dimanche 12 juin 2016

Miroir d'eau et fanzone à Nice: dans l'ambiance de l'Euro 2016






















































Le foot est le cadet de mes soucis (contrairement à Jean-Chou, qui prétend en avoir marre de l'esprit pourri de ce sport, mais qui va tout de même regarder tous les matches, l'air inspiré, en se rongeant le bout des doigts, ah ah!)... mais je dois reconnaitre que j'aime bien l'ambiance dans les rues de Nice en ce moment. Et puis au bout d'un moment il faut arrêter de faire l'autruche. On y est, là.

La fanzone est installée sur la Place Masséna, en face des jets d'eau et du miroir d'eau. Il y a aussi des petites animations sympa installées sur la Prom'.
Il faut bien avouer que ça envoie du bois. Le cadre est exceptionnel, et ça époustoufle relativement bien le touriste. Il n'y a qu'à le regarder, les yeux émerveillés, dans son maillot de foot en nylon. On le sent bien, qu'il n'a pas regretté de prendre son vol Szczecin-Nice (c'était juste pour le plaisir d'écrire Szczecin)

 Tout le week-end, on a vu déambuler nombre de polonais guillerets, et tout un tas de petits irlandais, non moins sémillants, et tout de vert vêtus. Hier soir, pendant mon passionnant atelier "force des bras et postures d'équilibre" avec Aman et Nadège (vous ai-je déjà parlé d'Aman, ce divin yogi?), on entendait une grosse ambiance dans les bars de la rue piétonne. Pendant que je m'astreignais à tenir des postures d'équilibre, la bière coulait déjà à flot quelques mètres plus bas.

N'étant pas spécialement noctambules en ce moment (d'autant plus en étant réveillés chaque matin par notre petite dernière peu avant 6h, n'est-ce pas), nous n'aurons certainement pas l'occasion de constater de visu le pic de la fête, c'est à dire le soir... mais ça me convient plutôt bien. Je préfère, de toutes façons, n'ayant pas la maîtrise de sa consommation d'alcool, ne pas me frotter de trop près au supporter de foot type (sans compter que je suis déjà bien équipée à la maison).
Notre baby-sitter étant polonaise, je précise que, grâce à mon esprit de déduction hors-pair, l'idée de lui demander de nous garder les enfants ce soir ne m'a pas traversé l'esprit.

Nous sommes donc, ce matin, dans nos habits du dimanche, partis en goguette, pour repérer un peu les divers lieux-clés de l'Euro 2016 à Nice.
A 9h du matin, je place les -rares- supporters polonais et irlandais déjà réveillés, dans la catégorie "haut du panier". Ces charmants bestiaux sont, à cette heure-ci, soit encore en train de baigner dans leur jus de la veille, un léger filet de bave se laissant subtilement deviner sur une commissure, en essayant d'émerger tranquillement sous leurs draps dans une location airbnb... soit déjà regroupés activement en attroupements d'apparence familiale, voire tentant de faire un peu de tourisme bon-enfant.
 C'est l'avantage, ces charmantes peuplades masculines, peu après le lever du soleil, sont encore relativement inoffensives.
 Notre petite balade repérage fut donc agréable.

Espérons que la fête ce soir soit plus belle qu'à Marseille...



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire