samedi 17 novembre 2012

Digressions...



"Je viens les mains vides, je t'explique pourquoi: j'étais sur le chemin pour aller acheter une baguette, et puis je me suis aperçue que la boulangerie avait fermé! Tu te rends compte! En fait c'est le propriétaire qui est parti en vacances plus tôt que prévu, enfin en vacances, c'est un grand mot...


Tu te souviens de son fils, Jean? Mais oui, tu t'amusais à la plage avec lui quand tu avais 3 ans, vous vous adoriez! Mais oui je sais que tu ne l'a plus revu depuis 20 ans, mais écoute, je pense que ça va t'intéresser: Jean, qui a une moustache d'ailleurs depuis une dizaine d'années (ça lui va bizarrement, je trouve), il avait épousé Michelle en secondes noces, la fille du jardinier, tu sais.
Oh je l'aime bien cette Michelle, mais elle est particulière, tout de même. La dernière fois que je l'ai vue, on mangeait des fruits de mer avec ton grand-père à Menton, d'ailleurs est-ce que c'était des huitres? je ne sais plus, il faudrait que je me souvienne si c'était un mois en "bre", enfin bon, peu importe. Et donc elle était venue nous voir au restaurant parce qu'elle passait par là; elle portait un manteau de fourrure, ça faisait très nouveau-riche je trouvais... à propos de nouveau-riche, tu sais que la semaine dernière, quand je suis allée voir ta tante à Paris, on est passé devant le nouveau centre commercial So-Ouest, qu'ils construisent à Levallois? Oh ça va être élégant, on a regardé un peu toutes les boutiques avec elle et Clotaire, son chien, qu'est-ce qu'il est mignon ce petit chien! il avait un petit manteau en tweed, c'était drôle! Mais bon je ne sais pas ce que tu en penses, mais donner un prénom d'homme à un chien, ça ne me plait pas bien comme idée... d'ailleurs l'Eglise l'interdit!
Bon et donc en fait elle était descendue en ville pour faire un cadeau à sa fille, Michelle, oui, non pas ta tante! Pour son anniversaire! C'était en 1979. Sa fille allait avoir 12 ans. Ou peut-être 14. Attends, laisse-moi réfléchir... En tous cas je me souviens comme si c'était hier de la date: c'était un 15. Un mardi. Je te dis ça parce que, drôle de coïncidence, attends, si si je vais te raconter, tu vas trouver ça épatant. Ah tu connais déjà l'anecdote?

Bon attends tu m'as interrompue, là... je me suis emmêlée les pinceaux! Et donc c'était drôle parce qu'en fait, Michelle, on avait tellement discuté avec elle à ce moment là, qu'on en était au dessert et qu'elle avait complètement oublié d'aller faire des courses pour sa fille, finalement! Ah ah ah, qu'est ce qu'on avait ri, c'est une situation cocasse, tu ne trouves pas?
Donc Michelle était devenue la femme de Jean. Lui il avait déjà eu une femme avant, bien sûr, mais oui tu te souviens de cette dame un peu revêche, ah ça, personne ne l'aimait beaucoup, au village! Mais bon, qu'est ce que tu veux, c'était son choix... à Gorbio, sur la place, il était tombé un peu par hasard sur cette pauvrette, jeune fille qui vendait des châtaignes, il était tout jeune lui aussi, qu'est-ce que tu veux... enfin! grâce à Dieu leur mariage n'a pas duré, c'est bien ça l'essentiel, ça lui a permis de rencontrer Michelle, tout de même un peu plus distinguée! Tu te rends compte, elle regardait Bernard Pivot, elle! Il parait qu'elle en était folle! Ah... de drôles de chemins mènent parfois à la littérature... non, non, elle n'a jamais écrit.

Et donc ils sont restés longtemps ensemble, oui d'ailleurs ils sont toujours ensemble aujourd'hui! Bon, j'ai ouï dire que ce n'était pas facile tous les jours, et puis c'est un bel homme, ce Jean, je pense que des tentations, il en a eu et il en a encore. Mais bon que veux-tu, un homme vieillit autrement qu'une femme, n'est-ce pas, c'est normal! Et puis je ne suis pas sûre qu'elle soit du genre à lever la jambe pour un oui ou pour un non, cette Michelle, hein... hi hi hi! Bon ça reste entre nous!

Et donc Jean, qui vit en Alsace maintenant (oui ne m'en parle pas, du pays du soleil à l'Alsace! quel choix étonnant! je pense que ça doit être insupportable cette vie!) Il faisait bonne figure l'année dernière quand il était descendu pour le baptême de Matteo et Enzo, ses petits filleuls, mais je suis sûre que la vie dans le nord ça doit être affreux!  Il a eu un problème avec la boutique de coiffure de sa femme, Michelle.
En fait c'est la grille qui ne descend plus bien... apparemment c'est assez technique, même les techniciens des grilles roulantes ont du mal à régler ce problème, et tu comprends, par les temps qui courent, il faut faire attention à sa sécurité, notamment le soir à l'heure des comptes de la caisse, et puis l'Alsace, c'est quand-même assez dangereux comme endroit, on en entend beaucoup parler au journal à l'approche de Noël, ça brule beaucoup par chez eux!

Et donc, je te disais, c'est pour ça que Jean a fermé sa boulangerie un peu plus tôt que d'habitude! oui, un jour plus tôt. J'avais noté dans mon petit calepin que c'était samedi qu'il fermait, pour congés annuels. Et là, tu ne devineras jamais... j'y suis allée ce matin, en prévision du déjeuner chez toi, et comme on est vendredi je ne me suis pas posé de questions, tu penses bien! Voilà. Je me suis retrouvée devant une pancarte: "fermé pour congés". Et c'est son voisin, le boucher, qui m'a tout raconté. Regarde, tiens, pour te prouver que je l'ai vu, je t'ai rapporté un peu de saucisson, il me l'a donné.
Et donc voilà pourquoi je suis venue sans baguette! Je suis confuse! Mais bon regarde j'ai quand-même trouvé une baguette tradition dans la boulangerie d'en face, ouf! comme quoi, la vie... c'est fou!
Bon je ne sais pas si elle sera bonne, tu me diras, parce que je n'y suis jamais allée dans cette boulangerie d'en face, tu comprends, c'est comme une traitrise! (enfin bon Jean n'était pas là pour me voir, et une baguette c'est important, surtout quand il y a du saucisson, hé hé hé)
Bon, tu me sers un petit quelque chose, je meurs de soif! Oh non pas d'eau, j'en ai plein mon robinet!

Et ça va, vous?"

Une personne âgée qui vous dit bonjour...


à lire aussi sur ce blog, dans la rubrique "petits vieux": Des vieux, des déjeuners et des bébés

3 commentaires:

  1. JE suis fan, ayant la même dans mon entourage...
    Enorme!

    RépondreSupprimer
  2. Ma mère, l'une des plus grandes bavardes que du monde, est comme ça depuis toujours: chaque anecdote inintéressante prend un quart d'heure. J'ai peur de la voir vieillir!

    RépondreSupprimer
  3. Ooooh, c'est étonnant comme cette jolie digression du 3e âge se résume dans ma tête à 1 seul adjectif: "épatant", qui en 3 syllabes fait surgir l'image de ma grand-mère dans ma mémoire. Comme une madeleine de Proust, mais terminologique au lieu de sensorielle, hihihi!!!

    RépondreSupprimer