mardi 9 août 2011

C'est chaud sur la Côte d'Azur.

Extraits de Nice Matin, (deux parutions d'aout 2011)

Note de moi-même:
Nice-Matin n'avait pas jugé utile de le faire mais j'ai préféré flouter les visages, pour des raisons qui me semblent évidentes (heuh, au hasard: la honte) pour les personnes ayant été prises en photo lors de cette soirée, sûrement bien arrosée



Accompagnée d'un bon café, rien de vaut la lecture de la presse matinale au petit déj. Notez le gros-titre.


Hum.

Soit.

On est bien d'accord (et puis c'est si joliment dit)

Mais heuh c'est pas la responsable des rh de ta boite, là, au fond sur la photo?

On est indubitablement dans le hot-gamme.

Ouch. Je crois que le message ne pouvait pas mieux passer.

2ème extrait. Notez que l'information, capitale, est, elle aussi, en gros titre sur la couverture.

C'est quand, déjà, le bal des pompiers?

Tout est relatif!

 L'année dernière, déjà, je vous expliquais avec force arguments objectifs pourquoi j'aimais lire Nice-Matin en vacances.
Cette année, les deux seuls numéros sur lesquels je suis tombée (ci-dessus, donc), m'ont laissée toute émue.
A la fois par l'intérêt de l'information, son traitement, le langage -raffiné- employé ("On n'est pas là pour tirer un coup", en est un bel exemple) sa hiérarchisation, la qualité de l'enquête, et évidemment son illustration, gros-plan des victi... heuh, personnes, à l'appui (sans oublier ses légendes).
D'où mon envie de partager avec vous ces découvertes.

Parce que, crise ou pas crise... ces sujets-là sont ceux qui, au bout du compte, resteront, non?

Pour aller plus loin:
http://www.nicematin.com/article/cote-dazur/le-bel-ete-des-femmes-cougars
 http://www.nicematin.com/article/derniere-minute/des-parties-coquines-avec-les-pompiers-dantibes

Et bonne lecture!


8 commentaires:

  1. Roo, Merci pour cette bouffée d'ocygène niçoise!! Nice-Matin me manque, surtout les éditions estivales :)

    RépondreSupprimer
  2. J'ai toujours la prose des "journalistes" de Nice machin très très élémentaire (parfois triviale) et je m'en suis toujours étonnée!

    RépondreSupprimer
  3. oups "toujours trouvé" bien sûr

    RépondreSupprimer
  4. tu me réconcilie avec la presse écrite ;o)

    RépondreSupprimer
  5. @ Alexa:
    Pourquoi les journalistes de Nice-Matin écrivent-ils si mal(syntaxe, orthographe, langage parlé...)?
    Le correcteur avait-il poney ces jours-là(et tous les autres jours aussi)?
    Sur quels critères peut-on être embauché comme journaliste à Nice-Matin?
    Ne peut-on pas allier information locale et rédaction de qualité?

    Autant de questions qui resteront encore aujourd'hui, et pour longtemps, sans réponse.

    RépondreSupprimer
  6. En tant que Varoise d'origine, je ne peux que conseiller Var Matin, dont la ligne éditoriale est tout aussi riche.

    RépondreSupprimer