mardi 21 avril 2015

Les petits bonheurs tout simples (3)







Aller au Marché aux fleurs du Cours Saleya pour fleurir la maison sans se ruiner (8€ le bouquet de roses ;-)



Accompagner une sortie scolaire à la très belle bibliothèque Raoul Mille, sise dans l'ancienne gare des chemins de fer de provence.






Jamais entendu parler de ce "Barack Obama" mais à mon avis il a de l'avenir, son livre est super!




S'arrêter comme les touristes pour prendre une photo de ma ville!




Rejoindre une de mes meilleures amies à Vence avec notre marmaille, pour aller déjeuner dans notre cantine, "les petits tabliers", un resto-poussette super sympa, avec salle de jeux sécurisée pour les enfants, ateliers, déco vintage-maison de famille, terrasse ombragée, petite cuisine maison-bio-exotique-bobo-familiale réconfortante.






Refaire le monde, oui, mais en prenant un petit café au soleil!




Après mon fils qui gribouille au caillou sur la carosserie de papa, ma fille qui grave au clou le plateau en marbre d'un meuble de famille de maman...  je le classe tout de même dans les "petits bonheurs", ce genre de "bêtise" me plait plutôt!



Je prépare l'anniversaire de ma fille, (en vrai il n'y a pas tellement de préparation à prévoir, le thème sera comme chaque année "maillots de bain, meilleurs copains, plongeons et crème solaire"). J'ai trouvé ces petites cartes sur mylittleday.com , je trouve cette collection sympa.



Je continue de vider le placard de mes nains, et surtout de ma petite dernière... elle a été surgatée (je n'imaginais pas à ce point!), elle est bien plus chic que nous et a bien plus de robes que sa pauvre mère... 
je me sépare de pas mal de ses affaires ici, n'hésitez pas à y faire un tour:









On a inauguré le miroir d'eau, saison 2015! trempés mais ravis!






Mon bébé commence à manger seule.



Une de mes salades préférées:
quelques pâtes al dente, roquette, tomates-cerises, jambon cru, blanc de poulet grillé (mariné au citron, c'est encore mieux), artichauts à l'huile d'olive (version antipasti), pointes d'asperges, copeaux de parmesan, herbes.




Glou.




Je commence ce superbe roman, qui parle de paternité, de journalisme, d'art, de voyages, de la fin de notre civilisation, de l'amour et de la difficulté de s'engager et vivre en couple aujourd'hui.
 Je suis sous le charme...






Je n'ai aucune idée de combien de kilos j'ai perdus mais je me sens vraiment mieux dans mon corps depuis que j'ai décidé de m'affiner un peu! Moins crevée, bien plus à l'aise dans mes fringues... et merci au yoga, sans qui rien n'eut été possible... c'est un sport ultra-complet!




Une petite récompense pour mon fils... depuis deux semaines j'ai entrepris de lui faire passer un cap supplémentaire vers l'autonomie. Avec trois enfants je ne peux pas tout faire, et, même si ça va parfois plus vite pour moi de l'habiller ou de faire mille autres choses à sa place, j'ai décidé qu'il allait devoir faire quelques efforts supplémentaires: s'habiller seul, mettre son pyjama seul après le bain, se débrouiller aux toilettes seul, aider à débarasser. Il a été un peu réfractaire au démarrage mais est maintenant super fier de ses progrès, et nous aussi.
Et en plus il travaille bien à l'école, et fait d'énormes progrès en dessin et en graphisme. Bon point pour lui, donc.

J'ai toujours pensé que filles et garçons s'élevaient de la même manière, mais sans faire de généralités, maintenant que je suis mère je dois bien me rendre à l'évidence: ma fille ainée est bien plus demandeuse d'autonomie que son frère! lui se laisse un peu plus vivre, et aime bien sa petite place de pacha... pas évident de ne pas tomber dans les clichés! (et au passage, j'ai envie d'essayer d'en faire un futur homme qui n'ait pas deux pieds dans le même sabot, et qui ne soit pas trop un boulet pour ma future belle-fille... on verra comment je m'en sors).
Bon, évidemment, après tous ces efforts surhumains qu'il déploie à chaque fois pour mettre un verre dans le lave-vaisselle ou s'essuyer tout seul, il a droit à un énooorme câlin de sa môman, le pauvre chéri.



Ma fille a bientôt 7 ans, et, depuis ce mois-ci, ne croit déjà plus au Père-Noel ni à la petite souris!
Elle posait des questions assez précises et insistantes depuis quelque temps, on s'est dit que c'était le moment de lui parler sérieusement!
C'était émouvant comme moment... elle a pleuré, et en même temps est fière d'avoir passé cette étape. Elle gardera le secret pour ses frère et sœur, et ses amis qui y croient toujours. Et puis, même si elle connaît la réalité, cela ne l'empêche pas de rêver et échafauder mille scenarii (au cas où finalement la petite souris existerait quand même un peu)
Ça passe vite, ces quelques années d'innocence de l'enfance...




Notre dernière nous fait mourir de rire, puisqu'elle a le reflexe de Pavlov: dès qu'elle entend le mot "yoga", elle court chercher un tapis, le déroule et se met en chien-tête-en-bas.
Les enfants nous voient faire du yoga ensemble le week-end, et l'imitation, ça fonctionne pour tout... ils font donc du yoga avec nous! (à condition d'être bien sages et de nous laisser nous concentrer)







Petits plaisirs shoppingesques pour aborder l'été! Petite robe Sézane et chaussures Tommy Hilfiger.
On a prévu un petit week-end à deux à l'étranger dans quelques semaines... ce qui ne nous arrive, ma foi, pas tous les quatre matins! Happy nous sommes!



(ah oui, en plus du bouquet à 8€, j'ai toujours droit à 3 roses supplémentaires, une pour chaque nain)
 sinon, ici, on prépare les vacances de Pâques (qui commenceront lundi prochain). Je pense que je vais jouer à la wonder-mum puisque j'ai prévu moult stages et activités sportives pour mes deux grands, je sais qu'ils vont adorer, et moi je vais adorer les voir adorer ça... mais ça sera un poil fatigant tout de même avec les allers-retours et les préparatifs quotidiens. Heureusement on a organisé les stages avec des copines munies d'enfants du même âge que les miens.
Mais bon, vu que j'ai complètement supprimé cette année les activités extra-scolaires et ces satanés cours de piano au conservatoire (chaque mercredi on pousse un Ouf de soulagement), je prends du plaisir à me rattraper pendant les vacances.



Et enfin, le grand "petit bonheur" de la semaine: une de mes cousines, avec qui je m'entends très bien et qui vit dans le coin, vient d'avoir son 4ème enfant!
Deux garçons, deux filles, ils auront les équipes parfaites pour les jeux en groupe, on est presque jaloux!... et ça promet de bons moments de jeux avec nos enfants, qui s'adorent mutuellement. On aime bien les familles nombreuses dans la famille... avec mes trois je ferais presque figure de "petite joueuse".
Son aîné est un peu plus jeune que mon aînée... 4 grossesses en même pas 7 ans, on peut dire qu'elle a bien bossé.

 Un papa, qui a bien réussi sa vie "sociale" et professionnelle, et dont les trois enfants ont exactement 20 ans de plus que les miens, m'a dit il y a quelque temps: "c'est beau les enfants, il n'y que ça qui compte! le reste n'a pas vraiment d'importance... Vous verrez, les éduquer c'est comme cultiver son jardin: il faut de la patience et de la résistance, et puis, un jour, tout se met à fleurir."

Bravo D, les enfants, y a que ça de vrai ;-)



2 commentaires:

  1. J'adore ces billets. Ca donne envie de profiter de tous ces petits bonheurs. Bisous.

    RépondreSupprimer
  2. Beau billet et très belle citation du papa sur le jardin et les enfants !
    Aude

    RépondreSupprimer