mardi 29 novembre 2011

Et une bonne santé, surtout!

Je tiens une de ces formes, moi!

Ma fille a trois ans et demi. Mon fils a quatorze mois. Moi, j'ai trente ans.
Et depuis quelque temps, je m'aperçois qu'il faut une santé de fer pour faire des enfants et surtout, s'en occuper.
Moi qui n'étais pratiquement jamais malade avant (un petit rhume par-ci par-là, à la rigueur une petite tourista à l'occasion de vacances lointaines, finalement bienvenue pour aborder l'été lestée de quelques kilos... et c'était à peu près tout), j'ai cumulé tout un tas de petites merdes de santé depuis... heuh... ben quatorze mois, en fait.
Je m'aperçois que je vieillis... mais aussi que les enfants en bas-âge, épuisants, ont un effet assez redoutable sur mon corps.

J'avais déjà écrit un post à ce sujet, abordant plutôt l'apparence avant/après bébé. Mais là, je vais vous dire à quel point je trouve, physiquement, très dur, d'assurer en tant que maman. Heureusement que j'ai un moral d'acier en ce moment, et qu'on est deux... parce que sinon ce serait vraiment la cata!

Dîtes-moi, les mamans... comment vous faites? Entre les maladies carabinées que nos enfants nous rapportent de la crèche/école, le boulot, l'hiver, l'impression de courir tout le temps, le corps qui a morflé pendant les neuf mois de grossesse et l'accouchement, et qui a bien du mal à se remettre de ses "émotions" ensuite, pris dans le tourbillon de la maternité...
Vous vous sentez en forme, vous? Ou bien, comme moi, vous vous levez le matin en ayant mal partout, et en vous faisant cette réflexion; "je commence à fatiguer, là" (oui ça fait un peu trois ans que je dis ça), et vous luttez le vendredi soir pour ne pas vous endormir à 22h?
Personnellement avec Jean-Chou, pourtant, on passe de super nuits, nos enfant dorment bien, mais cela ne nous empêche pas de nous coucher à 21h une ou deux fois par mois pour récupérer. Et encore, on a commencé assez jeunes à faire des enfants! Mais comment font les autres? Et les mères de famille nombreuse?

Et depuis quatorze mois, donc, j'accumule les trucs relou.
- en plein milieu de la grossesse, puis une semaine à peine après l'accouchement: laryngite et aphone pendant 3 jours. Pratique pour appeler Jean-Chou, en déplacement, ou pour parler au pédiatre et au gynéco.

- quelques semaines après, à l'automne: bas du dos complètement bloqué, tendance "sciatique sa race". Allez, à peine finie la rééducation du périnée, j’enchaîne sur celle des abdos (séances que je continue toujours aujourd'hui d'ailleurs), assorties, et ça c'est bonheur, de massages hyper relaxants (mais week-end au ski annulés, forcément)

- Pour commencer l'année 2011 en beauté, juste après mon petit passage dans l'émission des Maternelles et une séance maquillage pour être toute sublime sur le plateau, je fais un petit séjour aux urgences ophtalmo, un dimanche soir (on était sur la route pour le ski la veille... on a du faire demi-tour en chemin à cause de ça). Je me pointe toute seule à l’hôpital le dimanche soir à minuit... diagnostic: conjonctivite carabinée. J'ai la tronche d'un boxeur après un match, et en plus, je m'aperçois, à 2 heures du matin, en pleine rue, que je ne sais plus où est garée ma voiture. Putain (mais c'est un autre sujet). Ça m'apprendra à vouloir me faire maquiller.
- 10 jours après, mon oeil a à peu près dégonflé.

- Vacances de printemps: on avait prévu quatre jours en Camargue, dans un super hotel... on n'ira finalement que deux jours, à cause de moi toujours, cette fois-ci pour une angine/gastro (si si, on peut avoir les deux en même temps) de la mort... avec obligation, même sur la voie de la guérison, de s'arrêter à chaque aire d'autoroute évidemment. Une "simple" angine blanche pour Jean-Chou... c'est lui qui était le plus en forme pour conduire, donc (avec enfants en parfaite santé à l'arrière évidemment)

- Cet été: j'ai eu la bonne idée de choper une bronchite (épidémie dans la région au mois d’août, manifestement. Oui, la Côte d'Azur est pleine de dangers), qui, ayant été négligée par moi-même, a évolué vers une mini-pneumonie de toute beauté, avec essoufflements et "keuf-keuf-keuf" des plus charmants à chaque phrase (deux mois pour guérir totalement).

