lundi 23 novembre 2015

Recommencer à sourire (suite): faire un calendrier de l'Avent, ambiance "état d'urgence".



Voici quelques petites choses qui me mettent en joie, surtout depuis que j'ai des enfants... et comme beaucoup d'entre vous sûrement: les préparatifs de Noël.
Et par les temps qui courent, ma bonne dame, on n'est pas contre un petit remontant, n'est-ce-pas? Ne nous faisons-donc pas prier, lâchons notre colère et notre frustration dans des petits flocons en papier et autres mignardises Noëlesques.

Entre deux attentats terroristes, pendant que la police scientifique ramasse patiemment les débris de djihadistes réduits à l'état de micro-paillettes disséminées ça et là, on ne vante pas assez les bienfaits de la fabrication de délicats petits Père-Noël en bouchon de Champagne ou autres éblouissantes fabrications de guirlandes à base de rouleaux de papier toilette. Ça aide à penser à autre chose (le petit verre à l'apéro aide aussi). Jingle bells.





L'année dernière je vous avais proposé un majestueux DIY de calendrier "Lego" (si si, un tel DIY, c'est possible).
Cette année, avec trois enfants, j'ai voulu faire quelque chose de plus simple et moins cher. Je commence à en avoir plus qu'assez des ces machins marketing moches et hors-de-prix, et cette année j'ai décidé d'être un peu plus droite dans mes bottes que l'année dernière.
J'ai décidé de faire un truc "maison", joli, authentique et simple: la période de l'Avent symbolisant la patience et l'ébriét... heuh, la sobriété, il me paraissait plus cohérent d'offrir des petites babioles symboliques plutôt que des produits de l'industrie du jouet.

Bon. Finalement, je n'ai pas pris l'affaire à la légère, et quand je constate la myriade de petits gadgets, excessivement peu chers, certes, mais en quantité non-négligeable, que j'ai achetés (la plupart chez Tiger -le premier magasin français a ouvert à Nice mais il commence à y en avoir d'autres qui ouvrent!- ), en trois exemplaires à chaque fois, je me demande si l'opération a été si économique qu'imaginée.
Mon orgueil m'empêchant de faire le calcul pour vérifier, je me contenterai d'une impression vague et satisfaisante de décroissance et d'authenticité (tout le paradoxe de la mère de famille qui claque bien trop de fric en conneries et qui se rassure en se disant que, quand c'est fait-maison, c'est teeeeellement plus éthique et respectueux du porte-monnaie. AH AH.)

Bref. Voilà les petits détails du contenant de mon calendrier, ainsi que le calendrier finalisé. Ca pourra donner des idées aux plus perdues et déprimées d'entre vous. Pour rester évasive et faire rêver l'auditoire, je l'intitulerai:

"DIY d'un calendrier de l'Avent absolument ravissant, très très facile à faire et extrêêêêêmement abordable, boutant, tel l'ail avec les vampires, les esprits chagrins et mauvais hors de la maison".




















































Voilà! Ça ne mange pas de pain, vous me direz, mais c'est tout de même meugnon!

Les moins manuelles d'entre vous seront certainement rassérénées... le maxime de travail "manuel" exigé ici étant de prendre quelques risques, en période d'état d'urgence, pour se rendre dans un magasin de gadgets, de sortir la CB, et de foutre tout ce sémillant petit matériel dans des petits sachets, eux-même préalablement achetés, avant de retourner se calfeutrer dans son bunker.

Je ne sais pas si ce calendrier de l'Avent a le pouvoir de repousser les forces du mal, ce que je peux vous dire c'est qu'il permet de cogiter un peu moins l'espace des quelques minutes nécessaires à sa confection, de voir ses enfants ravis (les miens poussent des "gnin" de frustration et d'impatience depuis que ce calendrier est installée en hauteur, dans l'entrée, hé hé), et de décorer harmonieusement sa bicoque.

Ah et sinon, autre astuce pour se dérider un peu: regarder le spectacle "Madame Foresti", de Florence du même nom! je suis peut-être parmi les dernières du pays à l'avoir vu (depuis que je suis devenue une petite provinciale, je ne suis jamais la première pour sortir de ma grotte, j'en ai conscience), mais je vous le dis quand-même: son spectacle est époustouflant, du génie!



Coloriages de l'Avent de Célestine et Compagnie


allez, bon Avent.



1 commentaire:

  1. Rhooo que c'est beau!! (cri de la mère de famille handicapée des 10 doigts).
    Ici, pas de calendrier de l'Avent, rapport à un degré de flemme avancé et à un temps trééés limité, mon temps libre étant passé à récupérer mes nuits pourries.
    Ceci dit, ça donne quand même envie (paradoxe de la jeune parturiente qui change d'avis au gré de ses fluctuations hormonales).
    Vais peut-être en faire un tiens, ça me donner un levier de chantage pour mon aînée (si t'es pas sage, je bouffe ton chocolat). gniark gniark, excellente idée en fait!!!

    RépondreSupprimer