mercredi 1 avril 2015

Les petits bonheurs tout simples (2)


 Je continue ma nouvelle rubrique des Petits Bonheurs en photo.
 Se retourner sur les petits moments agréables des jours derniers, et ne pas trop regarder les infos à la télé, est toujours positif et apaisant, et absolument nécessaire, en fait...






L'activité zen et nostalgique par excellence: écosser les petits-pois sur les pages saumon du Figaro, comme le faisaient nos grands-mères... (ça marche aussi avec Libé).
Une petite pause méditative/discussions de comptoir pour les enfants! Ils adorent.




Un petit repas de famille printanier et fédérateur dimanche dernier, cuisine italienne-méditerranéenne:
Escalopes de veau panées assaisonnées d'un filet de citron, avec leur risotto aux asperges sauvages, petits pois, coriandre, persil et parmesan. Succulent.




Quand une des grands-mères des enfants passe faire un coucou, son sac rempli de jouets achetés chez Tiger à Nice, le premier magasin de la marque danoise ouvert en France, dans lequel on trouve plein de petits jouets à petit prix et intelligents... le bonheur!




Commencer à recevoir des commandes de tissus tous plus beaux les uns que les autres, et rêver à mes prochaines réalisations!




Tôt le matin, quand le soleil chauffe la terrasse, mon bébé s'installe toute seule sur une chaise pour bronzer... elle sait ce qui est bon!












 Comment se lasser des couleurs du Vieux-Nice?




 J'ai dévoré ce livre, sur le deuil périnatal. Je vais en faire un billet très bientôt...
Je n'ai pas été touchée personnellement par ce drame, je n'aurais pas forcément fait la démarche de le lire... je remercie Lætitia, l'auteur de ce témoignage, de m'en avoir parlé, ce livre m'a émue, révoltée, remuée, mais surtout, contre toute attente, m'a fait du bien.
A très vite dans ma rubrique livres!
(pour acheter le livre, format papier ou numérique, c'est ici)




 On en a plein, des livres pour enfants, mais celui-ci, qu'est-ce que je l'aime... l'histoire du XXème siècle à travers l'évolution d'une maison. Beaucoup de thèmes sont abordés: l'architecture, l'Histoire, la famille, le temps qui passe, les cycles de la vie, les rites, la mort, le progrès...
A chaque fois que je le lis, il m'émeut, le texte est poétique, philosophique, et les illustrations tellement belles et riches que les enfants et nous passons des heures à le regarder. Un livre intelligent, esthétique et profond, pour tous les âges.
Je vous le conseille.
"La maison", de Roberto Innocenti et Patrick Lewis, chez Gallimard




 Mon fils qui grandit...




 Une petite escapade à Saint-Trop' improvisée le week-end dernier (plus de photos ici)




aller de l'avant!




 La bibliothèque de mon aînée commence à s'étoffer! J'adore farfouiller à la brocante du Cours Saleya ou sur Internet pour trouver des éditions vintage de la Bibliothèque rose (celles de mon enfance), et guider ma fille dans ses choix.




 Il commence à faire chaud à Nice... premier dîner dehors cette semaine pour les enfants!




 Le biberon du matin (elle n'en prend plus le soir), LE moment câlin avec mon bébé... avec son père on se fait une joie de voir les beaux jours arriver, on va pouvoir croquer dans ses petits mollets et bras potelés!




Ce matin, quand je me suis réveillée, les grands étaient attablés autour de ces activités... La table typique du mercredi. Toujours pas minimaliste ni épurée. Mais c'est aussi un peu de ma responsabilité! (je rêve d'une pièce atelier, avec immense table en bois, sur laquelle on pourrait étaler notre matériel de peinture, dessin, couture... avec des millions de tiroirs et rangements... un jour, peut-être)




Même si je ne mange presque plus de fromage (hé hé, yoga ou comté, il faut choisir!), on aime bien faire un petit tour pédagogique, chez la fromagère, juste à côté de notre boucher d'amour et de la boulangerie non-moins vénérée (Multari, la seule, l'unique!), pour montrer aux enfants ce que sont les bonnes choses et remplir le frigo!
Quand on rentre pour déjeuner, les enfants ont souvent déjà grignoté un morceau de parmesan, un gressin et du saucisson, offerts à chaque fois par les commerçants...des petits rituels agréables dont ils se souviendront peut-être, plus tard...




 Quand l'arrière-grand-mère des enfants vient à la maison, elle les gâte de chocolats, bricoles à paillettes, breloques et autres jouets chinois, dont les enfants raffolent évidemment. Elle me rapporte toujours des Point de Vue, Gala ou autres Paris Match, que je n'achète évidemment jamais (je ne lis que de la presse intellectuelle, môssieur, j'ai un rang à tenir!) mais dont elle sait que je me délecte, l'après-midi, quand elle papote avec les enfants et Jean-Chou.
C'est d'ailleurs grâce à la passionnante et très fouillée enquête de Point de Vue sur les points communs entre le style vestimentaire des têtes couronnées et les princesse de Disney (sic) que j'ai découvert que le film Cendrillon sortait au ciné! on va se battre avec Jean-Chou pour y emmener les grands! (Et en plus l'actrice à joué dans Downton Abbey...).




Eh oui, l'arrière-grand-mère, en plus d'être fan de jouets kitsch et de presse people, est gourmande (une vraie gamine! pas étonnant qu'elle s'entende aussi bien avec mes enfants!)
Bon, je ne mange plus trop de chocolat non-plus... ça m'évitera de piquer ceux des enfants, c'est très bien.




Ma fille et la lecture...




J'ai pris la grande et importante décision de passer un cap supplémentaire dans ma vie de femme adulte et responsable, et de préparer, pour le dimanche de Pâques, un gigot d'agneau (en prenant soin de le commander préalablement chez mon super boucher d'amour), accompagné du petit vin qui va bien.
Je commence à vieillir maintenant, il en va de ma responsabilité de mère de ne plus me reposer sur la mienne, et de commencer à transmettre moi-même deux ou trois traditions, dans cette famille sans repères moraux ni spirituels!
Et s'ils sont vraiment très sages, on emmène les enfants à la messe. Non mais!
(Prochaine étape qui me vaudra respect, admiration et allégeance pendant de longues années: préparer une dinde à Noël)

Sérieusement, je ressens de plus en plus l'envie de transmettre les traditions, le besoin de me déplacer à la messe pour les temps forts de l'année, de respecter certains rites, qui sont comme autant de repères et de marqueurs de la vie de famille pendant l'année, une richesse et une force de plus, des moments qui nous fédèrent autour de valeurs positives et supérieures, qui nous placent au sein d'une communauté.
Faire ça par envie, par plaisir, pas par contrainte ou automatisme rigide (je suis quand même un peu une rebelle!)... trouver un juste milieu entre tradition et modernité, et donc, pour cela, appuyer un peu plus, pour ce qui nous concerne, sur l'aspect "tradition".






et enfin, dernier petit bonheur... ce morceau de jazz éthiopien que j'avais découvert il y a des années dans une compilation Nova... langoureux, exotique, relaxant, un peu funk et un brin psychédélique... je ne m'en lasse pas!
Heywete, de Tesfa Maryam Kidané.



Je vous souhaite plein de petits bonheurs à vous aussi... et surtout, de prendre le temps de vous arrêter sur ces moments-là, et de les savourer!

(Pour me suivre sur Instagram, c'est ici!)

4 commentaires:

  1. Je découvre ton blog que j'aime beaucoup. J'ai tout de suite reconnu le Vieux Nice sans même avoir lu la légende des photos ;)

    RépondreSupprimer
  2. De très jolies photos et petits bonheurs !

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour ces petits instants qui illuminent nos vies de parents !

    RépondreSupprimer
  4. Ca me donne envie de boire une grenadine en écoutant du Ben Harper dans un bain moussant.

    RépondreSupprimer