- depuis la rentrée: re-dos bloqué... re-séances de massages complètement enthousiasmantes, ouf.

- Début novembre: opération avec anesthésie générale prévue depuis belle-lurette pour un truc bénin mais très, très angoissant, et finalement plus lourd que prévu... puis retour à la maison sur les chapeaux de roue, comme d'hab. "cicatrice? arrêt de travail? qué arrêt de travail?"
- re-dos bloqué (quoi, vous voyez un lien de cause à effet, vous?)

- depuis cette semaine: zona ophtalmique apparu, parait-il à cause du choc psychologique de l'opération.
- sans oublier tout un tas de trucs gynéco à régler ou à vérifier... la routine pour toute jeune maman, en fait.

Et... c'est à peu près tout, en fait! La boucle est bouclée et on recommence?
Tout ça étant majoritairement du à la fatigue, tout simplement.

Avec toutes ces conneries, j'ai beaucoup de chance: c'est moi qui prends tout, mes enfants (touchons du bois) ne sont pratiquement jamais malades. Jean-Chou, lui, depuis qu'il est papa, est assez monomaniaque: à chaque petit coup de fatigue, il fait une angine blanche (oui ça manque de fantaisie, je trouve aussi).
A force d'enchaîner et de courir toute la journée, je n'ai pas eu beaucoup de mal pour retrouver la ligne.
J'ai un Jean-Chou top, qui, malgré son emploi du temps chaque jour plus surprenant que le précédent, prend du temps pour me laisser souffler quelques heures par ci par là en cas de besoin.
J'ai la pêche, malgré quelques petits coups de mou, je reprends très vite du poil de la bête, je suis toujours la première pour rigoler et boire un coup, et je dors comme un bébé.
Et puis j'aime vachement ma vie.

Là, la généraliste m'a dit, gentiment, que mon corps s'exprimait assez clairement depuis quelque temps... et qu'il serait bon que je me mette à l'écouter, sérieusement.
Elle m'a conseillé de me reposer, par exemple en regardant la télé toute une journée, collée au canapé.
(Heuh... LOL?)

Allez... dîtes-moi que je ne suis pas la seule! Vous aussi vous avez la sensation d'être juste bonne pour la casse? Vous vous demandez, parfois, comment vous allez pouvoir tenir sur la durée, avec le rythme effréné de vos enfants en bas-âge, qui, eux, ont toujours besoin de vous, même quand vous êtes à plat?
Parlez-moi de vos vies de mamans!

Urmfl.

13 commentaires:

  1. alors comment te dire ? j'ai 32 ans, j'ai accouché il y a 7 mois, par césarienne, de jumeaux grands prématurés, après un mois d’hospitalisation et une grossesse sous tension, mon fils a été très malade et l'est toujours un peu, resté 5 mois à l’hôpital dont 3 où sa sœur était déjà à la maison donc j'ai une vague idée de ce que tu veux dire. J'ai mal rien que de me lever le matin et des fois je pourrais pleurer juste parce que je suis fatiguée et que je vois un bébé chien trop choupi à la téloche (même si ils font leur nuit. Des jumeaux de 7 mois bon sang !). Donc je te prie de bien vouloir agréer toute ma compassion, elle est sincère et entière ! :)

    RépondreSupprimer
  2. Sans faire de dessin, j'en ai aussi parfois "plein le dos": je me bloque, et je me fais des films de fauteuil roulant. Et puis ça repart, comme avant!
    Mais c'est un peu une épreuve de force ces enfants! Ma doc m'a dit que je devais accepter de ne rien faire au moins 2 heures d'affilée, 1 fois par semaine. Alors j'essaie de m'y astreindre, et c'est très reposant!
    Prends soin de toi!

