lundi 30 avril 2012

Marine répond à la rumeur: "Non, je n'ai jamais porté de faux-ventre!"

Vous pensez sérieusement que je me serais amusée à acheter un Laurence Pernoud neuf, si je n'avais pas moi-même connu les joies de la délivrance (mauvais leggings de grossesse, contractions pourries, péridurale à retardement, points de suture, montées de lait sa race, sage-femmes acariâtres et bouffe de l’hôpital incluses) ?


Communiqué:
(I am Marine UneChambreàMoi and I approve this message.)

Chers lecteurs, chers fans.

Je tiens moi-aussi à prévenir l'auditoire et à répondre à la rumeur grandissante.
 Non, comme Beyoncé, je n'ai pas porté de faux-ventre. Mes deux grossesses ont été bien réelles. J'ai en effet retrouvé une ligne exquise de manière extrêmement facile et rapide (ce retour express à la perfection physique m'a moi-même étonnée).
N'en déplaise aux envieuses, je n'ai rien fait pour, puisque je suis une grosse gourmande, qui se nourrit, comme un cochon, exclusivement de junk food et ne fait jamais de sport. Mais j'ai un bon métabolisme, c'est pour ça.
 Bonne vivante, pleine d'appétit pour les nourritures terrestres, femme-femme, je suis aussi une éternelle sentimentale, et un seul regard plein de désir provenant de Jean-Chou, suffit à me faire perdre un kilo... l'amour me fait maigrir! (Dieu sait que mes accouchements ne m'ont jamais fait perdre une once de ma féminité, de ma sensualité -certes, déjà très affirmées à la base-... retrouvées elles aussi très vite, dès mon retour à la maison! Une piste, la clé du retour à une vie de femme épanouie, peut-être, chères lectrices?)


Sachez que cette rumeur a ébranlé ma famille, mes proches, et mon attachée de presse. Je me suis demandé comment on pouvait inventer des choses pareilles, penser que je n'avais pas vécu les joies de cette aventure, les sensations de mouvement de mes fœtus, l'émotion intense, plus forte que d'être seule sur scène, de l'accouchement , la magie des premiers regards avec mes trésors, mes miracles, mes plus beaux chefs-d’œuvre!
Puis j'ai regardé autour de moi, observé mes congénères de sexe féminin. Et j'ai compris. Ce choc m'a finalement fait réfléchir, et comprendre que la vie peut être... oui: injuste.
 Je remercie la nature pour les plantureuses formes qu'elle a bien voulu me donner à ma naissance, et surtout Dieu, pour avoir veillé à ce qu'elles soient si harmonieusement proportionnées à mon corps (l'élasticité de mes tissus, la formidable mémoire de ma sangle abdominale sont aussi, il faut l'avouer, exceptionnelles).
 Je répète que mon physique est 100% naturel, et que jamais je n'aurais eu recours à un stratagème aussi ridicule qu'un ventre postiche pour répondre à de quelconques canons de beauté que ma maison de disque m'aurait imposés!
Sachez que je suis une femme indépendante, forte, et que de toutes façons je n'y suis pour rien, je n'ai pas de maîtrise particulière sur mon enveloppe corporelle! Mon corps est Beau, tel qu'il est, et j'ai pris le parti de m'accepter.
J'ajoute que je m'excuse sincèrement auprès des admirateurs qui ont eu la chance de me rencontrer, et qui ont pu légitimement trouver déconcertant, voire surnaturel, mon retour à une apparence de femme troublante et magnétique, et ce, sans le moindre effort.

Merci à présent de veiller à respecter ma vie privée.

Love xxxx.
Marine, une chambre à moi.
I am Marine UneChambreàMoi and I approve this message.


Beyoncé répond aux rumeurs: à lire ici

Si vous avez aimé ce post... vous pouvez le partager!

8 commentaires:

  1. Etrange article. Vous savez ce que l'on dit ? A 20 ans, on a le corps que l'on hérite, à 40, celui que l'on mérite :). Bonne route.

    RépondreSupprimer
  2. @ anonyme:

    Ah.
    Heuh.
    A 20 ans on a l'humour qu'on hérite.
    Et manifestement à 40 ans on a... ben... l'humour qu'on hérite.
    (aussi)

    RépondreSupprimer
  3. J'ai longuement hésité à m'acheter un faux ventre pour pouvoir m'asseoir dans le métro... Mais j'ai peur que ça finisse par se voir ;)

    RépondreSupprimer
  4. Cela dit (j'avais oublié de le dire), j'ai perdu tous mes kilos de grossesse (12 en tout) en 1 mois, au terme duquel je rentrais de nouveau dans mes anciens pantalons \o/ J'ai moi aussi un très bon métabolisme.
    J'ai mis du temps à avoir mon fils, autant avoir une compensation de l'autre côté ! :)

    RépondreSupprimer
  5. Hihihi! J'adore quand tes lecteurs ne voient pas le second degré! Pourtant, la, ça semblait évident.
    Perso, je ne vois pas ce qu'il y'a de si difficile à rentrer dans du 34 après une grossesse eme.laire. Suffit de ne plus s'alimenter et de faire 800 abdos par jour. Mais je suspecte que les jeunes mères y mettent de la mauvaise volonté...

    RépondreSupprimer
  6. moi j'ai préféré garder un peu de chacun... selon les jours je me demande s'il s'agit d'un bout de cervelle, de leurs neurones de mémoire, d'un peu de gras de leurs cuisses maigrichonnes. Mais ce que je préfère entre tout, c'est les marques visibles qui font ressembler mon ventre à une carte de France, que dis-je de l'Europe, avec rivières et affluents

    RépondreSupprimer
  7. "gémellaire" bien sûr... eme.laire ne veut rien dire!

    RépondreSupprimer
  8. A mon âge canonique, je ne peux plus mettre de faux ventre pour griller les files d'attente et avoir une place assise dans les transports en commun. Je préfère donc les béquilles, toujours utiles pour convaincre les récalcitrants (délicatement poser sa béquille sur les orteils de la victime en s'appuyant bien, avant de s'excuser : résultat garanti). VRAI ou FAUX ? (cocher la bonne case)
    Sinon, il est temps que ma descendance sache la vérité : je ne les ai pas portés moi-même (faut pas pousser), c'est la voisine. VRAI ou FAUX ?
    Le 1er prix est une fausse barbe à retirer avant d'entrer. Bonjour chez vous.

    RépondreSupprimer