lundi 12 septembre 2016

Une rentrée à Nice, premier arrêt: One Love Barber Shop




Depuis la fin de l'été, nous avons quitté notre colline tranquille de Nice, pour venir vivre en centre-ville.
Cela signifie: pas mal de changements.



Nous allons devoir abandonner quelques unes de nos habitudes et en trouver de nouvelles. Déménager est quelque chose de fatigant, bouleversant, remuant... j'ai l'impression d'être comme une boule à neige qui a été secouée tout l'été; je regarde à présent avec patience et recul (enfin, autant que possible!) les petits flocons retomber un à un, pour savourer enfin un nouvel équilibre.
C'est épuisant mais aussi excitant. On aime bien changer de milieu de vie, changer nos habitudes  (bon, on n'est pas partis en Inde non-plus, mais à quelques kilomètres à peine)... et puis, depuis qu'on se connait avec Jean-Chou, on a déménagé très souvent. Même si on commence enfin à se sentir super bien chez nous, je sens, au fond, que cet appartement sera certainement une étape de plus. J'ai aimé m'y projeter, y faire faire des travaux, faire la déco... et je sens qu'on aura régulièrement envie de se lancer ce genre de nouveau défi. La vie nous le dira!

Nous abandonnons progressivement la voiture, pour faire de plus en plus de choses à pied. Les enfants ont gardé la même école (c'était super important pour moi: changer mais leur conserver leurs repères et leur stabilité), nous faisons le trajet à pied avec eux: 15 minutes à la vitesse de notre petite dernière. Ça se passe super bien. J'appréhende un peu les jours de pluie, qui est, ici, rare mais intense... mais le reste de l'année, je trouve que c'est un point super positif.
On les a inscrits à de nouvelles activités sportives, on découvre notre nouveau quartier (plein centre, à 5 minutes du Vieux-Nice, vraiment pas très loin de la mer), on compte profiter beaucoup plus de la mer, d'ailleurs on projette de prendre un abonnement au Club de Voile pour pouvoir emprunter le matériel librement, aller faire un tour de kayak tôt le matin en plein hiver, y emmener les enfants...
Bref, on crée notre nouveau nid, et c'est bon, toutes ces nouvelles envies.

Je me régale à arpenter les rues, et mille boutiques me font de l’œil: les restos, les librairies, les poussette-cafés et autres concept-stores... les tentations sont partout, et on va avoir envie de tester, quelques unes, pour commencer! Je compte bien étoffer ma rubrique "Nice". D'ailleurs, si vous avez des spots à me recommander, je suis preneuse.




Pour commencer, j'ai fait un petit tour au salon de coiffure "One Love Barber shop", rue du Lycée, à la vitrine alléchante... J'ai passé un super moment, dans une déco vintage-hipster-décalée-nostalgique-cabinet de curiosité vraiment réussie. Les coiffeurs-stylistes sont adorables et réalisent tous types de coiffures, des plus créatives aux plus classiques (la fille à côté de moi a demandé un tye and dye bleu bien flashy... mon style est un poil plus sage/ennuyeux ;-)
Attention, ils ont du succès, prenez RDV!

J'ai expliqué non sans mal ce que je souhaitais... et mon coiffeur a très bien saisi la complexité de ma demande (je suis la cliente mi-mi... pas très téméraire, qui veut de l'entre-deux, du ni trop ni trop peu, de l'effet-soleil-fin-d'été mais chatain-chic à la fois, du surtout-que-ça-fasse-naturel-hein-pas-trop-cagole-les-mèches-hein...), le résultat est top et je retournerai là la prochaine fois.
J'y emmène bientôt mon fils, qui sera pris en charge au "garage", le coin masculin/barbier du salon: il se fera couper les cheveux... dans un garage donc, au milieu des bécanes, des barbus tatoués et des bidons d'huile de vidange. Je crois qu'il va adorer.


Pour voir plus de photos du lieu, je vous conseille cet article d'Arty trendy magazine, les photos sont top et rendent justice à l'atmosphère unique et très typée de l'endroit.





le résultat en #nofilter


Prochaine envie: me rendre au resto qui jouxte One Love, dont le chef est un ancien camarade de lycée: Vegan Gorilla, qui a ouvert il y a peu, et récolte de super bonnes critiques sur le net, et me donnera l'occasion de découvrir une nouvelle cuisine (je ne suis pas vegan -pas taper!-, mais curieuse de connaître!)


à suivre!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire