mardi 13 décembre 2011

Maman, je jouerais bien au bûcheronnage, moi!

Je ne sais pas si vous êtes au courant, mais je suis une fan quasiment inconditionnelle du Timbersport à la télé (enfin si, il y a tout de même une condition: que j'aie beaucoup bu d'alcool au préalable)
Gnin? Qu'est-ce que c'est que ce truc?

Le Timbersport, pour votre gouverne, c'est ça (post que j'avais écrit devant la télé, à côté d'un Jean-Chou endiablé et d'une bouteille de Champagne vide, vous décrivant avec force détails les pratiques et différentes disciplines de cet... art).
En français, ça s'appelle "bûcheronnage de compétition", et je trouve que ça sonne bien.
Un sport bien viril à base de tronçonneuses et de stands de bières (je précise pour mes éventuels lecteurs (et amis!) bûcherons que je n'ai rien du tout contre cette discipline, ça m'amuse beaucoup, c'est tout - et j'ai un peu peur des bûcherons, aussi-).

Le Timbersport est composé de six disciplines, dont voilà le "chainsaw".


En fait c'est en habillant mon fils en Charles Ingalls ce matin, que j'ai repensé au moment délicieux que j'avais passé, il y a quelques années, avec mon Jean-Chou, devant l'Equipe-TV, médusée devant ce sport presque inconnu, mais pourtant édifiant à plusieurs points de vue.


Maman, je pense que je vais aller abattre quelques arbres en forêt, ça va me détendre... Je reviens pour le bib'

Et donc, association d'idées oblige (mon cerveau est du genre à fonctionner à la vitesse de la lumière le matin), j'ai cherché si les fabricants de tronçonneuses avaient eu l'idée de faire des répliques pour les enfants.
(toutes les marques de bricolage le font déjà, je trouve ça extrêmement rigolo. Sérieusement.).
Eh bien oui, naïve que je suis! ça existe:

ici par exemple, sur Amazon

"Tu seras un homme, mon fils"

Voilà. Je trouverais ça tout à fait croquignolet d'offrir ça à un petit garçon (et pourquoi pas à une fille, ne soyons pas sexistes), surtout s'il vit en appartement, et qu'il n'a pas un seul arbre à disposition pour s'entraîner.
Il s'amuserait à couper les pieds de table, les pattes de ses nounours, ou, pourquoi pas, à trancher proprement la canne de l'arrière-grand-père.
Et puis il n'oublierait pas, lors de sa sortie quotidienne au square d'en bas de chez lui, dans son quartier chic, d'emmener sa tronçonneuse pour jouer gentiment sur les troncs des platanes, ou, pourquoi pas, directement sur ses petits camarades (ça peut aussi être un bon moyen de défouler sa violence sur plus petit que soi, et, qui-plus-est, sans conséquences graves!)
Je trouve le concept fabuleux, pas vous?

Oh mon Dieu! la totale! c'est superbe.

ça déjà, comme veilleuse, ça pourrait être très mignon dans une chambre d'enfant.

Bon, je vous laisse, je vais voir si on peut aussi trouver sur le net des troncs d'arbres prédécoupés en plastique, des fausses moustaches, une édition de l'Equipe pour les 3/8 ans (je crois que personne n'y a encore pensé!), et des répliques miniatures de packs de bière sans alcool.
Ben ouais, c'est du boulot, de préparer Noël.

Bonne journée, sinon.


(Pour lire mon post sur le Timbersport, c'est ici)

3 commentaires:

  1. Mdr...
    Transformer sa fille en minimiss et son petit mec en mini bûcheron, n'est-ce pas là le rêve de tout parent qui se respecte ?!

    RépondreSupprimer
  2. 'tain je suis tombée sur ton blog en cherchant sur "boucheronnage de compétition" exactement parce que je viens de le découvrir avec mon copain et on s'est bien marré (tout en buvant de la bière bien sûr, mdr). On a trop rigolé avec ton post et je prévois que je reviendrais très souvent :)

    RépondreSupprimer