samedi 2 août 2014

La Toscane avec les enfants: 1/3


Nous venons de rentrer d'un voyage de deux semaines en Toscane, en famille.
 C'est la quatrième fois que je m'y suis rendue. A chaque fois, dans des conditions différentes, et à chaque fois, encore un peu plus conquise.



Avec Jean-Chou, plutôt rital sur les bords, nous nourrissons une certaine passion pour ce pays. Et même avant de le rencontrer,  ma vie à la frontière, mes voyages avec mes parents, mes amitiés, tout m'a portée à m'intéresser à cette culture (lire mon billet sur le cinéma italien contemporain).

Nous sommes partis de Nice en voiture... et avons mis environ 6h pour arriver (vivants. Si si, ça compte, vu le respect tout relatif du code de la route de nos amis automobilistes italiens).

Partir faire un voyage plutôt culturel avec trois enfants, de 6 ans, presque 4 ans, et 8 mois, pourrait paraitre ambitieux (c'est ce qu'on s'est dit juste avant le départ...). Eh bien en fait ce séjour s'est révélé parfait: les deux grands étant assez grands pour nous suivre partout sans broncher, curieux et enthousiastes, jamais fatigués... (on s'écroulait avant eux!), mais toujours affamés... et la petite encore trop petite pour se déplacer partout et faire des caprices.
Imaginez la scène: les deux premiers arpentant les rues de longues heures, avec le berceau de notre civilisation comme terrain de jeux, parlant italien avec les passants, papotant avec les petites vieilles en blouse de travail dans un pays un peu en mal d'enfant, la tête renversée en arrière pour admirer les dômes, les tours, les remparts, les tableaux, les icones, les triptyques, le David de Michel Ange ou autres merveilles... et leur petite soeur, peinarde dans sa Maclaren, calme (surtout) en balade (moins la nuit mais ce n'est pas le propos): un contexte parfait pour partir en vadrouille quasiment tous les jours, et visiter les villes et villages les plus emblématiques de cette région grandiose!
Pas de télé, pas d'écran, pas de caprices... les enfants, sereins et aventuriers, finalement, en redemandaient!

Notre lieu de vacances: 
 Une maison louée en pleine campagne Toscane, dans un domaine au cœur du Val d'Elsa, en plein dans les vignes; idéalement située à une heure et quart grand maximum de Sienne, Pise, Florence... l'endroit qui respire la sérénité; le paysage cinématographique par excellence, avec le graphisme des lignes des champs de vigne et des oliviers, les massifs de cyprès venant ponctuer le tout...  la lumière, les nuances de vert à l'infini, les cigales assourdissantes, la poussière en contre-jour qui s'élève du chemin de terre après le passage d'une voiture... cette sensation de plénitude, de bonheur fugace et intense, comme celle que ressent Maximus, dans "Gladiator", quand il rentre retrouver sa femme et ses enfants, en passant la main dans les épis de blé... (cliquer ici pour voir tous les films tournés dans la province de Sienne)
Pour moi, pour nous, une grande chance, le paradisBorgo Della Meliana.

Notre organisation:
En balade dès 10h environ, et, selon les villes, de retour entre 15 et 17h à la maison. Puis saut à la piscine vers 18h, diner des nains à 19h30. Puis un petit diner simple avec Jean-Chou, face au soleil couchant, en dégustant un petit vin issu des vignes que nous contemplons... pendant que les enfants jouent dans l'herbe, et tous au lit vers 22h, grand maximum, épuisés que nous étions après chaque journée de "vacances".

Faire des visites culturelles avec 3 enfants (plutôt petits):
Tout est faisable! encore une fois, nous avons été surpris par leur endurance, leur enthousiasme, leur motivation à toute épreuve!
Evidemment nous n'avons pas passé des heures dans les musées: Nous n'avons pas visité la région comme nous l'aurions fait juste tous les deux. Par chance, ce séjour, nous l'avions fait il y a plus de 10 ans, au tout début de notre histoire; nous étions donc tout à fait partants pour le faire différemment... et très heureux de montrer à nos enfants ce qui nous avait tant émus. Nous avons choisi d'arpenter les rues au gré des découvertes, selon l'humeur et le hasard. Je dois dire que ça m'a plutôt arrangée, vu que je ne suis pas très fan des musées, pas très scolaire... je préfère les Sensations au Savoir, m’imprégner des ambiances de la rue, observer, me laisser séduire par les couleurs, les gens, prendre des photos... que de suivre un parcours théorique balisé et bien précis (Je suis encore un peu une enfant, sur bien des côtés...)

Coté budget
:
 nous avons choisi assez radicalement de ne pas dépenser d'argent dans les musées et églises payantes, souvent chers; bien que je comprenne que l'accès à la culture puisse (doive, même) se payer (La France est vraiment une exception en ce domaine), avec 3 nains ce n'était pas la priorité: les villes de Toscane étant de réels musées à ciel ouvert, avec profusion de palais, statues, églises, fontaines, toutes en accès libre, nous n'avons ressenti aucune frustration à ne pas approfondir ces visites de cette manière.
Nous avons en revanche choisi de nous faire plaisir sur la nourriture, le vin... l'art de vivre, la gastronomie, étant des éléments essentiels pour comprendre la richesse de la culture de ce pays (et parce que, disons le franchement, on aime bien la bonne bouffe). D'autant plus que la gastronomie toscane est très typée, succulente.
Au pays de l'enfant unique et roi, les enfants étaient super bien accueillis dans les restaurants: on leur commandait généralement un plat de spaghetti in bianco, avec du parmesan et de l'huile d'olive (l'huile toscane étant la meilleure du monde, je pourrais presque arrêter le vin et en boire au goulot...)... et les petits pots (faits la veille avec le baby-cook, qui nous suit partout) du bébé étaient réchauffés et servis dans de jolies assiettes à chaque fois. Inutile de préciser que la chaise haute était disponible partout, ainsi qu'une table à langer dans des toilettes toujours nickel. Ça détend.
Avec Jean-Chou, à nous le petit verre de vin, les risotti, pizze, formaggi, zuppe... (la soupe toscane aux haricots et pain, j'en rêve la nuit!)

