samedi 20 décembre 2014

Le Circuit des Crèches à Lucéram: une balade magique dans l'arrière-pays niçois.









































Nous revenons d'une balade magique: le circuit des crèches de Lucéram, à une demie-heure de Nice.
Nous ne connaissions toujours pas ce village, qui est superbe (et pourtant, depuis que nous sommes niçois, on en a visité des petits coins de paradis!)

Chaque année, pendant l'Avent, les habitants confectionnent des crèches, il y en a des centaines dans tout le village, au pied des maisons, sur les balcons: de toutes tailles, de tous les styles: en papier, en bois, en pâte à sel, en terre cuite... des crèches grandeur nature, et d'autres cachées dans des coquilles d'huitres ou de noix.
Des crèches faites par des artistes contemporains, par les commerçants, d'autres ancestrales transmises depuis des années dans les familles. Des crèches de tous pays, mais aussi des crèches de différentes religions.
Une tradition qui symbolise l'unité, la joie, qui donne le sourire à tous, et que j'ai été heureuse de retrouver (ma petite ville de la Côte d'Azur, quand j'étais enfant, abritait un magnifique circuit des crèches).

Les enfants étaient fascinés par toutes ces merveilles qui apparaissaient en bas d'un escalier, dans une petite grotte, devant les fenêtres ou derrière un pot de fleurs... dans ce petit village à échelle d'enfant.
Les ruelles étaient richement décorées de sapins, décorations, angelots et guirlandes, c'était féérique. Les odeurs fraiches de pins, sapins, mousse et feu de cheminée se mêlaient à celles, chaleureuses, de l'encens dans l'église, et de la soupe au pistou qui mijotait dans les maisons.

Et nous adultes, sommes retombés, comme tous les autres visiteurs autour de nous, en enfance.
Nous avons été subjugués par la beauté du village, et ce style d'architecture très particulier qu'on trouve dans les villages de montagne de l'arrière-pays niçois; entre le baroque flamboyant, le style piémontais, voire vénitien.
Derrière l'austérité montagnarde un peu froide propre à la région, chaque petit village, parfois fortifié, est un vrai bijou, aux décors riches et fastueux, regorgeant de fresques, dorures, peintures et ex-voto.
C'est ce que j'adore ici, c'est pourquoi je me sens si bien dans cette région: chez les gens, dans les paysages, il y a une espèce de froideur et de dureté à dépasser pour accéder à l'éblouissement et à la chaleur durables.

Et quand la lumière de fin de journée de l'hiver s'en mêle, entre le bleu, l'ocre des fresques, le beige brut des vieilles pierres et le jaune des murs, on dirait que tout prend feu.

 Je vous conseille, si vous passez un jour dans la région avant Noël, de venir visiter le village pour découvrir le circuit des crèches, mais aussi à toutes les autres périodes de l'année.

Toutes les infos sur Lucéram ici: http://www.luceram.com/



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire