, cette meuf! Non?

Bref. La voilà qui arrive.

- Bonjour. Asseyez-vous madame, voulez-vous un café, un petit verre de notre fontaine à eau? eau tiède, eau froide? Vous n'avez pas eu trop de mal à trouver nos bureaux?
Non ça va, j'ai emmené mon GPS avec moi. La voix un peu salope (du dit GPS) m'a bien aidé à bifurquer dans les rues étroites et sombres qui mènent à votre (lumineux) blog.
Et oui, je veux bien un petit café, ça me réveillera peut être un peu (rapport à la nuit pourrie hachée menue que je viens de subir)

- Alors.... bon. J'avais décelé sur votre CV que vous étiez, mmmmmh, une femme. Votre présence et votre accoutrement me confirment cette intuition. Je vais donc vous poser la traditionnelle question d'introduction: Avez-vous des enfants? Que comptez-vous faire de votre utérus durant les 5 prochaines années? Pourquoi? Comment assumez-vous votre désir de reproduction, lorsqu'il s'agit de la concilier avec une vie professionnelle sérieuse?
Vous êtes très perspicace parce qu'avec mon mauvais jogging et ma coupe de castor je ne pense pas ressembler vraiment à une femme. Mais je fais des efforts, la preuve, j'ai mis du sent-bon ce matin (là où la petite avait régurgité, ni vu ni connu je t'embrouille).
Oui j'ai des enfants sinon. Trois. Un grand, un moyen, une petite. Dès que j'ai pu, j'ai fait des enfants. Un boulot, un salaire, un nain. Parce qu'il faut de l'énergie pour les élever. Et quand je vois ma tête le matin (alors que je n'ai pas 30 ans), je me dit que j'ai bien fait. Que je suis déjà foutue.
Une activité professionnelle sérieuse?? Rhô, je suis prof je te rappelle.
Plus sérieusement, je pense que c'est un boulot qui permet de concilier vie de famille et vie professionnelle. Enfin, je dis ça mais quand le mauvais Jordan (CM2) m'a gavé toute la journée, je suis moins patiente avec mes nains.

- Vous êtes ici pour me parler de votre expérience bloguesque. Que racontez-vous de beau sur votre blog?
Ma vie. Avec mes nains. J'essaie de raconter avec humour et second degré la vie d'une maman de trois enfants. Avec ses galères, ses nuits pourries, ses tentatives d'activités (débiles genre la piscine à balles), ses joies et ses doutes, ses bonheurs et ses crises de nerfs.

-Si vous étiez un animal, comment vous appelleriez-vous? Développez.
Mimi la Marmotte?? Ridicule. Oui, mais la Marmotte c'est mon animal totem (d'avant les nains, rapport au sommeil et tout ça).

- Du tac au tac... surtout ne réfléchissez pas trop (c'est une technique psychologique très poussée et efficace utilisée dans les prisons, que notre cabinet a eu l'idée d'adapter au monde des RH, pour définir votre personnalité globale, votre aptitude à la réussite, votre résistance à l'échec et votre motivation):
Plutôt Beverly Hills ou Hartley Coeurs à Vif?

Beverly Hills chérie. Dylan était punaisé juste au dessus de mon lit.
Pathétique.

- En sachant que Michel Drucker est actionnaire principal de notre cabinet de chasseurs de têtes, pourriez-vous me dire, honnêtement, ce que que vous pensez de Michel Drucker? Est-il assez présent à la télévision, ou aimeriez-vous le voir un peu plus?
Je n'ai pas la télé. En partie pour ne plus voir la tronche de gens comme Michel Drucker (ou Stéphane Plaza)

- Etes-vous féministe? A quelle fréquence?
Je suis très féministe quand il s'agit de repasser les put** de chemises du Mâle.
Un peu moins quand il s'agit de descendre la poubelle qui dégueule de couches.

- Qu'aimez-vous faire pendant que vos enfants/ animaux domestiques/ amants dorment enfin? Vous avancer sur votre travail, ou vous adonner à des hobbies? Lesquels?
Lire. Lire et encore lire. Un bon polar. Dans un bain chaud. En sirotant une Margarita.
Oui, je rêve. Mais si je pouvais déjà me laver les cheveux en laissant poser un masque à action rapide, ça serait déjà pas mal.

- Pourriez-vous, en 2 ou 3 lignes, me donner votre point de vue, votre analyse, et enfin vos préconisations précises d'amélioration concernant la misère dans le monde, la violence faite aux hommes, la guerre, l'extinction d'espèces animales telles que le dodo, la pollution ainsi que le chômage et les maladies graves?
Je suis hyper contre la disparition du Dodo. Et contre toutes ces vilaines choses dont tu parles.
Je suis trop feignasse pour faire de grandes choses. Mais j'en fais des toutes petites, qui font avancer un tout petit peu. C'est déjà ça (dirait l'autre).

- Comment vous voyez-vous dans 20 ans?
Avec des nains dans leurs appartements respectifs qui me déposent leur linge (moi qui croyais en avoir terminé). Avec une chouette maison de famille et des billets d'avion posés dans l'entrée. Et des sacs à dos qui nous attendent.

- 3 défauts 3 qualités?
Je suis à la fois chiante et (trop) gentille, je suis généreuse et très critique, je suis bavarde et feignante, je suis accro au travail bien fait surtout dans l'urgence.
ça ira?

- Toute personne a ses faiblesses. Vous-même, avez vous des vices cachés qui pourraient me faire regretter de vous avoir embauchée? Détaillez.
Non. Je ne crois pas. Je suis assez simple finalement. Peut être trop alors...

- vendez-moi ce stylo. Et puis votre blog.
Ce stylo est magnifiquement chouette et suprêmement utile. Il dispose de 4 couleurs. Ainsi, vous pouvez crayonner de splendides gribouillages pendant qu'un interlocuteur sans intérêt monopolise une conversation. Comme là. Arrêtez de gribouiller je vous vois.
Mon blog? Il est magnifiquement chouette et suprêmement utile. Ah non.
Mon blog est un prolongement de moi même, il est juste ce que j'ai toujours voulu écrire.
Il est le résultat d'un mélange de volonté et de rire, de "j'en ai ras le bol des nains " et de "ce que je les aime".
Mon blog, tu l'aimes ou tu le détestes.
Mais tu vas l'aimer. Si.

- Merci. On vous rappellera. Vous pouvez rejoindre madame Josiane, notre assistante, qui se fera un plaisir de vous raccompagner.
Josiane? C'est un très joli prénom ça Josiane.
Ou pas.

Pour lire les autres interviews RH, cliquez ici!

11 commentaires:

  1. Nat et ses oursons22 avril 2011 à 20:23

    Superbe interview!!! Merci, un régal!!!!

    RépondreSupprimer
  2. j'avais complètement zappé ce blog, que je connais pourtant, et où je me régale à chaque visite !

    RépondreSupprimer
  3. Chère Josiane, j'ai chourré par mégarde votre stylo 4 couleurs. Pour le récupérer...heu...ça va être dur, les nains l'ont tout mâchonné.

    RépondreSupprimer
  4. @ Marie, 3 nains:
    Aucun problème, j'en ai toute une tripotée dans mon tiroir.
    En effet je ne suis pas sûre que l'on se revoie de sitôt: malgré la qualité indéniable de votre CV et votre personnalité tout à fait intéressante, nous allons suspendre le recrutement pour l'instant (bordel y a pas un seul MEC qui veut passer un entretien chez Raclures and Partners?????)
    Nous allons garder votre CV dans notre base de données, et croyez-bien que dès qu'un poste vous correspondant se présentera, nous ne manquerons pas de vous contacter (d'ici là, un conseil: soyez réaliste, ne faites pas de petit 4ème)
    Au plaisir!

    RépondreSupprimer
  5. Avec le stylo ROUGE, Marie, faudrait corriger la faute d'orthographe ( la coquille pardon, enfin j'espère^^) du billet!

    Dans la première réponse : "les rues étroites et sombres qui mènENT à votre blog"

    saleté de prof que je suis aussi, impossible de pas relever! :)

    RépondreSupprimer
  6. Ça me fait penser aux vrais entretiens de recrutement que je passe pour "occuper" des consultants qui s'ennuient...
    Le recruteur:
    "Vous avez du constater la différence de rémunération entre Paris et la Province, de combien êtes-vous prête à baisser votre salaire?"
    Moi: "..., je ne pense pas avoir compris la question (il se fout de moi ou quoi???)"
    J'y crois pas...

    RépondreSupprimer
  7. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer