vendredi 7 avril 2017

Petits bonheurs... (printemps 2017)




Retrouver Jean-Chou pour un déj en amoureux, sur la Prom'... histoire de se voir, de papoter un peu tranquilles, et ailleurs que sur notre canapé, épuisés, le soir (on passe certes des heures côte à côte chaque nuit, mais on n'en pas moins cette impression de ne pas avoir beaucoup de temps pour nous en ce moment...). Ce sont toujours des petits moments de bonheur!
On entend souvent cette phrase un peu cliché: "oh à Nice, vous êtes toute l'année en vacances!"... 



alors oui, c'est vrai, chaque jour qui passe on profite à fond, du soleil, de la mer, de la montagne, de la vue... chaque jour on a ce "ouf" de soulagement d'avoir eu l'opportunité de quitter Paris pour revenir au bercail il y a 8 ans... mais Jean-Chou bosse énormément, il se prend une bonne dose de stress, est souvent en déplacement, rentre à 20h ou 21h, avec toujours le smartphone pas loin, prêt à vibrer, même le week-end pendant certaines périodes...
Quand il est avec nous, il l'est à 100% (et je le trouve très fort, je ne suis pas certaine que j'arriverais à couper autant, si j'étais à sa place), mais le reste du temps, par définition, je m'occupe, depuis quelques mois, pratiquement seule des enfants, de la maison, de la famille, de la logistique domestique. On est super bien organisés, j'adore notre vie, je suis hyper fière du boulot qu'abat mon mari, je ne remplacerais notre équilibre contre rien au monde... mais bon sang, non, on n'a vraiment pas l'impression d'être en vacances en ce moment!

A ce sujet, lire le billet de mon amie Ingliche Titcheur dont je me sens assez proche... même si elle bosse, et que son Tendrépoux à elle, c'est 365 jours par an qu'il est au paroxysme de la pression (bref, à côté, on est assez peinards). C'est le rythme de vie de beaucoup de jeunes parents... les périodes de la vie, très intenses et très créatrices, mais où on a aussi l'impression d'avoir toutes les responsabilités en même temps.

Les vacances, pour nous, c'est ce soir... même si en effet, on ne ressent jamais ce besoin urgent de "quitter Nice", tant on est bien sur notre Côte d'Azur!
Et cette photo le prouve...





Un autre de nos petits rituels "en amoureux", c'est de se rendre, tous les deux, comme si nous vivions notre première grossesse... à mon RDV mensuel chez mon gynéco (j'allais dire "notre" gynéco, tellement ce qu'on a vécu avec lui lors de mon dernier accouchement était fort et intense pour tous les deux).  
J'ai toujours un peu le trac avant une échographie... et c'est toujours un grand bonheur de ressortir de son cabinet avec la confirmation, certes laconique, mais tellement rassurante, que "tout est normal à ce jour".
(Vous ai-je déjà dit tout le bien que je pensais de mon gynéco d'amour? ;-)





Les devoirs...
mon petit bonheur, c'est quand-même que mon aînée bosse parfaitement, toute seule, les devoirs ne sont vraiment pas un sujet de conflit avec elle... pourvu que ça dure!










Commencer à préparer les neuf ans de ma grande, en mai!





Je me suis essayée à coudre une couverture "babynomade" dans le même style que la Redcastle.
Idem version poupée.




Notre deuxième maison des Sylvanians... celle-ci est pour ma petite troisième. Elle y joue des heures et des heures... (le DIY de la première maison était dans ce billet)









la vitrine de La Part des Anges...




La petite merveille que je suis en train de lire en ce moment.
J'écrirai un billet sur ma lecture, à la fin. En attendant, vous pouvez trouver ici les "bonnes feuilles" que je publie petit à petit (enfin, pas trop non plus, j'aimerais éviter que Jean d'O me colle un procès)... j'avoue, je découvre tout juste l'oeuvre de Jean d'Ormesson... et je suis déjà complètement love de son style, de son humour, ça pétille comme du Champagne, c'est spirituel, c'est un rien snob et nostalgique... ce livre est un bijou.





Une petite soupe toute bête que j'adore: courgette-curry-bouillon de poulet (avec un soupçon d'échalote et d'ail)









#JeandOrmessonForever




avoir 8 ans!





Le retour de l'école... ça y est, notre petite dernière fait enfin le 1,2 km de trajet à pied sans broncher le soir! (elle le fait déjà parfaitement le matin...). L'entrainement a parfois été un peu laborieux, nous étions certainement un peu exigeants avec elle, surtout au début de l'année... mais elle a une bonne foulée maintenant (ce qui va bien arranger mes affaires, vers la fin de ma grossesse...). Et c'est tellement plus agréable que de prendre la voiture!




s'endormir sur Harry Potter... elle a commencé le tome 1 le 25 décembre dernier... elle vient d'entamer le numéro 7.
Le stress! il va vraiment falloir que je lui donne d'autres lectures à se mettre sous la dent. Et en trouver qui soient à la hauteur de HP, ça va être un vrai défi!
J.K. Rowling, si tu m'entends... tu n'as vraiment pas intérêt à prendre ta retraite.





Un des grands petits bonheurs du week-end: le matin, se retrouver dans notre lit, leur faire sentir les petits coups donnés par le bébé, lui chanter des berceuses, lui parler, les regarder embrasser mon ventre... des moments précieux.





















Comme un air d'Italie...




Petite découverte: une épicerie italienne très bien achalandée, qui donne sur la coulée verte. Via latina.












Pendant le café des parents... une petite pause culturelle gracieusement proposée par notre petite troisième. Café-Théâtre.




Passion Pandoro.





Au petit-déj: les scones selon la recette de Tilleul Blanc.





Je l'aime bien, vraiment bien, mon mini-atelier de couture.





En cuisine, toujours avec une carte-recette de Tilleul Blanc...
cette fois-ci pour réaliser le Gâteau Qui Tue.







Je vous confirme que le Gâteau Qui Tue tue.









Flashback: mes deux premiers enfants, dans les couloirs de la maternité, le lendemain de la naissance de leur soeur... avec leurs jolies blouses de toubib, reçues pour l'occasion.
Ils déambulaient partout dans l'étage et faisaient craquer le personnel, qui leur distribuait seringues, gants en latex et autres échantillons...
Il va falloir que je pense à un cadeau à faire aux enfants pour cette quatrième naissance.





petite recette printanière improvisée; tagliatelles, surmontées d'un mélange de pointes d'asperges (cuites 10 min), de févettes et de petits-pois al dente (cuits une minute, je les adore même complètement crus).
Dans le bol, le reste des asperges mixées avec un petit bouillon et du parmesan.
D'habitude de fais le risotto sur ce principe, avec quelques pignons grillés parsemés, c'est exquis (mais attention à ce que les légumes restent croquants!)





J'ai récupéré le berceau d'une copine... Ses enfants sont grands, c'était le dernier objet de puériculture dont elle n'arrivait pas à se séparer... alors j'en prendrai bien soin!
Merci Florence!





Lui préparer son petit coin, dans la chambre qu'il partagera avec la plus jeune de ses soeurs.
au mur, une jolie illustration de Célestine et Compagnie.













J'avais du lin moutarde dans mon petit stock... une couleur niçoise, finalement... m'est venue comme une inspiration pour le futur berceau!





Jour de pluie... pas un niçois dans la rue, normal! (le niçois est principalement constitué de matière effervescente).





Mon fils a été invité à un super anniversaire, un atelier poterie organisé dans les Ateliers de Magali, près du port.
Une activité calme, intéressante... et sans les parents. Je vous recommande cet endroit!









Et voilà! un petit tour de lit sur-mesure pour le berceau.
Lin moutarde, et biais liberty capel moutarde.















Les superbes photos que m'a envoyées Jean-Chou lors d'un de ses "petits" entrainements de trail (ici, un dimanche, départ à 5h du matin, pour 42 petits kilomètres en montagne au dessus de Théoule sur Mer). Objectif: le trail des Balcons d'Azur dans peu de temps. 
L'année dernière il a été finisher de l'ultra-trail du Mercantour (145 km, 10 000m de dénivelé, 42h de course non-stop... un taux d'abandon énorme), l'année d'avant c'était le Mont-Blanc.
Cette année il aura le défi "naissance"... mais l'été prochain son objectif est le non-moins taré ultra-trail des Dolomites.

Vous ai-je déjà dit que j'étais admirative de son énergie, de son endurance, et encore plus de son mental d'acier? 






Pour celles que ça intéresse, une superbe robe d'allaitement en cuir est à saisir chez Saint-Laurent.





Le petit café du matin, tous les deux... un des petits bonheurs ultimes du quotidien!





Oups! je cherchais une commode... j'ai trouvé ces deux chauffeuses sur le marché aux puces du Cours Saleya. 40 Euros les deux, j'étais obligée de céder!





Ah, et puis un peu de vaisselle bleue, aussi...





motivation et impression de nouvelles photos!





Un petit gouter un brin prétentieux, "un oeuf à la coque comme au Chantecler".





Vachement bien ce hors-série!




Photo obscène.
(le Gateau Qui Tue numéro 2... que j'ai encore moins fait cuire que la première fois. Une tuerie de Gâteau Qui Tue).





Une petite envie de me faire plaisir... je commence à m'en sentir capable!

Patron Aime comme Macumba, tissu broderie anglaise "leaves" trouvé ici.








Et voilà une petite blousette (que j'ai légèrement modifiée sous les aisselles, je trouvais les empiècements superflus, je les ai retirés et j'ai refermé les manches un peu plus haut) qui cache parfaitement mon ventre... (le short étant évidemment laaaaaargement déboutonné!)





Oups. Un ventre de 5 mois tout de même!




