lundi 11 juin 2012

Peut-on être féministe et connasse?



Il y a quelques jours, j'ai passé l'après-midi chez une amie.
Elle vit en rez-de jardin, dans un très bel appartement d'un quartier résidentiel. Elle dispose d'une grande terrasse et d'un jardin.
Mon amie est française, mariée à un français d'origine marocaine, et musulman. Parisiens, ils ont pas mal bourlingué, vécu à Singapour, en Australie et à Londres, avant de se poser sur la côte d'Azur pour poursuivre leurs carrières dans la finance. Ils ont deux beaux enfants, de l'âge des miens, blonds aux yeux bleus, et bilingues anglais-français.
Bref, une famille intéressante, chez qui je passe toujours de bons moments et avec laquelle mes enfants s'amusent bien.


Un jour, leur voisine du dessus est venue sonner chez eux, mon amie leur a ouvert la porte et la voisine lui tint à peu près ce langage:
"Bonjour, je viens vous voir pour vous dire que la dernière fois, votre linge était entendu en plein milieu de votre pelouse, et ça nous dérange, pourriez-vous le cacher un peu mieux la prochaine fois pour que notre vue de notre balcon ne soit pas gâchée?
- Oui oui, pas de problème... Heuh, c'est ma nounou qui a étendu le linge ce jour-là, elle ne savait pas, je le lui dirai la prochaine fois.
- Ah oui et en parlant de votre nounou! Mon mari et moi voulions aussi vous dire que nous trouvions très choquant de voir cette femme voilée chez vous, et se balader dans votre jardin à la vue de tous les résidents.
Je suis une ancienne institutrice, et féministe, donc est-ce que vous pourriez ne plus employer cette dame, ou au moins lui dire de se faire plus discrète, d'enlever son voile ou de ne plus aller dans votre jardin?"

Voilà. Ma copine a été assez estomaquée, d'autant plus que son mari est d'origine maghrebine, et qu'il avait déjà entendu cette voisine, alors qu'il jouait dehors avec ses enfants, marmonner assez fort pour être entendue: "hum, de notre temps on se mariait entre gens du même village, on n'allait pas chercher un mari aussi loin!"
Mon amie a choisi sa nounou avec soin, qui travaille chez elle depuis 4 ans et lui donne entière satisfaction. Parmi tout un tas de candidates, elle n'a pas fait une sélection sur le voile, mais sur la compétence, l'intérêt porté aux enfants... et c'est la nounou voilée qui était la candidate idéale; rassurante, qui posait les bonnes questions et ne s'intéressait pas qu'aux conditions du contrat, mais aussi aux deux enfants qu'elle allait devoir garder. Cette femme est quelqu'un de très bien, qui vit sa religion par choix tout en travaillant, en ne gênant personne.

Voilà. Donc apparemment, quand on commence une phrase par "je suis féministe, donc", on est en droit, en tant que simple voisine, de venir édicter des règles chez les autres résidents, et d'asséner de manière aussi décomplexées des phrases odieuses, telle une belle connasse..
Je ne crois pas que le simple hijab (on est très loin de la burqa, seuls les cheveux et le cou sont couverts, pas le visage) soit proscrit en France dans les endroits privés, ni que les règlements de co-propriété puissent interdire aux résidents ou aux gens qu'ils emploient de pratiquer tranquillement leur religion, sans embêter personne. On peut penser ce qu'on veut du voile, de sa signification et des différentes manières de le porter, on a d'ailleurs tous plus ou moins un avis sur la question. Mais quand la religion est pratiquée de manière privée, en toute tranquillité, il faut la respecter, ou au minimum, se la fermer.
 Je ne crois pas non-plus que lorsqu'on a des convictions féministes (plus ou moins intelligentes, malheureusement), on soit encouragé par l'Etat ou des organisation féministes (à coup de commissions alléchantes?) à prêcher la bonne parole et à évangéliser ses voisins ou amis, quitte à venir les emmerder avec des points de vue bien subjectifs et personnels, et surtout qui n'intéressent personne, sur ce à quoi doit ressembler une femme libérée.

Ou alors, si on suit ce raisonnement, on pourrait très bien aller chez cette voisine et lui dire:
 "Je suis moi aussi profondément féministe, aussi je vous somme de ne plus inviter votre cousine bonne-soeur chez vous, ou au moins de la maintenir à l'intérieur de votre appartement. La vue de son voile sur la tronche suffit à me donner des palpitations, c'est horrible, j'ai l'impression que sa foi est contagieuse et qu'elle va tous nous convertir aux bienfaits du cierge, ça me panique carrément.
Je vous demanderai aussi de retirer immédiatement votre poireau sur le nez et vos Crocs aux pieds, qui ne font pas honneur à la cause des femmes de cette résidence, mais aussi de la planète. Sans parler de votre brushing de pétasse au chic plus qu'approximatif, qui est pour moi la métaphore de l'asservissement de la femme dans le monde, et qui serait loin de faire l'unanimité parmi les associations féministes, notamment quand vous cramez, à la piscine commune de l'immeuble, comme une vieille sole qui confondrait son transat avec une planche de cuisson, et que votre mari vous demande, l'air mauvais, d'aller lui rechercher du rosé. Merci donc de ne plus nous faire subir cette vision plus qu'insoutenable et d'aller vous cacher pour peaufiner votre mélanome, vieille conne".

