samedi 19 novembre 2016

La Madone d'Utelle - Notre-Dame des Miracles: sur les traces de l'ultra-trail du Mercantour.




































































































Nous avons profité du temps splendide pour aller visiter le Sanctuaire de la Madone d'Utelle - Notre Dame des Miracles dans l'arrière-pays niçois.

C'est un endroit magique, que Jean-Chou connait bien puisque c'était une des nombreuses étapes de l'ultra-trail du Mercantour pour lequel il s'est entrainé toute l'année dernière et dont il a été finisher cet été (et bien classé!)
Pour rappel, ce trail, c'était 145 km, une cinquantaine d'heure de course, et 10 000 m de dénivelé positif (ouch!)

L'année dernière j'avais écrit un petit billet admiratif suite à sa participation réussie au Trail du Mont-Blanc (course TDS) ... Cette année le challenge a été encore plus fort et ambitieux (deux nuits blanches... d'ailleurs c'est à 3h du matin qu'il a traversé Utelle), au coeur dun paysage exceptionnel, et même s'il y a encore quelques aspects dans sa démarche que je trouve un peu fous, je suis plutôt, pas mal, assez, et de plus en plus... fière de lui. J'épouse de plus en plus sa vision au fur et à mesure de ses progrès, tant je trouve ce défi sportif intéressant, plein de sens, fort en émotions, proche de la nature et des éléments, dans une quête personnelle passionnante.
Je compare ce genre de "sport" un peu extrême aux courses en solitaire à la voile, au surf ou à l'alpinisme... un vrai besoin de connexion à la nature et une humilité face à elle, qui est bien plus forte que l'homme et rappelle à chaque instant qu'elle ne peut pas, elle, être contrôlée.
(et la question maintenant, c'est "mais quel sera le prochain défi? ;-)

Il connait le Mercantour comme sa poche (ou presque), et de cet endroit privilégié, nous avons une vue à la fois sur la mer et sur les sommets enneigés, et une vision à 360 degrés de son parcours au départ de Nice, passant à travers la garrigue, sur les chemins de pierre et les crêtes des montagnes.

Bref, nous sommes des inconditionnels de l'arrière-pays depuis toujours (je suis prise d'un doute; vous avais-je déjà dit que j'aimais beaucoup ma région?) mais c'est beau de pouvoir montrer aux enfants, qui sont ses premiers admirateurs et qui le suivent à chaque course en direct sur internet, ce que leur père réussit à faire avec son mental et ses petites gambettes (et surtout son mental).

Petite précision: à cette saison le sanctuaire (qui vaut le coup d'être visité, avec ses ex-voto) était fermé, et le restaurant d'altitude aussi (sauf si réservation au préalable).
On peut trouver des restos sympa à Utelle juste en dessous.


Et je partage avec vous une nouvelle fois les photos de nos pérégrinations sur notre magnifique Côte d'Azur, qui, vous le devinez, ne se cantonne pas au Festival de Cannes ou aux villas des milliardaires russes... En espérant que ces images vous donnent éventuellement envie d'y faire un tour!

Mes billets sur nos escapades dans le coin sont à retrouver ici






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire