mercredi 18 mai 2011

Ferme pédagogique sur la Côte d'Azur: Ranch de la Cavetière

Samedi matin.
Il fait grisounet ici-bas... le temps ne va sûrement pas s'arranger.
Mais nous avons promis à notre fille, depuis 3 jours, d'aller à la ferme... Ce n'est pas la météo qui va nous arrêter! Et puis ça promet d'être une journée pleine de découvertes, on ne va pas annuler.


Après une demie-heure de route, et 800 mètres de chemin caillouteux, nous arrivons enfin, au col de Vence. Nous sommes à plusieurs centaines de mètres d'altitude, d'habitude la vue sur la mer est impressionnante. Aujourd'hui, nous nous contenterons de l'imaginer; à cause d'un brouillard épais, on ne voit pas à plus de 4 mètres. L'air est humide, il fait frais, on se croirait en Ecosse.
On sort de la voiture et on couvre aussitôt les nains.

Normalement, ça ressemble à ça


La fermière nous accueille. Elle nous explique que depuis 30 ans, avec son mari et ses 4 enfants, elle vit ici, sans eau, ni électricité. L'eau de pluie est récupérée, et sert d'abord aux animaux. Un peu d'électricité est fournie par de petites éoliennes. Les propriétaires des lieux vivent presque coupés du monde...la fermière se plaint d'ailleurs un peu de l'incompréhension que son mode de vie peut susciter chez certains. C'est vrai que les fermes et les écolos, sur la Côte d'Azur, ça ne court pas les rues...


 Les animaux vivent en liberté. On a de la chance, c'est la période des naissances... On voit un poulain de 2 semaines avec sa mère, des oies et leurs oisillons, et une chèvre ayant mis bas, la veille, de 2 chevreaux.

A peine s'approche-t-on d'elle que la chèvre nous manifeste de l'agressivité et se met devant ses bébés. Une réflexion hautement philosophique me traverse l'esprit: je suis une chèvre, moi aussi (si si). Instinctivement, je protège mes nains de l'agresseur potentiel.
C'est vrai quoi! Les gens savent très bien qu'il ne faut pas toucher les oisillons sous peine de se faire bouffer la main par une oie.... pourquoi ne comprennent-ils pas qu'il faut faire de même avec les bébés humains? Ils ne réalisent pas, les inconnus qui viennent toucher des bébés sans avoir demandé leur avis à leur mère, à quel point ils déclenchent automatiquement l'alarme "stress-danger" chez nous!
(ça arrive trop souvent, les gens qui viennent tripoter les mains ou la tête de mes enfants, sans même me regarder, alors que je ne les connais pas et que je sais encore moins ce qu'ils ont touché avec leurs pattes quelques minutes avant.... à chaque fois, j'ai toujours la même envie; c'est de grogner et montrer les dents!)


La fermière m'observe... "vous êtes une mère poule, vous, ça se voit. J'observe vos réflexes avec vos enfants, tous vos radars sont ouverts, vous réagissez comme mes bêtes! Vous savez, les mères c'est toutes les mêmes, animales ou femmes, quand il s'agit de protéger leurs enfants, l'instinct est là! j'ai eu le temps d'observer, depuis 30 ans!"
Ouais en même temps quand je vois son chien, qui ne la lâche pas d'une semelle et qui fait trois fois la taille de ma fille, je suis pas super rassurée. Surtout quand elle me dit juste avant: "oh il est gentil ce chien, mais il est très jaloux! il n'aime pas qu'on m'approche trop, il me suit partout. C'est un mâtin de Naples.... un tueur! regardez les pattes qu'il a, il pourrait tuer n'importe qui. C'est pas pour rien qu'on dit que c'est les chiens des mafieux... vous savez que c'était aussi des chiens gladiateurs? Mais elle peut le caresser, votre fille, si elle veut...."

Glurps.
En fait, c'est bon, il était gentil.

Après avoir observé les lapins dans leurs clapiers, nous allons voir les daims. Alors que je suis en train de donner du pain au mâle, et que la fermière s'éloigne... un de ses bois tombe et son crâne se met à saigner. Oh putain. Je regarde à gauche, à droite, j'ai l'impression que j'ai fait une connerie... je l'ai trop poussé à passer sa tête dans le grillage, j'aurais pas du? Je reprends mes esprits, c'est bon, j'ai compris que c'était la saison. Je ne veux pas être ridicule alors je fais celle qui s'y connait en trucs de la ferme, je fais comme si tout était normal.


Je regarde mes pieds tout crottés... nan mais quelle idée aussi d'avoir mis mes ballerines argentées. Quand je pense que j'aurais pu mettre mes super Bottes Gardianes en cuir naturel toutes neuves! C'est pas comme si j'avais mille occasions de les mettre! C'est vrai que la dernière ferme que j'ai du visiter, c'était le Jardin d'Acclimatation à Neuilly. C'était un peu plus "pavé", si l'on peut dire.
Bon, ça ne sert à rien de ressasser toute la journée ce fashion faux-pas. Je dois être forte, cet incident ne doit pas me miner, le mieux est de tourner la page, de ne plus y penser.

Pas bien / Bien

Ca va faire une heure qu'on est là maintenant. On ne va pas pouvoir faire de balade à poney, vu le temps et on mon sens de l'orientation je risque de me perdre à 30 mètres de la ferme.
Il commence à bruiner un peu, on va donner le biberon à notre fils à l'intérieur. Il y a 20 chats et Jean-Chou est allergique, mais on ne va pas faire nos urbains chochottes.
Vraiment, la ferme, c'est bien, mais il y a quand-même beaucoup d'animaux.

Oh, les poils de chats grattent un peu... Mais ça va, sinon. Vraiment.

Bref. On est quand-même bien ici. La propriétaire nous explique qu'il y a la ferme pédagogique, le ranch (avec manifestations équestres, rodeo...) et qu'ils font aussi chambres d'hôtes. L'expérience doit être agréable! Et les enfant sont heureux de voir les animaux... même notre fils en profite.
Jean-Chou part le changer dans la voiture. Je finis de donner le repas à ma fille en papotant avec la dame. En partant, je lui demande un verre d'eau... et puis ça me revient: mais oui c'est vrai, ils n'ont plus d'eau potable depuis 2 jours! (Note pour plus tard: penser aussi à prendre un sac en plastique pour les déchets, malgré la redevance qu'ils payent aux éboueurs, ces derniers ne viennent jamais dans le coin. Trop loin de tout.)

En repartant, nous nous sommes promis de revenir très vite,  par beau temps, pour y passer la journée, pique-niquer et faire une balade à poney.
Une idée d'activité géniale pour les nains sur la Côte d'Azur, si vous voulez mon avis.

Ranch de la Cavetière
route de Coursegoules 
06140 Vence


PS "pédiatrique":
attention, pour les enfants de moins de 5 ans, à ne pas trop toucher les vaches (ou à extrêmement bien se laver les mains après), à cause de l'infection possible par E.Coli 0157:H7 (voir détails ici)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire