lundi 24 novembre 2014

DIY: un Calendrier de l'Avent d'apparence authentique (et certifié 100%bonne mère)

Depuis le mois d'août (ou quasiment), au supermarché, les enfants passent et repassent devant le rayon Noël. Plus spécifiquement celui des calendriers de l'Avent. Vous savez, les calendriers chers, de marques de jouets ou de chocolats, aux couleurs criardes, moches, racoleurs, maquillés comme des camions volés, tentant d'attirer le client en déballant leur marchandise dans une pose aguicheuse...

Bien sur, à chaque fois qu'on passe devant, j'explique à mes enfants que tout ça, c'est rien que du marketing, du folklore un peu vulgaire, que la période de l'Avent, c'est bien différent de ça; c'est l'attente, la patience, la sobriété....
 J'essaie aussi de leur expliquer que tout ça, ça a un prix, en m'appuyant sur moult métaphores imagées accessibles à leurs cerveaux encore naïfs:
 "15€ le calendrier, vous imaginez combien ça va me coûter, pour vous deux? Et vous réalisez que votre petite sœur, quand elle aura l'âge d'aimer les trucs moches et fluo elle aussi, ça va monter à 45€? Paye ta période de l'Avent, hein! Et est-ce que vous savez comment ça se passerait si jamais vous aviez encore plein d'autres frères et sœurs? Les allocs c'est plus ce que c'était, vous savez. Si ça continue à 10 ans il vous faudra quoi, une Ferrari? Vous pensez vraiment que Jésus aurait voulu ça? Avec papa on devra mendier sous les ponts, juste pour pouvoir vous offrir un calendrier qui remue les fesses sur le trottoir de la société de consommation! Si la Vierge Marie savait... Tiens, ma puce, prends moi ce pack de bières pour papa en bas du rayon, regarde, les "spécial Noël", quand on en achete 62, il y a une mignonnette de Suze offerte".

Peu après cette explication rationnelle , à chaque fois, pas peu fière de ma leçon de choses, je raccompagne mes enfants à la maison, drapée dans ma classe et ma droiture morale.
Non mais. 

J'ai donc décidé que pour cette période de l'Avent, les enfants auraient droit à quelque chose de beau. Un calendrier de l'Avent home-made, conçu et réalisé avec amour par leur pauvre mère, courbée par l'effort, dans la patience et la douleur. Avec, à la clé, derrière chaque petit opercule quotidien, un petit présent simple. Un grain de riz, un morceau de confetti, un reste de Petit Beurre... Des mets simples et délicieux. Afin de leur enseigner que l'Avent n'est pas une période de consommation, mais bel et bien de simplicité et de temps qui s'égrène lentement. 
Un Di Aïe Waï, quoi, un Dou Ite Yourselfe. Comme sur les blogs de lifestyle.


J'avais un père Noël de l'Avent acheté chez Monoprix, très coquet, mais j'ai décidé, de manière unilatérale et un poil sadique, de le laisser dans son placard cette année. Il y passe 330 jours par an, ce n'est pas un mois de plus qui va le tuer.


"Voilà. Tu as pris l'air, tu es content, tu as montré tes belles couleurs de Noël... Mais maintenant, mon vieux, il est temps de laisser la place à la nouveauté. Un truc qui épate la galerie, qui en jette. Qui montre qui c'est le chef ici. Désolée mais la mode maintenant c'est le DIY, les trucs créatifs, originaux... c'est pas toi, donc. Toi, t'es chiant, très toujours pareil. La tradition, ça nous gonfle.
Allez, tiens-toi tranquille entre le balai et la centrale vapeur. Peut être qu'on te ressortira l'année prochaine."

Voilà.

Donc mon calendrier de l'Avent, improvisé avec les ustensiles du bord, il ressemble à ça:



Tout un tas d'enveloppes scotchées harmonieusement sur la porte d'entrée. Sous une couronne de branches d'eucalyptus conçue à l'aide d'un vieux cintre de pressing, abritant en son creux un couple d'oiseaux scandinaves du plus bel effet (je pense qu'ils sont hétérosexuels mais je n'ai pas réussi à en être certaine).




En fait, ce calendrier, je l'ai inventé en quelques secondes. Je sais, vous êtes subjugués par l'esthétisme naturaliste de la chose, et par la créativité exacerbée qui fleurit sous mon crâne, pendant que vous luttez laborieusement pour trouver une idée par mois. 
Je suis comme ça, c'est quelquechose de naturel. 
Je vois une porte, je vois quelques vieilles enveloppes, un rouleau de scotch... Et soudain je pense esprit de Noël, beauté, art... Et tchac-tchac-tchakkkk... En deux temps, trois mouvements... Chef-d'œuvre.

C'est comme ça, une fulgurance artistique, je ne pourrais pas vraiment vous l'expliquer. Je vous souhaite d'être moi, une fois, ne serait-ce qu'une journée, pour tenter de vivre l'expérience transcendantale de mon existence multiple et à la fois unique. Avoir le courage d'être soi, ne pas se contenter de vivre, respirer, bouffer, avancer médiocrement comme la plupart d'entre vous, mais faire réellement l'Aventure de la Vie, survoler les choses bassement insignifiantes qui font le quotidien de la masse, de cette masse d'être humains semblables et standardisés qui grouillent véritablement dans les bas-fonds de l'humanité, mais pouvoir s'extirper de ce bourbis, de cette fange, et me hisser au sommet: voilà mon mantra. 
Et je pense, modestement, que ce DIY de Noël est la preuve (s'il en fallait une!) de ma supériorité créatrice.

(Si malgré toutes mes explications vous n'avez toujours pas bien compris comment réaliser ce DIY, n'hésitez pas à m'envoyer un message privé, je prendrai évidemment le temps de tout décortiquer et m'abaisser à votre niveau afin de vulgariser au mieux les instructions, de vous expliquer où trouver du ruban adhésif par exemple, et comment l'appliquer astucieusement grâce au petit dérouloir prévu à cet effet)


Précision importante:

Dans les enveloppes, j'ai tout de même décidé de mettre des jouets Lego.
En fait, je me suis rendue dans mon supermarché (masquée et déguisée, bien entendu, je ne voulais pas m'infliger cette honte d'être reconnue) pour acheter deux calendriers: Lego City et Lego Friends. Je n'ai bien sur pas pu étouffer un petit cri d'orfraie (et d'horreur) en passant à la caisse, sans parler du choc esthétique, que je decrirai presque comme "totalitaire", bouleversant pour mes petits yeux habitués à des codes visuels bien plus harmonieux et ambitieux en temps normal.
Mais voilà. J'ai décidé de surmonter mes principes pour surprendre les enfants et leur faire plaisir.

Derrière l'apparence plutôt morne et chaste de mon calendrier (je ne suis même pas totalement sure qu'il soit joli), ne laissant présager que de tristes cadeaux aux couleurs monotones, les enfants devraient avoir la joie de découvrir les machins qui les font rêver depuis des mois, et qui me donnent pas mal envie aussi, au fond. Les trucs chers aux couleurs qui piquent les yeux, les trucs marketing mais qui font tellement plaisir. Les Lego qui font le bonheur de mon fils chaque jour, qui vit, pense, rêve Lego.



Séquence de dépiotage des boîtes Lego. Enfournage des mini-jouets dans les enveloppes prévues à cet effet. Passage au "DIY washing", pour se donner bonne-conscience. Jet des boîtes d'emballages pour préserver l'effet de surprise.


En somme, c'est un calendrier d'apparence "amish en col roulé", prude et puritain, un peu control-freak ("on ne plaisante pas avec la période de l'Avent, bordel! Tu l'as vue mon enveloppe beige? Elle fait rêver hein! Tu as vu comme elle s'accorde bien avec les enveloppes écrues? Tu l'as vu le camaïeu de couleurs oui ou merde? Tu l'as vu ta mère qui surfe sur Pinterest toutes les nuits pour trouver les bons accords de blanc-cassé pour ton putain de calendrier?????!!! -hum") qui cache en fait bien son jeu, un peu plus pouffe et arc-en-ciel à paillettes.

Vu de l'extérieur, il réunit tous les critères pour être estampillé Home-Made et authentique, digne des plus belles compositions d'Instagram... Et à l'intérieur, un vrai calendrier Lego avec tous les machins chers et en plastoc et marketing qui font rêver les nains (et qui me feraient rêver aussi, à leur place)...parceque les Lego, c'est vachement bien de toutes façons.


En espérant que ça leur plaise!




7 commentaires:

  1. J'ai eu l'idée des enveloppes aussi, mais je ne savais pas encore comment les fixer, merci pour l'idée... Chez nous aussi le vieux calendrier de l'Avent va rester au placard. J'ai eu envie d'un fait-maison... Mais chez nous ce sera un travail d'équipe, car ce sont les enfants qui décorent les enveloppes... Du coup, ça n'avance pas si vite... J'espère qu'on l'aura terminé à temps...

    RépondreSupprimer
  2. j'adore ton article... merci !
    mais juste une petite question : tu as fait une seule enveloppe par jour pour les 2 jouets ? #WARNING
    vanille

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très bonne question vanille, très pertinente (comme quoi, on a les lecteurs qu'on mérite!)
      Oui, c'est un parti-pris artistique, un vrai choix éditorial. Mon but était justement que le calendrier de l'avent n'ecombre pas trop mon appartement, j'ai donc eu la majestueuse idée de l'enveloppe unique pour 2 cadeaux. J'ai été touchée par la grâce du dieu du DIY, j'en suis entièrement consciente, et mon but est de redistribuer ces dons qui m'ont été avantageusement offerts.

      Supprimer
  3. J'adore, comme d'hab! Moi qui suis si peu douée de mes 9 doigts (ah non 10... même pas d'excuse), je tacherai d'en prendre de la graine et de suivre ton lumineux exemple. Tu devrais ouvrir un 3ème blog de déco/DIY/lifestyle/tendances/vismavie.

    RépondreSupprimer
  4. jamais rien vu d'aussi beau, ça en valait la peine toutes ces heures sur pinterest!
    jiji

    RépondreSupprimer
  5. Je crains alors avec mon calendrier sans jouet et des "bons pour" de l'ordinaire en leur faisant miroiter que c'est extra. Mais bon pour cette année si ca se trouve ça peut marcher :-)

    RépondreSupprimer