vendredi 29 juillet 2011

Carte Postale

Bonjour jeunes gens!

Je reviens tout juste de mes vacances d'hiver, c'était original!

2000 m d'altitude, équipement d'hiver total, feu de cheminée, détente au sauna et au hammam après des journées bien sport, activités nature pour nains-fatigables, soirées raclette au coin du feu, lecture pendant la pluie (j'ai quand-même réussi à lire La Gifle-Le Chœur des femmes- La Délicatesse-La Redoute en entier, merci Evelyne Dhéliat!) cocooning sous un petit plaid pas superflu le soir (Avec, même, en fin de séjour, un petit séisme à 4.8 sur l'échelle de Richter pour nous réveiller, éjecter même, de notre sieste sur le canapé. Une vie de fou, je vous dis).
 Manquait plus que les moufles et le Père Noël, tiens. Je regrette une chose: qu'il n'ait pas franchement neigé, on aurait pu initier nos enfants au ski!

Maintenant, me voilà toute requinquée, bourrée de globules rouges -et de vin de la même couleur- (l'un des deux étant censé nous faire péter la forme je crois), quoiqu'un peu débronzée tout de même.
 Heureusement, même si je suis ravie de ces vacances, je retrouve mes cigales, mon soleil et mon sud, qui devraient mettre un terme à cette fâcheuse interruption bronzette.
Parce que la montagne c'est super sympa, d'accord, la tomme de chèvre j'adore ça, l'air pur ça fait un bien fou, et faire tout ce sport en plein air c'est idéal pour le moral, mais une semaine de plus sous cette flotte, emmitouflée dans ma parka, loin de tout, avec cette légère phobie liée à l'isolement propre à l'altitude en plein brouillard... et vous me retrouviez défoncée au Génépi, pendue par les pieds dans la bergerie d'altitude en train de me fouetter le dos avec une marmotte empaillée (bien rugueuse, pour qu'on en finisse plus vite), maudissant avec force haine l'inventeur de la Savoie, des soldes d'hiver (oui, d'hiver, en été) chez The North Face (j'ai pas pu résister), la vie en général et la mienne en particulier, hein.

J'ai tout un tas d'idées de posts à rédiger, j'ai aussi été taguée par une blogueuse sympatoche, je vais notamment lui concocter une petite réponse... mais voilà, mon mois d'août promet d'être aussi occupé que les toilettes femmes pendant le tournoi de Roland Garros.
Un mois plein d'amis, de famille, d'enfants, de soirées, de rosé, de traînage autour de la piscine, de week-ends par-ci par-là, de restos à la plage, de nuits caniculaires, d'odeur de crème solaire... et de deux-trois autres trucs un peu plus sérieux aussi.

Alors je ne sais pas exactement comment je vais vous écrire, pendant cette période. Peut-être que je rédigerai cinquante posts, qui sait... ou peut-être juste un ou deux. Ou pas.
Suspense, hein?

Pour les fanatiques (laissez-moi rêver), les ayatollahs d'Une Chambre à Moi (et Dieu sait qu'ils doivent être extrêmement nombreux), qui trépigneraient d'angoisse face à cette incertitude intenable, et bouleversés à l'idée de, peut-être, ne jamais plus rien lire sur ce blog (ô, rage...) , soyez assurés d'une chose, en tous cas: je serai à nouveau fidèle au poste à partir du mois de septembre, c'est certain!
Inutile de vous laisser dépérir de tristesse, donc. N'oubliez pas que vous valez la peine. (D'ailleurs, ne laissez jamais personne vous dire le contraire, vous m'entendez? Jamais!)

Et si vous voulez m'envoyer une carte postale n'hésitez pas, j'aime ça.

Un bisou les chéris.

2 commentaires:

  1. Kuâââ?? Tu délaisserais ainsi tes fans pour des activités aussi oisives? Alors que moi je m'echine à écrire 1 billet tous les heu... 15 jours?
    Bon ok je me tais. Profite!!

    RépondreSupprimer
  2. Amatrice de voyages?
    Pour partager vos dernières expériences, n'hésitez pas à vous rendre sur la page Facebook Michelin Travel: http://www.facebook.com/Michelin.Travel
    A très bientôt,
    Charline

    RépondreSupprimer