mercredi 8 juin 2011

Mes amies...

Je ne passe pas souvent de messages personnels ici... mais aujourd'hui je me dis qu'il faut quand-même que je rende un petit hommage.... à mes amies.
Depuis que je suis maman, et que certaines de mes amies le sont devenues aussi... malgré la difficulté à se voir, nos emplois du temps respectifs un peu complexes, je reçois régulièrement des preuves très concrètes de leur amitié.

Je me rends compte que je peux vraiment compter sur elles, et cela sans que je leur demande quoi que ce soit.

Tiens, bouffe cette tarte à l'aspartame et tu seras une bombasse comme nous! Mais si, aie confiaaaaance...

Merci à A. d'abord, qui, d'elle-même, s'est proposée pour me garder ma fille, si jamais je devais accoucher en pleine nuit. Vu que pour un deuxième accouchement il faut une organisation en béton et être plus rapide à la détente que Christophe Lemaître, son aide ne pouvait pas plus me soulager.
J'ai donc, comme envisagé, accouché en pleine nuit... et mon amie, elle-même à nouveau jeune maman depuis quelques semaines, ainsi que son mari, pourtant crevés tous les deux, ont tout géré d'une main de maître pendant la nuit, pour que je puisse accoucher "tranquille" (enfin, si ce mot fait partie du vocabulaire de l'accouchement).

Merci à F., qui s'est proposée d'elle-même aussi pour me garder mes deux nains un week-end, afin que je puisse me rendre à un mariage alors que je suis à cours de baby-sitter. Sans que je lui demande quoi que ce soit non-plus... et je crois qu'elle se rend compte du plaisir que ça me procure, puisqu'à chaque fois que je la vois ou que je l'ai au téléphone, je la harcèle de "merci, vraiment, merci, tu peux pas savoir comme ça me soulage, ah la la" (la relou du remerciement, quoi).

Merci à M., qui, en prévision d'une soirée assez importante pour moi, qui devrait d'ailleurs me retenir jusqu'au petit matin avec Jean-Chou, alors qu'aucune personne de ma famille ne sera disponible pour garder mes enfants pendant la nuit, et que payer une baby-sitter pour une vingtaine d'heures, je vous raconte pas la ruine... m'a proposé, tout simplement, de s'occuper de mes enfants, alors qu'elle a aussi sa fille avec elle, le reste de la nuit et le lendemain matin.

Merci enfin à C., qui attend son premier bébé et qui a toujours la pêche pour organiser des trucs loufoques avec moi et prévoir des week-ends ensemble régulièrement...et qui est adorable et toujours de bonne humeur.

Quand on est future ou jeune maman, on besoin de soutien moral, mais aussi, parfois, matériel. Certains s'en rendent compte d'eux-même, d'autres ne s'en aperçoivent même pas.
Pouvoir bénéficier de ces aides concrètes et sincères, les filles, vous n'imaginez pas à quel point ça me touche!
Je suis heureuse d'avoir des amies comme vous, et compte bien vous faire plaisir/ vous soulager/ vous aider à mon tour.

Et vous, lecteurs, si vous avez des ami(e)s en or à remercier, vous gênez pas non-plus!

Grâce à l'amitié (et à une bonne salade), c'est vrai, tout est tellement plus beau et plus léger: 

J'adore les raisins de Corinthe, ils gonflent quand on les met dans l'eau!

Pfff... t'd'façons, j'ai toujours pensé que Sophie avait trop de cellulite pour garder un mec.
Nan, mais j'ai jamais entendu un truc aussi drôle! Tu as mangé ta salade AVEC de la sauce!
Mon Dieu, une Tour Jumelle qui s'effondre! Quel spectacle!
Arrrrrh! Lionel Jospin s'est retiré de la vie politique! -Nan sérieux? tu déconnes!
Allez les filles! Toutes chez le responsable du personnel!
Il veut "alléger" l'équipe apparemment!
Je sais pas trop... tu crois que ça veut dire qu'il veut nous mettre au régime salade?
(j'ai pas un peu de salade coincée entre les dents?)
Ouah! Y a de l'espace ici, on va être bien! De toutes façons, on en avait marre de la salade (heuh, l'autre rousse à droite, elle nous aurait pas un peu prises pour ses faire-valoir, des fois?)
... Et on passe plein de beaux moments, tous plus profonds et intenses les uns que les autres...

1 commentaire:

  1. Et merde, je pleure. Tu peux pas me faire ça en ce moment, je suis trop vulnérable...

    Bon, j'en profite pour te remercier d'être toi alors (tant qu'on y est). Malgré la distance, notre amitié se renforce et c'est tant mieux (poil aux cheveux). C'est vrai que les véritables ami(e)s se comptent sur les doigts d'une main en général. Celles qu'on peut réveiller en plein milieu de la nuit parce que: 1) on s'est fait larguer 2) on accouche 3) on a faim mais on est au régime, faut un pep talk pour résister.
    Alors quand on a la chance d'en avoir 3 comme ça dans sa vie, c'est vrai que dire tout simplement "merci", ça fait plaisir.

    RépondreSupprimer