samedi 8 octobre 2011

"Un Heureux Evènement": je l'ai enfin vu!


Ça y est, j'ai enfin vu "Un Heureux Evènement"!
Après avoir lu le bouquin, j'étais curieuse de voir le résultat. Les acteurs, Pio Marmaï et Louise Bourgoin, sont très bons. Le réalisateur, Rémi Bezançon, a choisi de s'intéresser, un peu plus qu'Eliette Abecassis, aux conséquences de l'arrivée du bébé sur le couple.

Au début du film, l'enchainement des scènes courtes et humoristiques concernant la grossesse (échographies, sage-femme, cours de préparation à l'accouchement, lecture du Laurence Pernoud, relations avec les futurs grands-parents -gratinés!-...) m'ont fait craindre que le film tombe trop dans les clichés.
Mais petit à petit, je suis entrée dans l'histoire, et il faut bien avouer que beaucoup des étapes clés de la grossesse, même si certaines paraissent "clichés", sont réalistes, vécues par tous les futurs parents.


Assez drôle au début, le film devient plus sombre... en même temps que Barbara, la jeune maman, s'enfonce dans son mal-être et la dépression. C'est l'accouchement qui crée une distinction nette entre les deux parties du film... un peu comme dans la vie; toute l'inconscience liée à la grossesse disparaît dans le tourbillon de la naissance.
 Dans cette deuxième partie, je me suis sentie assez concernée par cette suite de scènes de la vie quotidienne: la fatigue, la peur de ne pas y arriver, les disputes, tensions au sein du couple, frustrations, injonctions reçues de toute part (au passage, les ayatollahs du maternage -allaitement longue durée/ co-dodo/ portage- en prennent un coup, c'est assez drôle); mère, belle-mère, grand-père absent, copines, société...
Une bonne part du film s'intéresse à la sexualité, et c'est vrai que c'est une question essentielle! La sexualité de jeune couple, puis pendant la grossesse, après l'accouchement... sont des sexualités bien différentes... le retour à une harmonie de couple, au plaisir physique, ne vont pas de soi, et l'on s'y intéresse ici (et un tabou de levé, un!)

On peut trouver ce film sombre. Il montre plutôt bien les choses, je l'ai trouvé assez juste. Il décrit bien la violence de l'acte d'accoucher (se faire déchirer... au sens propre), la fragilisation du couple, qui sont bien réelles... loin de l'image d'épanouissement total qu'on nous vend dans les magazines.
Même si la majorité des jeunes mères, heureusement, ne sombrent pas dans la dépression du post-partum, je crois qu'on ne peut pas ne pas s'identifier à ce que vit Barbara: ses angoisses, ses moments de doute, de panique, ses burn-out, sa peur de ne plus exister en tant que femme, de ne plus retrouver ses sensations, son insouciance, son couple... on les vit toutes à un moment où à un autre, à des intensités, sous des formes différentes.
Tous les couples ne se séparent pas après une naissance, et certains remettent bien le couvert pour le petit deuxième! Il n'empêche, qu'est-ce qui fait qu'un couple va tenir, ou pas? Cette question, je crois que tous les jeunes parents se la posent, de manière plus ou moins concrète. On a tous en tête que les séparations ont souvent lieu dans la première année du bébé...

j'ai entendu autour de moi quelques réactions de non-parents, disant que ce film leur a carrément foutu la trouille. Qu'est-ce qui leur fait le plus peur? La souffrance de l'accouchement, les séquelles physiques? Ou bien plutôt la crise que traverse le couple? Cela doit dépendre des gens.  Je n'ai aucune idée de comment j'aurais reçu ce film, si je n'avais pas encore eu d'enfants... mais je pense que ça m'aurait tout de même remuée... et au passage, instruite sur deux-trois trucs obstétriques dont on ne nous parle pas forcément.

J'ai vu ce film avec mon expérience, mes deux enfants déjà faits. Je n'ai pas pu m'empêcher de le trouver très vrai, très juste. Je m'y suis reconnue, souvent. J'approuve la manière dont il traite ce bouleversement total, je me sens en adéquation avec cette façon, très sensible, dramatisée, voire égocentrique, qu'à Barbara de vivre sa grossesse, sa maternité. Puisque, comme elle, je suis née une deuxième fois en devenant mère, beaucoup de mes "grandes" idées sur la vie ont été balayées avec l'arrivée de mes enfants, et j'ai ressenti le besoin de m'écouter, me regarder, m'analyser... pour faire face au mieux aux responsabilités énormes de cette nouvelle vie.
Je trouvais le bouquin peut-être un peu trop sombre, Barbara un peu trop tragédienne ou centrée sur elle (je n'avais pas d'enfant quand je l'ai lu). J'ai plus d'empathie, de tendresse, pour le personnage du film. Je crois qu'elle nous décrit toutes un peu. Bien sûr, il y a des choses avec lesquelles je ne suis pas forcément d'accord: contrairement à ce que croit Barbara, il existe des couples qui restent amoureux, voire qui le sont encore plus, une fois devenus parents. Tout ne se vit pas dans le drame, on peut aussi surmonter les choses avec plus de légèreté, d'humour, d'optimisme.

Etant moi-même déjà passée par l'expérience de la maternité... je ne trouve pas que ce film fasse peur, évidemment, même si je suis consciente qu'il puisse effrayer des futurs parents.
Je l'ai trouvé lucide, et pas si sombre... car se terminant sur une note optimiste (plus que le roman).
Devenir parents, au quotidien, est quelque chose de quasi héroïque. Faire le point et se retourner sur les épreuves qu'on a vécues pendant les premiers mois, réaliser qu'on a réussi à les traverser, et qu'elles ont finalement été fondatrices pour la famille qu'on est devenu aujourd'hui... est aussi un vrai ciment pour le couple. Car tous ces moments difficiles, ils finissent par passer... et on finit par s'améliorer.
Ce film m'a, a plusieurs reprises, émue... et malgré tous les moments pas marrants qu'il décrit, il m'a même fait ressentir... allez, je l'avoue: de la nostalgie.

Je trouve que les hommes devraient, comme leur femme, suivre des cours de préparation à la naissance, destinés à eux en particulier, et à la paternité. Le couple, en tant que "3ème personne", devrait, lui aussi, se préparer spécifiquement.
Peut-être un film à recommander comme support de préparation à la naissance, pour certains futurs parents?

Vos avis?

(lire l'article de Maman Travaille)

4 commentaires:

  1. Mouais, j'ose toujours pas aller le voir... Pas très envie de voir à quoi ressemble une dépression post-partum. Je suis plutôt en mode bisounours sur son arc-en-ciel et je me dis que je verrai bien à quoi ça ressemble la maternité en vrai...
    Peut-être une fois mon bébé né, j'aurais envie de le voir, mais là, j'ai peur que ça ne me créé juste des angoisses non nécessaires pour l'instant.

    RépondreSupprimer
  2. De toute facon titcheur, là, tout de suite, t'es occupée ! :-)

    RépondreSupprimer
  3. j'ai hâte de le voir, sans doute pendant les vacances de la Toussaint ! merci pour ton commentaire chez moi à ce sujet. Très intéressant.

    RépondreSupprimer
  4. Je viens de le voir. J'ai bcp retarde le moment car j'avais peur de me retouver face a un miroir de certaines choses vecues (4 enfants a la maison).
    Effectivement il y a bcp de vrai. On ne se retrouve peut-etre pas dans toutes les situations mais chacune se reconnait a un moment ou un autre.
    J'avais l'impression d'etre en apnee pendant la scene de l'accouchement et je suis sortie bouleversee par ce film.
    En fin de compte combien de fois se reconnait-on dans un film??? C'est assez rare!
    Je pense que le film est plutot a conseiller aux futurs papas pour essayer de comprendre ce qui attend leur femme.
    Quant aux femmes enceintes peut-etre vaut-il mieux le voir plus tard, quand "tout" s'est remis en place!!!

    RépondreSupprimer