    RépondreSupprimer
  3. Argh. J'ai 31 ans, un nain de 13 mois, son papa bosse beaucoup (parti à 6h30, revenu à 18h30), un boulot prenant aussi (on part à 7h30 pour la crèche, on revient à 18h).
    En moyenne, un rhume par an (à la limite 2) avant d'accoucher, un petit problème de sciatique mais totalement sous contrôle, je faisais du sport, j'avais un bon souffle, des abdos, je disais à mon médecin que j'étais une très mauvaise patiente... pas rentable...
    Depuis le démoulage? un rhume tous les 2 mois, avec extinction de voix (pratique pour bosser...), petit mal de gorge, retour du mal de dos, plus aucun souffle...
    On est au lit tous les soirs en semaine à 22h. Et même le week-end, si je peux, ben je fais pareil!

    RépondreSupprimer
  4. Ok je suis grand-mère depuis peu, donc comme qui dirait "vieille peau" ou pour les délicates "déficiente juvénile" voire "ex-trentenaire", soit plus prosaïquement "quinquagénaire" parfois synonyme de "cougar"'pour les optimistes botoxées.
    Je suis vioque mais pas amnésique et me souviens très bien que les mouflets, c'est souvent éreintant, au point de rêver reprendre vite fait le boulot. En effet, n'est-il pas plus glamour de se pomponner pour faire bonne figure au boulot, faire travailler son ciboulot et voir du monde, plutôt (ou Mickey) que se faire tyranniser par sa marmaille, charmante sans doute, mais d'un égoïsme sans nom ? J'estimais donc naturel, lorsque Titch et ses Broteurs occupaient toute ma life de jeune maman, de bien veiller à me reposer dès que l'occasion se présentait, afin de rester zen et donc bien disponible pour eux. Une mère en permanence claquée ne sert à rien. N'ayez donc aucun scrupule et n'hésitez pas à vous coller devant les "Feux de l'Amour" pendant que vous donnez le biberon ou pendant la sieste de vos bambins, c'est un excellent somnifère. Voilà, c'était pour dire rien du tout.

    RépondreSupprimer
  5. Je suis aussi jeune maman de 2 loustics : 4 ans et une énergie de folie (genre de 6h30 du mat' à 20h) et un bébé de 1 mois qui ne me laisse pas beaucoup dormir.
    ET, et, et... j'ai presque 39 ans !! (oui dame nature m'a donné des enfants sur le tard après 7 ans infructueux). Et bien je peux vous dire que je ressens vraiment le poids de l'âge. Alors j'essaye de me préserver et je me paye mon luxe à moi : des heures de ménage.
    Et encore j'ai la chance d'avoir eu un accouchement sans séquelles physiques. Mais quand même 14 kgs en + par rapport à mon poids avant grossesses et un peu de mal de dos. Donc vivement la reprise du sport ! Biz

    RépondreSupprimer
  6. Bouh diou comme on pourrait dire... Quelle liste... J'espère que la boucle est bouclée et que ce ne sera plus qu'un mauvais souvenir !
    Je dirai juste qu'en ce qui me concerne, la télé est plus source de fatigue que de "requiquant". Même si paradoxalement quand je suis fatiguée il m'arrive de "bloquer" devant la télé (si ça me change les idées, je sais que que ça ne me repose pas).
    BON COURAGE !

    RépondreSupprimer
  7. J'ai 34 ans et je n'ai qu'une fille de 22 mois (et toutes ses dents, yes). Elle est allée en crèche à partir de 8 mois, elle a été malade 70% du temps et moi aussi. Les puericultrices étaient hallucinées. Mon gentil mari me disait plus bonjour le matin mais "tu es encore à l'article de la mort ou pas?"!!
    J'ai eu tellement de rhumes, laryngite, trachéite, otite, amygdalite, angine, et même la grippe.. que j'ai été suivie par un ORL.

    Premier RDV elle me fait une fibroscopie par le nez pour aller voir l'état de ma gorge. Je me mets à chialer (ça pique). Et là elle me dit, "vous inquiétez pas, j'en vois 3 comme vous par hiver, la jeune maman surmenée qui doit tout mener de front"!

    J'ai des pbs de dos suite à un accident mais jamais je n'avais eu de lumbagos, voilà pas que je m'en fais 2 en 6 mois. Et pour finir, je me tape des migraines avec coupure nette de la vision au départ (genre je vois plus rien que du noir, pratique!).