Préparation d'une blouse pour ma petite dernière. A Nice, les écoliers de maternelle portent, dans toutes les écoles, un tablier brodé à leur nom. A chaque niveau sa couleur. J'aime bien cette petite tradition, que je trouve à la fois pratique, utile, et très chou.



















petit mix and match de chutes de tissu pour réaliser la trousse doublée des "Nouveaux intemporels pour enfant".



Un compte que je suis depuis un bon moment sur Instagram, et qui me fait toujours autant rire...
Je sens que je regarderai ça pendant le travail lors de mon prochain accouchement!




Il faut absolument que je vous parle de la grand-mère d'un copain de mon fils: elle réalise des gâteaux incroyables, à Nice, pour son entourage, et, grâce au bouche à oreille, les amis des amis...
Ici, un gâteau confectionné pour l'anniversaire de son petit-fils.
Allez voir sa page Facebook, "les mamies gâteau", ses gâteaux sont tous plus créatifs et parfaits les uns que les autres!.





Mon premier cadeau de naissance... Apparemment cette chaise est absolument géniale (c'est à se demander comment j'ai pu m'en passer pour mes trois premiers). Et comme une adorable lectrice niçoise m'a offert son transat Stokke... j'ai donc été obligée de compléter avec la chaise qui va bien! Merci à mes chaleureux donateurs.




Mission accomplie: celle de trouver un quatrième doudou, assorti aux trois premiers (vous noterez le classement par ordre chronologique, du plus grabataire au plus frais)... le critère étant qu'il ait lui aussi ce petit hochet dans le pied... très pratique pour qu'on entende nos enfants se lever pendant la nuit, leur doudou à la main. Team Kaloo!





Gouter!









Et puis enfin, la découverte d'un compte Instagram super sympa...

Cette nana, parisienne mère de 3 enfants, shoes-addict, a un style bien à elle, un peu loufoque un peu grande bourgeoise complètement décalée, assumant carrément le kitsch et le too much, et je trouve ça frais!... 

ses statuts sont toujours drôles et pas pris au sérieux... ça change de l'esprit less is more, des déco épurées scandinaves et des photos éthérées (contre lesquelles je n'ai aucun grief mais qui sentent un peu parfois, sur certains comptes, le manque de personnalité, la tendance sur-imitée et surexploitée... au moins celle-ci respire l'authenticité)
Elle me fait penser à un mix entre la Maman des Triplés (version real life), Absolutely Fabulous et Sylvie Joly -dans ce sketch magique par exemple- (avec toujours la petite coupette de Ruinart pas loin). Mention spéciale à son sens de la déco que je trouve super intéressant. 

Et en plus, elle ne vend rien, son compte n'est pas une vitrine publicitaire.

C'est drôle parceque la mode ne m'intéresse pas spécialement... en revanche il y a des nanas qui ont un style fou, qui sont capables de donner des couleurs à la vie, à leur journée, et ça, ça me plait. Je ne trouve pas ça futile, ou alors, je trouve que c'est une futilité nécessaire. Même si je ne suis pas une modasse, j'essaie néanmoins, à ma petite échelle, d'avoir un peu de style moi aussi. Car "if you're tired of style, you're tired of life", n'est-il-pas?

Je pense à ma copine The Brune In, notamment (vous avais-je dit que nous étions dans la même école, dans notre petite ville de notre jeunesse?)... qui a un style à l'opposé de Constance, mais un point commun avec elle: une personnalité, une signature, un truc unique, que je trouve très inspirants.

(En revanche voir toutes ces bouteilles de Champagne, dans mon état, c'est un poil violent 😅)




Ah oui, et puis je suis passée devant la couverture du Elle de cette semaine (magazine que je ne lis plus, je vous le rappelle, j'en avais expliqué mes raisons ici), et en lisant le petit titre en bas à gauche, j'ai trouvé ça quand-même super appréciable que ce mag se mette enfin à écrire des sujets sérieux et profonds, dignes de ceux publiés par Madame Gorafi.
Qui sait, un jour de désoeuvrement existentiel, je finirais peut-être par me réabonner.


Bon et sinon je viens d'apprendre que la maladie d'une personne très proche était sur le chemin de la guérison, et ça, c'est un sacré, immense, rudement géant petit bonheur.


Bon week-end à ceux qui ont réussi à me lire jusqu'au bout! (c'est vrai que c'était super long, ce laïus, aujourd'hui).
Les valises m'attendent!

3 commentaires:

  1. Je ne peux résister à partager une idée (peut-être déjà lue ?!?) pour survivre à la fin de Harry Potter, un conseil d'un gros lecteur de presque 8 ans 1/2 : les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire. C'est un plaisir additif assuré !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci! j'ai plusieurs fois lu et entendu beaucoup de bien sur cette saga... sauf de la part d'un libraire qui m'a dit qu'il trouvait ça complètement glauque/anxiogène/dépressif... et ça m'avait interpellée!
      Mais je vais lui acheter le premier tome, je suis curieuse d'avoir son avis.

      Supprimer
  2. et la trilogie "à la croisée des mondes" de Philippe Pullman !

    RépondreSupprimer