mardi 14 juin 2011

Choisir sa contraception: peste ou choléra?

Mouais mouais mouais...

 "Bon, à bientôt 30 ans, il faudrait peut-être penser à une autre contraception.
C'est bien beau la pilule pendant des années et des années, mais tous ces œstrogènes en continu, ce n'est jamais bon à long terme pour les seins. (glurps. Pourquoi on ne nous dit pas ça à 16 ans?).

Il faudrait peut-être penser au stérilet. Certes, il y a toujours ce petit risque d'infection, et donc de stérilité... à vous de voir. Vous voulez un petit troisième ou pas?"

Risque de cancer du sein ou stérilité?
Entre ces deux hypothèses chacune plus tentante et pleine d'optimisme l'une que l'autre, j'avoue, mon cœur balance...
Ca parait un peu vite résumé (quoi, j'ai tendance à exagérer?) comme ça... mais, souvent, on prend une décision en regard des conséquences négatives qu'on peut éviter, pas simplement par rapport au confort que ça nous apporte! Non?

Et là, avec ces histoires de contraception, j'ai l'impression que je dois choisir entre avoir, à vie, une tête de veau, ou des bras de neuf mètres (merci Pierre Palmade).
- Partir en voyage de rêve dans un hôtel 5 étoiles avec mon mec et son ex, ou déjeuner tous les dimanches pendant un an avec mon affreuse voisine du dessous qui cherche absolument à nouer le contact?
- Faire la cuisine uniquement avec des poêles sans manche, ou tailler au coupe-ongles les oliviers centenaires du parc en bas de chez moi?
- Avoir un énooooorme bouton d'acné, à vie, sur le bout du nez, ou les tibias poilus (et frisés), comme ma prof de physique-chimie de seconde ?
- Bouffer les purées épinards-kiri  de mon fils matin-midi et soir pendant un mois, ou porter des couches Pampers la nuit?
- Manger un oeil de bœuf cru, tous les jours, ou boire 1L de lait de jument, à même le pis?
- Arriver à mon mariage avec du papier toilette coincé dans la robe au niveau de la culotte, ou vomir, pendant toute cette journée de rêve, dès qu'on m'appelle par mon prénom?

Je crois que j'ai la tête qui tourne un peu, là.


Ah, la contraception, une vraie liberté! (qui se paye?)

Mmmmh... Marine... as-tu envisagé une troisième possibilité?


(Post plus ancien à lire dans le même genre: Gynécologie mon amour)

9 commentaires:

  1. Mon gynéco m'a recommandé l'anneau vaginal, et je pense que j'y passerai quand j'aurai fini d'allaiter. (si mon fils me laisse le sevrer un jour.) (va ptet falloir que j'envisage d'arrêter de lui demander son avis.)

    Selon lui, le stérilet, en arrêtant les règles, serait aussi à l'origine de cancers ; alors que l'anneau, bien moins dosé que la pilule, permet de respecter le rythme menstruel et donc serait moins susceptible de déranger le bazar féminin. En plus, on risque pas de l'oublier, vu qu'on le met, on le porte 28 jours, on l'enlève 4 et on recommence.

    C'est sur ces mots glamours que s'achève mon premier commentaire ici, je suis positivement ravie d'avoir pu caser "vaginal" et "menstruel" sans provoquer de grimaces ou de moqueries.

    Quoi qu'il y a ptet deux ou trois personnes qui froncent le nez à la lecture de cet avis édifiant.

    RépondreSupprimer
  2. Euh... Le stérilet n'arrête pas les règles... A moins qu'il soit hormonal lui aussi...
    Le problème en fait, c'est soit s'injecter au quotidien (par pilule/DIU/implant ou anneau) des hormones susceptibles d'être déclarées cancérigènes dans quelques années (sinon pourquoi les femmes ayant eu un cancer du sein n'ont pas le droit de prendre la pilule?).
    Soit de se faire poser un stérilet en cuivre et s'irriter la muqueuse utérine. Je pense pas vraiment qu'il y ait de risque côté fertilité avec ce dispositif, à moins de tomber sur un boucher qui t'arrache tout en le posant/enlevant...
    Sinon, y a les préservatifs (masculins ou féminins, chic!)...
    Dernière possibilité: fait comme moi, soit infertile à la base, ça règle pas mal de problème!

    RépondreSupprimer
  3. Oui, pardon, je pensais au stérilet hormonal sans le préciser.

    A choisir, je préfère les hormones et les bras de 9 mètres il parait que c'est très utile d'avoir le bras long. Et partir avec mon mec et son ex. Et cuisiner avec des poêles sans manche. Et avoir les tibias poilus-frisés.

    Par contre, je ne tiens vraiment pas à répondre aux trois dernières.

    RépondreSupprimer
  4. Je n'ai jamais supporté la pilule. J'ai dû tout au plus la prendre 2 mois... Puis bam, Poulet est arrivé. Il a fallu choisir une contraception, sans idée, j'ai pris un implant. J'avoue ma première pensée c'était pas de nouveau bébé mais je n'ai pas pensé aux risques... Je verrais, enfin si je peux éviter un cancer et une chimio ce serait bien...

    RépondreSupprimer
  5. pour les robes de mariée 2011 ? Il est encore un peu tôt pour se prononcer relatif à ce sujet…Vous en rêviez depuis votre enfance, le moment robe de mariée couture est enfin arrivé où vous allez choisir la robe de votre

    mariage, votre robe de mariée. Ce n’est pas un choix que l’on peut faire facilement, robe de mariée couture il faut y réfléchir scrupuleusement pour que toute votre vie vous en gardiez le meilleur souvenir. Donc, robe de mariée couture

    RépondreSupprimer
  6. salut marine,
    je viens de me faire poser un diu en cuivre et je suis super contente !
    j'étais dans la même situation que toi : 2 enfants et envie d'arrêter ces hormones (sachant qu'en plus j'ai fait des FIV, donc j'en ai eu x 12000)
    je n'aurais pas eu l'idée toute seule et je ne la regrette pas. pour moi, c'est le compromis "idéal"
    si tu te poses des questions sur la contraception, je te conseille http://martinwinckler.com/
    il tord le coup à pas mal d'idées reçues et répond à beaucoup de questions (toi lectrice, tu dois connaître la maladie de sachs dont il est l'auteur)
    vanille

    RépondreSupprimer
  7. Je dis peut être une énoooorme connerie, mais j'ai cru comprendre que les nouveaux stérilets avaient eux aussi un peu d'hormones ? je me trompe j'ai mal compris.
    En tout cas, je comprends bien totues tes "interrogations". J'ai commencé la pilule à 16 ans, je l'ai arrêté à 23 ans et il a fallu 3 ans à mon corps pour retrouver des règles régulières. 3 ans.
    Et tous ces efforts pour presque rien vu que me revoilà sous pilule, car aucun moyen de contraception n'est possible ou envisagé sans hormone de nos jours (quand tu n'as pas eu ton premier enfant). La loose. Ca fait chier mais c'est pas comme si j'avais le choix hein.

    RépondreSupprimer
  8. Jul's va justement lire le lien cité plus haut.
    une des idées reçues qui a la vie très dure est qu'on ne peut poser un stérilet aux nullipares. ce n'est pas vrai. si vraiment tu ne veux pas d'hormones c'est possible. tu peux avoir un diu (dispositif intra utérin, vrai nom du stérilet) au cuivre (>> le cuivre tue les spermatozoides) cela a un petit inconvénient. (règles plus abondantes) aussi mais ne laisse pas ton gynéco te dire que ce n'est pas possible.
    vanille

    RépondreSupprimer
  9. L’anneau vaginal fonctionne de la même manière que la pilule et les patchs.
    Il s’agit d’un anneau en matière souple que la femme insère dans son vagin le premier jour de ses règles.

    RépondreSupprimer