lundi 6 mai 2013

Petits bonheurs

 Passer un week-end en Angleterre chez des amis, avec nos enfants. Prendre l'avion, le métro, le train. Conduire à l'envers. Visiter Londres, manger des shortbreads, boire des smoothies, faire du manège. Courir après les écureuils dans les parcs. Prendre le bus, photographier les taxis, voir les anglaises en mini-jupe et jambes nues alors qu'on a tous deux pulls et deux manteaux. Voir Big-Ben ("comme dans Cars 2!"), chanter les comptines anglaises apprises à l'école, se balader au bord de la Tamise, dans la campagne, y cacher les œufs en chocolat le jour de Pâques pour voir les enfants courir dans l'herbe, survoltés.












Aller trois jours à Disney avec les enfants, et avoir la surprise, en arrivant, de voir qu'une personne très bien intentionnée de notre entourage a pu nous surclasser dans une suite de 70m2, dans l’hôtel principal, avec service VIP "Castle Club", lounge et salle de petit-déjeuner privés, et accès direct de notre étage au parc en ascenseur personnel. Champagne dans la chambre, vue sur le château et sur le feu d'artifice chaque soir.
Moi qui ne suis pas très fanatique de ce genre de parc d'attractions, de la fatigue et de la surexcitation que cela peut provoquer chez les petits, de l'aspect toujours un peu kitsch, voire, parfois, glauque de ce type de "tourisme" (ah, les couples d'américains qui viennent jusqu'à Marne-la-Vallée en amoureux, sans enfants, déguisés en Minnie et Mickey, pour vivre le rêve de leur vie...cela restera toujours un mystère pour moi :-), il faut reconnaitre que ça nous a grandement aidés à apprécier le séjour et à rendre magique ce moment pour toute la famille... Merci encore à la personne concernée.



la vue de la chambre... (que dis-je, de l'appartement!)


Passer un peu de temps à Paris pour voir la famille, les proches, les amis. Refaire le monde entre frères et sœurs, voir ma petite nièce, parler voyages, boulot, projets, retrouvailles dans la maison de famille cet été, manger des burgers maison et terminer par des cupcakes de chez Bertie's Cupcakery (rapportés de l'Ile de la Cité). Dormir dans l'appartement en face de celui de ma sœur, gentiment prêté par ses voisins de pallier pour la nuit, adorables. Leur laisser une bouteille de Champagne dans leur lit en partant pour les remercier.



Profiter de l'arrivée du printemps à Nice.
Recevoir un mot de la crèche: "n'oubliez pas la crème solaire, une casquette et des tongs/sandales en plastique pour votre enfant". Sentir l'odeur de la crème et entendre les cigales rien qu'en lisant ce petit message.






Tomber par hasard sur un documentaire vendredi soir, diffusé sur Thalassa, "Le piège blanc", et être littéralement happée par ces deux français, aventuriers d'une trentaine d'années, partant en expédition de plongée sous-marine au Groenland, se déplaçant en kayak et bravant tous les dangers (ours polaire, icebergs, encerclement dans la glace, tempêtes, hypothermie, faim...)
Dans une société où l'on adore s'abrutir avec de la télé-réalité, ou, pire, perdre son temps à "débattre" sur Nabilla ou autres épouvantables créatures médiatiques, ces deux Ulysse, les risques qu'ils prennent, la beauté de leur aventure et la poésie du documentaire qu'ils ont réalisé sont pour moi la définition même de l'élégance.
Des hommes, des vrais.
Trouvez-ce documentaire au plus vite, par tous les moyens!





Diner au Vinivore, à Nice, un des meilleurs restaurants niçois du monde (à égalité avec Flaveur). Un bar à vin mêlant cuisine asiatique et française, fondé par un Quebéquois d'origine française, avec un chef français d'origine Hong-Kongaise. Du plaisir, du plaisir et encore du plaisir autour du menu Dégustation.
Il ne faut pas rater cette aventure.
Leur page Facebook est à aimer ici.

crédit photo: www.vinivore.fr   

Et y découvrir la meilleure huile d'olive du monde (là aussi), qu'on peut déguster inlassablement et tout simplement versée sur une tranche de bon pain...

La clémandine


Apprendre deux très bonnes nouvelles.

Revenir du yoga le samedi midi, heureuse de constater les progrès que j'ai accomplis. En terme de force, d'équilibre, de souplesse, et raconter tout ça à Jean-Chou autour d'une soupe japonaise toute simple, concoctée à mon retour.  Puis inverser les rôles, m'occuper des enfants l'après-midi pour que Jean-Chou aille faire un trail de trois heures avec des copains.
Refaire les exercices de yoga ensemble le soir, chacun sur son tapis, pour qu'il s'étire et évite les blessures, et que je lui apprenne de nouvelles postures. Posture du "bébé heureux", posture de "l'enfant", torsions, détente...