    Pour moi, les choses sont claires, je n'ai pas de familles pour m'aider, mon mari travaille beaucoup et moi pas mal non plus, mais je tiens absolument à être avec ma fille au moins 3 heures les jours de nla semaine et tout le WE,les tensions avec mon chef sont devenues paroxysistiques, je n'ai personne à qui la confier pendant les vacances...
    Le choix est vite fait, ce sera mon corps qui prendra les coups.

    RépondreSupprimer
  8. J'oubliais, j'ai perdu tous mes kilos de grossesse plus 2 dès que j'ai arrêté d'allaiter mais j'ai quand même super méga envie d'en avoir un deuxième par ce que je me poile tout le temps!!

    RépondreSupprimer
  9. Ben j'ai 37 ans, une fille de 10 ans, une autre de 7.5, un garçon de 5.5 et un autre de 3 ans... tu me classes en famille nombreuse hein ? surtout si je te dis qu'il y a eu une 5è mais 1ère grossesse avant tout cela, et que les deux premières s'étaient soldées en césarienne... bref, mon corps, comment dire... voilà quoi... un truc passé sous un rouleau compresseur. Enfin non, parceque moi j'ai pas pris de kg durant les grossesses mais plein plein plein en allaitant.. alors on va dire rouleau compresseur PUIS gonflette à l'hélium ! mais j'ai pas trouvé le bouchon pour dégonfler, pff...

    comment je fais ?
    déjà et d'une : mon mari est papa au foyer ! hinhin ! genre lui il n'est pas fatigué des grossesses donc durant mon congé mat j'ai un mari en pleine forme qui me chouchoute moi et bébé et qui gère les aînés. Ok, d'entrée de jeu c'est pas du jeu, je sais !
    Mais je te livre tout de même des astuces de repos :
    1 RE LA TI VI SER ! non pas ta douleur/souffrance etc.. mais surtout... l'état de ta maison, ton emploi du temps avec les copains, tout ça quoi !! Ca sert à quoi de se mettre des obligations de ménage/rangement/sorties et j'en passe, si on est une loque ?
    ton linge est pas repassé ? ta maison est (un peu) cracra ? ton séjour est en bordel ? si quelqu'un se plaint tu lui tends l'aspirateur/le fer à repasser etc... non mais oh !
    on a vachement fait de concessions là dessus et du coup on gagne un temps fou pour nous !!! Genre le WE on commence par se faire plaisir (une ballade, un jeu en famille, une aprèm glande-télé, que sais-je !!) et seulement après (en général le dimanche matin) on accorde un peu de temps à notre home sweet home, tous ensemble et le moins possible.
    2 faire la sieste avec les enfants ! (le WE si on bosse, oui). Non la sieste n'est pas faite pour finir de nettoyer les carreaux du séjour / remplir la déclaration d'impôts / laver les sols etc... la sieste est faite pour GLANDER !!! t'as une heure ou deux de pénaritude totale où il ne risque pas de faire tomber le vase de mamie, remplir sa couche jusqu'au dos, tomber dans les escaliers, éborgner son cadet ? ben PROFITE pour te l'accorder ! à TOI !! (ou à vous... hinhin...)
    ça te ressourcera suffisamment pour parvenir à faire ta déclaration entre 22h et 22h15 (lol), laver les sols tard le soir ou en coinçant les mômes dans leur piaule etc etc... tu trouveras des astuces !
    3 ne pas culpabiliser !! l'image de la super maman et du super papa qui assurent en tout, eh oh, c'est qu'une image ! la première chose à faire de la journée c'est un big câlin à ses enfants encore à moitié endormis et tout doit tourner autour de ça ! le reste ? impro totale, désinvolture et... finalement ça roule pas si mal non ?

