mercredi 4 février 2015

Chiens de traineau en famille: une journée à Casterino (en photos)



Aujourd'hui était un mercredi pas comme les autres, puisque nous avons décidé de faire une surprise aux enfants: une journée "balade/ chiens de traineau"




Nous sommes allés à Casterino, dans le Mercantour, à un peu moins de 2h de Nice (chaines obligatoires, il a neigé ce matin). Nous avions RDV à l'Auberge Sainte Marie-Madeleine.

Directement en sortant de la voiture, les enfants se sont jetés dans la neige pour y jouer comme des fous. Ils ont même demandé une vieille carotte aux cuisiniers pour mettre un nez à Olaf, leur bonhomme de neige. Notre petite dernière (14 mois) nous a vraiment  surpris puisqu'elle était complètement surexcitée, à fond, voulant suivre les grands dans tout ce qu'ils entreprenaient.
Entre deux jetés de boules de neige, on a réussi à les faire déjeuner. On terminait notre tarte aux myrtilles et notre café en les observant, par la fenêtre, jouer dans 30 cm de poudreuse.
Dépaysement garanti, un univers tout proche de chez nous qui nous fait à chaque fois oublier la "civilisation"... et qu'on n'a plus envie de quitter.


A 14h, Alain Simon, un breton, ancien cadre dans le marketing à Paris, reconverti en musher depuis une dizaine d'années -quel beau choix de vie-, (Sherpa des Merveilles), nous a accueillis juste en bas de l'auberge. Paul Servel, (Esprit-Nordique), musher lui aussi, l'accompagnait.

Deux traineaux nous attendaient, ce qui nous a permis de faire la balade tous ensemble (j'étais avec les deux grands, Jean-Chou avec notre bébé).
Les mushers ont préparé les chiens (malamute d'Alaska, husky de Sibérie, et Groënland). Les enfants étaient complètement fascinés par les chiens (il faut dire qu'ils ont une de ces classes ces chiens! majestueux!), et les chiens avaient des gestes tendres et calmes avec eux en retour (ce qui était moins le cas avec leurs mushers, et entre-eux).

On a été impressionnés par le dressage de ces chiens, qui vivent en meute comme les loups. Les mushers se font craindre et respecter, ce sont eux les chefs de meute. Les chiens obéissent parfaitement aux ordres pendant la balade... mais il faut aux mushers une vraie poigne pour se faire écouter par ce groupe (8 chiens par traineau).

La balade a été magique: il a cessé de neiger quelques minutes avant, on glissait sur du sucre glace, dans un silence total... seuls les ordres du musher et les aboiements des chiens venaient rythmer l'ambiance cotonneuse et le défilé de ce paysage féérique.
Notre bébé était bercée, parfaitement couverte, et s'est endormie dans les bras de son père à mi-chemin.

En rentrant à l'auberge, notre petite dernière a fini sa sieste sur le canapé, les enfants ont fait sécher leur pieds devant le poële à bois, on a bu une boisson chaude avant de retourner à la voiture, à regrets...(qu'est ce qu'on se sent bien dans nos montagnes, on a l'impression d'être protégés de tout, entre nous... un vrai ressourcement, une coupure avec l'actualité mondiale frénétique, dont on a bien besoin en ce moment)
Eh oui, la petite parenthèse a duré le temps d'une journée, demain, retour à l'école!
































































Pour plus d'infos: 
contacter Alain, Sherpa des Merveilles. (qui propose tout un tas d'autres activités nature, été comme hiver)
et Paul, Esprit Nordique.
L'activité est assez prisée, il vaut mieux réserver.

Un de ces jours, on aimerait bien y retourner pour passer une demi-journée avec eux, et faire une "conduite d'attelage en baptême"!
Et pour ceux qui ne connaissent pas le Mercantour et la Vallée des merveilles, sachez que, à deux pas de la Côte d'Azur, vous pouvez y passer des vacances nature exceptionnelles, entre ski alpin, ski de fond, raquettes l'hiver... et escalade, canyoning, VTT, Trail, 4X4, rando l'été!
Sans oublier le fabuleux parcours du Train des Merveilles, de Nice à Tende, pour découvrir les villages perchés longeant la frontière italienne (ainsi que la la mythique balade du train des Pignes, de Nice à Digne, pour découvrir les magnifiques villages de l'arrière-pays niçois)

Et comme à chaque fois qu'on va en montagne, n'oubliez pas de vous équiper sérieusement pour la route (couvertures, nourriture et eau dans la voiture, de quoi faire des biberons supplémentaires, chaines). Cela vous évitera de vous stresser à cause de la météo, et d'annuler au dernier moment pour cause de flocons non prévus au planning...
Comme on dit, "il n'y a pas de mauvais temps, il n'y a que des mauvais équipements"
(ou comme dit Alain: "à trop regarder la météo, on reste au bistro ;-)



3 commentaires:

  1. Oooh mais tu me fais rêver là ! C'est dommage que de la Bretagne nous soyons un peu loin pour ça, on aurait adoré (à prévoir pour de futures vacances). j'avais fait cette activité pendant un voyage en Finlande, c'était parfait! a l'époque je n'avais pas d'enfants, je rêve de le faire avec eux.
    Un bien beau mercredi dis moi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci La Mère Si!
      comme tu l'as vu, notre musher est breton, passionné de montagne depuis tout petit, donc tout est possible!
      sans rire, passer un moment l'hiver, ou (encore mieux, peut être) l'été, dans la Vallée de merveilles, dans l'arrière pays niçois, est une super idée... entre canyoning, VTT, rando, trails et 4x4, peintures rupestres et églises baroques en pleine montagne (on est à la frontière italienne), on y est dépaysé!
      c'est une super destination.

      Supprimer
    2. Merci à vous : c'était super de partager ce moment avec vous et votre petite famille. Super aussi de voir la petite dernière s'endormir et faire la siseste dans le traineau.

      Supprimer