lundi 5 novembre 2012

Cadavre exquis

Voici mon idée du jour. J'adore lire vos commentaires, et j'ai pensé que je pourrais vous mettre à contribution, les utiliser pour en faire une sorte de création collective originale!

Je vais donc commencer une histoire, en quelques lignes. Et je vous propose d'y contribuer, chacun à son tour, en me laissant un commentaire (vous pouvez revenir et participer plusieurs fois, si ça vous chante!)
Il n'y aurait pas de fin... à part peut-être celle que je déciderai, au bout de quelques jours/mois/décennies.
N'oubliez pas de laisser votre pseudo en signature!
Soyez orignal, simple, surréaliste, dramatique, monotone ou torturé, bref ou emphasé, triste ou enjoué, pessimiste, coquin ou innocent...essayez de faire une transition fluide et cohérente avec le commentaire précédent le votre... tout en écrivant exactement ce que vous voulez, comme vous le sentez!

C'est parti! (et faites tourner sur le net si l'idée vous plait!)



"Longtemps, je me suis couchée de bonne heure.
Ça me fait du bien aujourd'hui de regarder ce ciel vide. Je pense à la journée qui m'attend, et plusieurs sentiments se mêlent. Lassitude et légèreté. Gravité et espoir.
Il y a beaucoup de journées dans la vie où rien ne se passe vraiment... Je sens que celle-ci sera différente. Je dois rejoindre Victor aujourd'hui. Je suis un peu stressée, un peu perdue..."


10 commentaires:

  1. "Il faudrait déjà que je me prépare. Je suis assise, là, depuis 6h du matin à scruter le ciel comme s'il y avait une réponse là-haut. Mais non. Rien. Le silence. Alors il va falloir me lever, me doucher et m'habiller. Réfléchir à ce que je vais me mettre puisque je vois Victor tout à l'heure..."

    RépondreSupprimer
  2. "Et pourtant je prends plaisir à rester assise à contempler ce ciel. Comme si à la joie de cette rencontre à venir aujourd'hui, s'ajoutait une angoisse, une peur, le sentiment qu'après cette rencontre plus rien ne sera comme avant. Notre dernière soirée ensemble me laisse à la fois un souvenir ému et une sorte de colère intérieure.
    Je décide donc de me faire couler un bain. En attendant de me glisser dedans je choisis la musique qui accompagnera ce moment de détente: Chopin ou Mozart. Que choisirait Victor?"

    RépondreSupprimer
  3. "Je réalise que je ne connais même pas les goûts musicaux de Victor, ce pourrait d'ailleurs être un sujet de discussion pour entamer le déjeuner. A le voir habillé en costume tous les jours, je n'arrive pas imaginer ce qu'il écoute. De la musique classique, comme moi ? Ou bien de l'électro ? Comme le voir sautiller sur un son répétitif me fait sourire !"

    RépondreSupprimer
  4. Un peu comme le voisin en face... Il sautille tous les matins mais je n'entends pas sa musique. Quelle énergie ! Moi qui hésite en Chopin et Mozart, un bain avec ou sans mousse, une tartine de miel ou de confiture. Quelle est donc cette musique plein de vie ? Je demanderai à Victor. Il me répondra surement par une métaphore qui me laissera rêveuse et septique à la fois, comme si son évidence ne pouvait pas m'atteindre. Pourquoi est-il si insaisissable ?

    RépondreSupprimer
  5. Mais parfois je me demande si je ne suis pas trop torturée d'esprit de me poser toutes ces questions. A quoi bon?..C'est vrai il faut foncer dans la vie parfois. Je suis une femme, il est...non je n'ose pas prononcé cela...

    RépondreSupprimer
  6. Il est...si compréhensif !
    que m'importe s'il n'aime pas Chopin ?
    Et nous avons tant de choses en commun.
    A lui seul j'ai osé avouer que j'étais fan de Michel Sardou. Et comme une délivrance, je peux sans honte, chanter Musulmanes.

    RépondreSupprimer
  7. et le temps qui file.
    Me voici de nouveau torturée devant les portes ouvertes de mon armoire. Quelle tenue pour aujourd'hui? la mousse du bain a laissé sur mon corps un parfum que Victor appréciera surement.
    une robe légère?
    Les cheveux relevés et légèrement maquillée, je suis prête.

    RépondreSupprimer
  8. Un p'tit string ou des porte jaretelle?....allez je me sens fofolle aujourd’hui: les deux !!

    RépondreSupprimer
  9. Ou bien rien du tout...

    Et après? Rien de plus original qu'à l'accoutumée: on va manger, parler (ou si peu), il me racontera la même chose que la dernière fois...
    Non, je vais mettre un maillot et je file à la piscine... Non! à Deauville! Et et je mangerai de churros!!!

    RépondreSupprimer
  10. Non.j'oublie l'idée des churros même si ce choix serait tellement moins compliqué...et s'il apprenait l'existence de Victor...

    RépondreSupprimer