    RépondreSupprimer
  10. 4 se faire aider... surtout si t'as plein d'ennuis de santé, là faut pas hésiter à demander au papa / à vos parents ? / la voisine ?/ une frangine ?/ voir même des heures d'une aide à domicile ? non ?
    5 aller voir l'ostéo après un accouchement c'est important... et y retourner au moins une fois par an, en tant que maman, c'est indispensable, je trouve...
    et ne pas négliger le moindre rhume ;) (j'ai fait comme toi en 2010 et ça a fini en pneumonie, youpi !)
    6 ne pas avoir honte de se coucher comme les poules !!!
    moi je suis souvent au lit vers 21h... je bouquine (avec les enfants parfois, mais ils sont plus grands ;) ), je tricote, je parle avec chéri s'il n'est pas en train de repasser devant la télé (quoi ? je nargue ?) mais avant 22h c'est éteint ! par contre je suis debout à 4h30 tous les matins... ce qui me permet de me doucher/préparer/manger tranquille ! de préparer aussi le repas du midi de moi et les filles (on mange à mon boulot) et de ranger un peu en bas, bref, j'ai la pêche le matin... et je pars vers 6h au boulot (que je quitte vers 19h30-20h, vie de merde, que veux-tu !!)
    même le WE je fais pareil ! sauf si on sort ;)... (par contre je me lève à 5h30 !)
    bon, j'ai besoin de peu de sommeil, mais surtout j'ai inversé depuis cette année, au lieu de me coucher tard et lever le plus tard possible, ben je fais l'inverse ! et je vais BEAUCOUP mieux !!

    voilà ce qui me passe par la tête vite fait...
    maintenant je ne te connais pas, j'ai juste cliqué sur ton pseudo dans le dernier comm' chez Titch et ... ben j'ai eu envie de t'envoyer un ti coup de boost !! Je te souhaite sincèrement d'aller mieux et je pense vraiment qu'une grosse part de tes soucis vient d'une fatigue dont tu ne te rends même plus compte !

    RépondreSupprimer
  11. Oh comme je compatis ! J'ai 37 ans et 2 petites filles (2 ans et demi et 5 mois) et la grande n'a jamais fait correctement ses nuits. Tous les soirs, c dodo à 22h. Dès que les filles font la sieste le we, on dort aussi. Encore faut-il qu'elles la fassent et en même temps, ce qui n'est jamais gagné. Alors on se relaie avec le papa. Y'en a un qui s'occupe des filles pendant que l'autre dort. Mais c'est clair que j'ai l'impression d'avoir pris 15 ans et d'être déjà une petite vieille. Je me dis que j'aurai du les avoir plus jeune (mais bon, fallait avoir le papa sous la main aussi et on s'est rencontré tard).
    En tout cas, je n'ai pas vraiment de conseil à te donner, mais il est vrai qu'il faut se forcer un peu à prendre des temps de repos ou on ne fait rien sinon impossible de tenir. je sais que c'est difficile car je suis moi-même du genre à ne jamais lever le pied, chose pour laquelle mon homme me gronde régulièrement.
    Courage et repose-toi dès que tu peux.

    RépondreSupprimer
  12. Hello marine !
    Tu devrais essayer de prendre de l'huile de pépin de pamplemousse... Une quinzaine de gouttes tous les matins, normalement ça aide ton corps à résister aux vilains microbes... en tout cas pour moi, ça marche ! (il parait que les inhalations de thym / sarriette ça marche aussi, ein, mais bon, ça prend un temps fou, on a l'air pas très futé pendant l'exercice, et j'imagine qu'en tant que jeune maman (ouiiii, trente ans c'est jeuuune!!) ben on n'a pas que ça qu'à faire de rester dix minutes avec un torchon sur la tête au dessus d'un bol d'eau fumant.)
    Right?
    Donc on court au magasin bio le plus proche, et hop, on se dope !
    Et sinon, bon courage : )

    RépondreSupprimer
  13. Tout pareil. Je me plaisais à croire que j'étais une vraie force de la nature, mais depuis que j'ai trois enfants dont deux en deux ans et demi, je me fais l'effet d'être devenue un vieux terminator tout rouillé. Les muscles du dos et de la nuque ont rétréci de trente pour cent environ, occasionnant le sentiment désagréable d'habiter un corps tout étriqué qui pince aux entournures. Le nez est perpétuellement enchifrené, les yeux bouffis et l'arrière gorge râpeuse. Les velléités de ranger, laver, aspirer, frotter, pédaler, randonner, comptabiliser, courir le guilledou, picoler ont tout bonnement disparu. La simple idée de reprendre le boulot me donne envie d'aller me pendre (j'en rêve la nuit, si, si, c'est vrai!)

    RépondreSupprimer