En tous cas le mari de ma copine ne va pas laisser cette pleutre s'en tirer comme ça. Ce genre de personnes, ça se fait tout petit quand on vient les voir pour les mettre devant leurs responsabilités. Il a prévu, pour rigoler un bon coup, de faire revêtir à sa famille le costume traditionnel et d'aller sonner chez ces gens à leur tour, pour s'expliquer et les prévenir qu'ils allaient élever deux ou trois moutons pendant un an dans leur jardin, enseigner le coran de manière intensive à leurs deux enfants (pardon d'avance pour le réveil en mode "muezzin" à 5h du matin et les ablutions dans le jardin) afin d'organiser un grand méchoui-couscous l'été prochain, avec musique traditionnelle et circoncision de leur fils, à même la pelouse et à grands renforts de youyous.
Je crois même qu'on sera invités, on risque de bien s'amuser, j'ai hâte!

Pour aller plus loin:
Voir le sublime Top 50 des mots de voisins dans les halls d'immeuble, à la fois réjouissant et désespérant sur l'espèce humaine (article de Rue89, basé sur le non-moins sublime Tumblr chersvoisins.tumblr.com/)

17 commentaires:

  1. Désespérant, en effet... Heureusement que la connerie ne provoque pas d'oedème de Quincke... (quoique).
    Ca m'en coupe le sifflet tiens.

    RépondreSupprimer
  2. JE NE VOIS MALHEUREUSEMENT PAS POURQUOI SE SERAIT INCOMPATIBLE :(

    RépondreSupprimer
  3. C'est vraiment navrant ce genre de personnes...pff on n'a même aps envie de leur parler tellement ça ne sert à rien...mieux vaut les éviter et c'est tout!

    RépondreSupprimer
  4. Donc en fait, ce qui gène, ce n'est même pas tant que la nounou soit "asservie par la religion", c'est juste qu'elle se montre. Même pas l'air de s'inquiéter du sort de cette "pauvre" nounou (qui a pourtant l'air d'aller très bien), juste de son petit confort personnel, en fait. Rien de féministe là dedans.

    "Excusez moi, je suis contre l'esclavage, est-ce que vous pourriez cacher votre esclave dans la cave pour que je ne le vois plus ?"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est ça qui m'a choqué aussi!
      se dire féministe est-ce la même chose qu'être feministe?

      Supprimer
  5. Quand le féminisme est instrumentalisé à des fins racistes : http://www.contretemps.eu/interventions/comprendre-instrumentalisation-f%C3%A9minisme-fins-racistes-r%C3%A9sister

    RépondreSupprimer
  6. apparemment, la réponse à ta question est "oui !" ...
    certaines personnes sont vraiment insupportables !!!

    RépondreSupprimer
  7. Visiblement, cette dame n'aime pas les linges : étendus sur une pelouse ou sur un corps féminin. Offrez lui donc une nappe avec la reproduction du Saint Suaire et invitez des naturistes le temps d'une soirée, ça devrait lui convenir.

    RépondreSupprimer
  8. Oublie pas de nous raconter la visite du mari de ta copine à sa "chère" voisine ! Les gens qui apprennent aux autres à vivre sont décidement insupportables...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Donc en bon Arabe, le mari devrait aller casser la gueule de la voisine ? Intéressante cette mentalité !

      Supprimer
  9. Dingue! ça me reste en travers de la gorge. Je pense que je l'aurais envoyé baladé vite fait, co-propriété ou pas son jardin est privatif et tant qu'on y fait pas trop de bruit ou qu'on ne s'y dénude pas totalement elle a le droit d'y faire ce qu'elle veut y compris l'apprentissage du coran!

    RépondreSupprimer
  10. "Je suis une ancienne institutrice, et féministe" Le rapport ? Y'a vraiment des gens des fois... n'importe quoi !! Tant que la nounou fait son job et ne part pas sonner de porte en porte pour évangéliser tout le monde y'a aucun problème !!

    RépondreSupprimer
  11. En fait, c'est juste une mal b%#$ee qui avait d'emmerder son monde. C'est la connasse de base, l'intolerante, et si elle est pas contente elle a qu'a' fermer ses rideaux !
    Arrgh, je deteste les vieilles pourritures de ce genre ! On a le droit d'avoir ses propres opinions sur le voile, la religion, mais c'est perso, elle y garde pour elle et si elle aime pas, elle tourne la tete !
    Elle a de la chance de pas m'avoir comme voisine !!! elle aurait ete bien accueillie !).

    RépondreSupprimer
  12. Je crois que cette femme, n'est point féministe, une belle connasse tout au plus.
    C'est affligeant.
    La nounou est 2 fois plus féministe qu'elle ! Elle assume qui elle est et ses propres opinions, je la félicite, et moi aussi je veux une nounou qui pose des question sur le gamin et pas sur le contrat !

    RépondreSupprimer
  13. Merci pour le gros rire sur ta conversation potentielle avec cette voisine.
    Sinon tes amis n'ont qu'à installer un grand miroir en "toit" de leur jardin, la voisine verrait son image parfaite à l'intérieur et serait satisfaite. Ah non, ça serait lui donner raison ? (et aussi compliqué à réaliser ?)
    Bon courage à tes amis pour leurs relations de voisinage...
    Et s'il peut filmer son one-man show présentant son projet de famille à la voisine, je suis sûre que ça peut cartonner !

    RépondreSupprimer
  14. Y'a vraiment des cas quand même...

    @Simone: et moi je veux des parents qui me demandent comment j'envisage l'accueil de la prunelle-de-leurs-yeux, pas juste mon salaire horaire!!

    RépondreSupprimer
  15. "Ancienne institutrice"? Mais euh, justement, elle n'était pas supposée enseigner le vivre ensemble, l'esprit critique, la connaissance de la loi, la vie en communauté, le respect de l'autre etc.?

    RépondreSupprimer