Pour les guides de voyage: nous nous sommes servis de notre vieux Routard Toscane-Ombrie 2006, toujours à la page... et d'un super guide pour enfants, "l'Italie des enfants", aux éditions Bonhomme de Chemin (ils en font sur plein de pays différents... idéal pour préparer et vivre le voyage avec eux!)

Nos visites: (photo-reportage dans le billet suivant):

Sienne, Une ville sublime, avec ses fameux quartiers (contrade), qui s'affrontent l'été sur la Piazza Del Campo, lors du Palio, pendant la fameuse et périlleuse course de chevaux... et ses couleurs! (le célébre "terre-de-Sienne")

San Gimignano,  une sorte de "New-York médiéval", le village aux 14 tours (à l'origine plus de 70!), la plus haute tour étant celle de la famille la plus importante et la plus riche (familles qui existent toujours). Majestueux.

Volterra, village médieval un peu plus austère, ressemblant à San Gemignano... (le lieu de tournage d'un des épisodes de "twillight", pour les fans... époustouflant.

Florence, une ville dingue, littéralement: des statues à tous les coins de rue, le Ponte Vecchio excusivement occupé par les magasins de bijoux, datant du moyen-age... le Palazzio Vecchio, le splendide Duomo... de l'art, de l'art, et encore de l'art, partout... trop d'émotion, trop de beauté, à la limite du supportable pour mon petit cœur.

Certaldo Alto, très joli petit village fortifié, accessible en funiculaire; préservé du tourisme de masse, dans les tons ocres et terracotta... une très jolie petite balade.


Pise, sa fameuse tour bien sûr, située sur la Piazza dei Miracoli, un peu trop fréquentée par les touristes à mon gout... mais aussi les autres merveilleux monuments juste à côté... et surtout, dès qu'on s'échappe un peu des quelques centaines de mètres carrés touristiques, une très belle ville universitaire, aux couleurs douces et pleines de caractère, traversée par l'Arno, que nous avons eu plaisir à arpenter plusieurs heures.

Lucca, enfin! la ville de naissance de Puccini. Moins connue par les touristes. La ville coup-de-cœur de Jean-Chou et moi lorsque nous étions juste tous les deux et que nous y avions séjourné 3 jours: la Piazza del Mercato, magnifique place ovale, les innombrables églises, places, placettes, ses festivals de musique... une ville fortifiée, la ville aux milliers de vélos, ses remparts. Chic, raffinée, comme un théâtre, comme un décor d'opéra!

et moult villages de la campagne toscane... juste magiques.


pour l'heure... et en attendant le prochain billet sur les magnifiques villes visitées,
voici quelques photos de notre QG, notre lieu de ressourcement après des journées à marcher:







































 à très vite.

(les billets suivants sont disponibles ici)


7 commentaires:

  1. j'adore la Toscane aussi. Tes photos sont très chouettes !

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour je découvre votre article alors que je cherche un logement pour partir en Toscane cet été avec mes enfants de 7, 5, 3 ans et le bébé de 5 mois… votre description correspond tout à fait à ce que nous avons l'habitude de faire en vacances enfants admis ;-)
    Pourriez-vous me donner le contact de votre lieu de ressourcement? Grand merci!
    Audrey

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Audrey

      L'hôtel est Borgo della Meliana
      Vous trouverez le lien dans le texte de ce billet, un peu plus haut!
      Tenez moi au courant de la suite de vos réservations, et profitez bien de la Toscane! (Quelle chance... :-)

      Supprimer
  3. Bonjour, et bravo pour votre billet qui est écrit d'une superbe plume ;)
    Nous projetons aussi de venir avec notre fille de 4 ans pour 2 semaines en Toscane, et recherchons exactement ce que vous détaillez. Cette résidence a l'air magnifique ...
    Est ce que vous étiez en maison ou en appartement ? Il n 'y a pas trop de monde dans ce resort ? Avez vous tout de même eu la sensation d'être "isolés" ou bien au milieu de tous les autres résidents ?

    D'avance, merci pour vos réponses. et encore bravo pour votre blog !
    Marvin

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Marvin
      L'endroit était super privilégié, on était dans une maison... Spacieuse, déco cosy, jolis meubles... Esprit maison de famille.
      On ne croisait que rarement les autres clients, on était vraiment' isolés les uns les autres.
      Vous pouvez m'écrire a unechambreamoi@gmail.com pour me poser plus de questions! (Pour les réservations je vous conseille de vous dépêcher...) à bientot

      Supprimer
  4. Un super article. Merci bien pour le partage et ses infos tres pratiques. Bonne continuation !!!

    RépondreSupprimer