Trail des Balcons d'Azur, Mandelieu


Commencer à fêter les 5 ans de ma fille début mai, la dernière date de festivités, toujours pour son anniversaire, étant prévue au 8 juin! (fête en famille, mais aussi avec les copains de sa classe, etc...)
Lui offrir un nouveau bureau, un "vrai" pour travailler sérieusement, et aménager un coin enfants sur la terrasse.



 

Apprendre des grossesses, naissances autour de nous, suivre l'évolution des enfants des copains sur leurs galeries photo en ligne.
Réserver un très bon resto pour notre premier anniversaire de mariage.

Passer le 1er mai en famille, mettre des shorts et des jupes, aller faire du trampoline dans le parc des Arènes de Cimiez puis déjeuner d'une petite salade sur la terrasse, pendant que les enfants font la sieste. 




coloriage géant OMY




Acheter les places pour assister au spectacle de danse de ma fille.

 Lire un roman et les journaux, des sites et des blogs intéressants.
Ne pas trop regarder la télé, ni le Grand Journal de Canal+, encore moins le 20h. 

Fuir au maximum les célébrations de l'égo, les émissions de promo entrecoupées de pubs, les déchets de télé-réalité (bon, à part Top-Chef), les programmes chronophages.
Ne pas m'attarder sur les faits divers, les infos "sensationnelles", les blogs égocentriques et vaniteux, les trucs à paillettes, le vide et le branchouille.
Me rappeler qu'il ne faut pas perdre de temps avec les gens bêtes et méchants... et me rendre compte, qu'en fait, je n'en ai pas dans mon entourage!
Travailler de mes mains, cuisiner, bricoler, fabriquer, dessiner, coudre... pour être fière du résultat et pour laisser les pensées vagabonder.
Ne pas faire de mes inquiétudes des angoisses, essayer de les accueillir naturellement, de les analyser le plus froidement possible, pour les hiérarchiser ensuite par rapport aux priorités de ma vie.
Faire de mon mieux pour être une mère disponible et épanouie, une épouse sympa et rigolote, une amie à l'écoute.

Essayer de vivre l'instant, au maximum... et se rendre compte que j'y arrive plutôt pas mal et que je n'ai vraiment pas besoin de grand-chose de plus.

 Les bonheurs de la vie...
 

7 commentaires:

  1. Quel bel hymne à ton bonheur, chère Marine ! Je lève ma coupe à ta joie !

    RépondreSupprimer
  2. Ouais tu fais trop envie! Et ça me met du baume au coeur aujourd'hui où il pleut/Mamerveille a une laryngite carabinée/j'ai 400 copies à corriger/une maladie de peau à la con qui me soule/un mari qui se barre aux USA pendant 1 semaine...
    Ca me permet de me recentrer sur ce qui va bien!

    RépondreSupprimer
  3. J'ai découvert votre blog cette nuit même, à l'occasion d'une de mes traditionnelles insomnies de grossesse..
    Et j'avoue que je suis totalement charmée!!
    Une vraie découverte pour moi!
    J'apprécie énormément votre côté familial, ouvert, non revendicatif, parfois totalement loufoque..
    Alors merci pour ce sympathique blog, et à très bientôt.

    RépondreSupprimer
  4. J'adore !
    Je me reconnais pleinement dans tout ce que tu décris (mis à part l(l'appart Disney ;)) !
    On se sent bien quand on profite de tous ces petits bonheurs de la vie, qui font la vie !!! et surtout sans se laisser polluer par tout ce TROP qui nous encombre l'esprit.
    Bravo ! bonne continuation et profite bein aussi de ce soleil que tu as, dans ta région à toi ;)

    RépondreSupprimer
  5. C'est beau. J'ai envie d'imprimer ton texte et de le lire quand je sens le cynisme/l'énervement/le manque de yoga poindre en moi.Merci.

    RépondreSupprimer
  6. Je t'envie !! Pas de tout ce que tu as fait mais d'arriver à en profiter.... J'y arrive. Parfois. Pas en ce moment...
    Continue à profiter et nous faire partager, ça aide à remettre les pieds sur terre ;)

    RépondreSupprimer
  7. Ca fait tellement plaisir à lire autant de bonheursssss ! Ca fait sourire (Disney), ça fait rire (référence Cars 2 pour Big Ben... comme mon neveu aurait pu le faire), ça inspire (le yoga), ça rappelle (Londres), ça projette (les enfants plus grand), ça fait dire déjà (un an de mariage ! On arrive donc à nos 3 ans du coup...), ça apaise (4 dans la famille et toujours de la sérénité)...
    Je t'en souhaite des wagons d'autres !!!!

    RépondreSupprimer