mardi 8 septembre 2015

Petits bonheurs de la rentrée










Le premier petit bonheur de la rentrée... c'est qu'on continue à aller à la piscine et qu'on recommence, après deux mois de pause, à aller à la plage, notamment après l'école pour pique-niquer avec des copains, le mardi soir ou le vendredi soir!



Notre aînée en CE1, notre cadet en Grande Section. Jusqu'ici, tout va bien.




Ma fille aînée dévore les livres. Il faut qu'elle lise, tout, tout le temps (j'adore ça, et je ne suis pas étrangère à ce phénomène!). Elle a lu et beaucoup aimé Les "Mythes Grecs Illustrés" aux éditions Usborne, qu'on avait acheté à la boutique de la splendide Villa Kerylos, à Beaulieu-sur-Mer.


Ah et puis elle a découvert les Schtroumpfs, aussi! Elle a lu l'intégrale (tome 1) ce week-end, ce livre est génial (avec des inédits, photos d'archives, témoignages, etc...)



 La découverte d'un compte Instagram hilarant.






Les séances de cuisine des enfants avec ma mère, cuisinière émérite, et qui a beaucoup plus de patience que moi dans ce domaine quand il s'agit de transmettre cet art aux nains même si j'aime aussi beaucoup cuisinier).



Retrouver un rythme régulier à mon cours de yoga, après avoir eu la chance de participer à un troisième cours avec le génial Jafar Alexander,avec tous pleins de yogis venus du monde entier pour se former avec lui... au son de la guitare-voix envoutante de Manel Mélich Solana ("manu Om"), sorte de Ben Harper/yogi catalan, présent dans la salle!


héhé, je suis sur la photo!
 Vous pouvez écouter Manu Om ici, je vous propose l'album "Bhakti".
Je suis aussi très fan de la relaxation finale (savasana) au son de la voix grave de Krishna Das ("Door of Faith")



... et découvrir que, par je ne sais quel miracle, je sais désormais lever mes fesses du sol dans cette posture!
J'ai compris la technique... il faut certes avoir quelques abdos (cette posture, est un excellent exercice pour les muscler, les filles... pourquoi ne pas la faire une minute chaque matin!), mais surtout arrondir au maximum le haut du dos, et basculer les fesses vers l'arrière pour faciliter l'élévation (car non, contrairement à ce que je croyais il y a quelques mois, je n'ai pas les bras trop courts ;-)



Encore 8 bons points et ma puce aura une image... et plus que 98 avant de recevoir un livre de la Bibliothèque Rose! Elle tient le bon bout!






Le soir, on continue la routine de l'été: apéro et dîner sur la terrasse.



Un petit panettone rapporté d'Italie pour le petit déj.




Des petites séances de couture mère-fille... un moment privilégié, calme, propice à la discussion. Un vrai petit brainstorming à chaque fois, j'adore ces moments. Et je la laisse apprendre par elle-même, comme je le fais moi-même en même temps!
Je ne suis pas très fanatique de jeux de sociétés ou de jeux de cartes (ça c'est la partie réservée à jean-Chou), en revanche pour toute la partie "création" (dessin, photo, DIY, collages ou coloriages...) j'adore partager des moments avec mes enfants et leur transmettre mes petites passions.



le bavoir souvenir d'un resto à Lucca, Toscane (voyage de l'été dernier)



Je me suis régalée à lire "les apparences" de Gillian Flynn, un polar sur la manipulation perverse dans un couple, qui a inspiré le génial film "Gone Girl" de David Fincher. Je ne lis que rarement des polars... j'aime bien le genre, mais il ne me suffit pas; j'aime surtout les critiques sociales, les observations (im)pertinentes des êtres humains... ce livre en est un parfait mélange.

Ayant vu le film avant, je connaissais déjà toute l'histoire... mais bizarrement je me suis quand-même laissée prendre au jeu du suspense avec un vrai plaisir. Et puis j'étais libérée sur le plan du scénario... ce qui m'a finalement laissé le champ plus libre pour apprécier la finesse de l'écriture, le ton sarcastique et la critique en règle des hypocrisies du mariage -à l'américaine-, la précision dans la description de toutes ces petites bassesses et particularités qu'on retrouve de manière assez répandue dans le genre masculin et féminin... (la photo de l'extrait que je vous propose en est un exemple).
Il y a du monstrueux dans les personnages, comme finalement dans tout être humain 'la différence réside "juste" dans le passage à l'acte)... le talent de l'auteur est de réussir à nous faire nous identifier alternativement à la femme comme au mari. malgré toutes leurs zones d'ombres.
Je vous conseille absolument ce livre, haletant, mais surtout intelligent et subtil. Et le film aussi, évidemment.



C'est toujours un petit bonheur de recevoir des petites créations de Célestine et Compagnie (à retrouver ici)




Faire une surprise à notre fils: lui fêter son anniversaire un peu avant la date (et ce n'est que le début des festivités, puisqu'il y aura d'autres réunions de famille, l'anniversaire avec les copains, et l'anniversaire en classe...)
Le week-end entier a été consacré aux jeux de société, Légo, Geomag, Lynx, Minotaurus (trouvé d'occaz grâce à une lectrice! merci!), Mastermind... ça a surtout été un moment idéal pour célébrer notre fils, lui donner une petite place à part, le valoriser, et lui consacrer des moments juste avec son papa -qu'il admire complètement en ce moment, ultra-trail du Mont-Blanc ou pas ;-)-, notamment pour aller faire du vélo (il en avait besoin, notamment pour les raisons citées dans mon billet il y a peu)












Ce week-end s'est aussi enrichi de deux nains supplémentaires: pendant 24h, Jean-Chou et moi avons donc gardé cinq petits... dont les enfants de ma sœur... pour lui permettre d'aller batifoler avec mon beauf, tester un de nos restos préférés à Nice, boire un peu trop de vin, faire une grasse matinée, bronzer un peu sur la Prom' et faire du sport...
Ca s'est super bien passé... et dans quelques jours on fait l'inverse, à nous la belle vie pendant 24h.
Et dire qu'on va recommencer chaque mois! Il n'y a pas à dire, le rapprochement géographique et la solidarité familiale, c'est le meilleur des anti-cernes! (#finiParis).





Ah oui et pour finir, un dernier petit bonheur: s'apercevoir que cette télé passe pratiquement tout son temps éteinte (bon, sauf pour les Zouzous et le sport).
Ca fait plusieurs mois qu'on constate qu'on ne regarde pratiquement plus la télé... notamment à l'heure des infos, tant le traitement de l'actualité nous parait faussé, déprimant, ankylosant, mortifère...
On se tient à jour un peu moins souvent, je ne regarde plus trop les fils d'actu sur le net qui ne valent pas mieux (sans parler des commentaires des internautes).
S'intéresser au monde sans pour autant porter tout son poids sur notre dos... s'informer sans se sentir obligé, de manière moutonnière, de sacrifier à la réaction à chaud, au sentimentalisme à outrance, sans se faire avoir par la récupération politique ni se faire bouffer par l'anxiogène et le manichéisme... ce n'est pas toujours facile, mais c'est une vraie façon d'accéder à de vrais petits bonheurs (et de garder sa santé mentale, qui peut, accessoirement, encore servir).


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire