jeudi 11 octobre 2018

Avoir quatre enfants




Avoir quatre enfants... 

ça fait sérieux, ça fait doux-dingue, ça étonne, ça impressionne, ça fait toujours la même réaction chez les couples quand on arrive au restaurant; d’abord  la femme nous compte silencieusement, ensuite elle chuchote un truc à son mari, et ensuite il se retourne sur nous. Et double étonnement: nos enfants ne se tiennent même pas mal pendant le repas.

jeudi 27 septembre 2018

Celle qui ramassait les coquillettes séchées.





Mercredi.

Elle se demande quelle aurait été sa vie si elle n'avait pas fait ce choix-là. La liberté, forcément.
Elle aurait voyagé, elle aurait décidé, elle aurait eu une grande carrière, elle aurait pensé à elle. Elle se serait éclatée.
Elle aurait séduit, enchainé les conquêtes. Dépensé son argent en lingerie et maquillage, en tous cas, plus qu'en couches Pampers. Son corps ne se serait pas abimé. Enfin si, peut-être, au bout d'un moment, inéluctablement... mais bien plus tard.


lundi 16 avril 2018

"itinéraire spirituel d'une mère de famille (très) nombreuse", de Marielle Blanchier (et Florence Taylor)




Enceinte de mon troisième enfant, il y a quelques années, plus touchée que ce que je craignais par les commentaires de bonnes fées venant de l'extérieur ("han! mais comment vous allez faire?", "quel courage!", "à votre place, je pourrais pas!"), je m'étais procuré le livre de Marielle Blanchier, à propos duquel je venais de lire un article; "Et ils eurent beaucoup d'enfants".
Un peu pour dédramatiser, dans une sorte d'auto-dérision, histoire de me comparer et me rassurer... sur l'idée de "j'ai de la marge, ça va bien se passer" (à l'époque, elle avait... douze enfants!)

Quelle n'avait pas été ma surprise de découvrir un livre bien plus intéressant qu'espéré, passionnant... ne se contentant pas de nous dresser une liste de conseils pratiques du type "comment laver et trier quinze paires de chaussettes chaque jour", ou d'assertions de type développement personnel sur le mode "j'ai réussi, voici en exclusivité les 10 astuces pour réussir aussi"... mais développant de façon plus profonde les valeurs et visions qui guidaient au quotidien cette mère hors-normes. J'en avais fait la critique ici.

J'avais ensuite trouvé sur le net quelques unes des émissions dans lesquelles elle était venue témoigner (Chez Ardisson, Sophie Davant, etc...).
J'ai toujours été fascinée par les mères de famille nombreuse, qui étaient la norme autrefois, et sont parfois considérées aujourd'hui comme des bêtes de foire, forcément exceptionnelles... alors qu'on a, à mes yeux, beaucoup à apprendre de leur conception, de leur bon sens, de leur philosophie, de leur simplicité.

Aujourd'hui, j'ai un peu plus d'enfants (quatre, une chiffre infime par rapport à Marielle Blanchier, donc), un peu plus d'assurance et de recul... (même s'il y a des jours moins évidents que d'autres) et, sans fantasmer outre-mesure la vie qui est la leur, je reste toujours médusée par la "prouesse" réalisée par ce couple (au dernier recensement, ils avaient quatorze enfants).

J'ai voulu lire le dernier livre de Marielle Blanchier, paru il y a peu, tant son premier m'avait plu: "Itinéraire spirituel d'une mère de famille (très) nombreuse", co-écrit avec Florence Taylor. Elle y développe tout un pan abordé seulement en filigrane dans son premier livre, et pourtant essentiel à sa vie: l'importance de sa foi dans sa façon d'être mère, dans son choix d'avoir beaucoup d'enfants, dans son couple, son engagement.
Je l'ai refermé hier et voici mon ressenti:


mercredi 7 mars 2018

Londres avec les enfants

                   




Après avoir évacué dans un billet d'introduction les "sujets qui fâchent"... passons au coeur de notre petit family-trip à Londres, que nous avons adoré visiter en famille. 
Le récit!

lundi 5 mars 2018

Londres, la vague de froid, Airbnb, EasyJet... et nous.

PNC aux portes...


Pendant ces vacances de février, nous sommes allés à Londres tous les six.
Cela faisait un moment qu'on voulait le faire, rendre visite à nos copains... et puis continuer sur la lancée de nos petits périples en famille, notamment en grande-Bretagne (rubrique dédiée ici). Parce qu'on adore voyager avec nos enfants.

Avant de publier un billet à proprement parler sur ce séjour qui a été une réussite (oui, Londres avec les enfants et un bébé, ça se fait!), je prends un billet à part pour évacuer le sujet du transport et du logement... qui ont été LES sujets de ces vacances. Je crois qu'on n'aura jamais vécu autant de péripéties en voyage. Et avec quatre jeunes enfants avec nous, je pense qu'on peut dire que le baptême du baroudeur a été réussi, pour notre petit dernier. Hum hum.
J'aborderai le thème en trois points: Première, deuxième puis troisième péripéties. Chronologiquement, et de la moins gênante à la plus désagréable.


lundi 19 février 2018

La mère-escabeau






Je me souviens d'avoir lu, avant d'être mère, en plus des classiques et merveilleux "l'écume des jours", ou "j'irai cracher sur vos tombes"... "l'Arrache-Coeur", de Boris Vian.

Le roman m'avait fascinée par sa causticité, sa rage, son esprit critique, sa noirceur. J'aurais du mal à le résumer, mais une figure m'avait marquée, dans ce roman. C'était ce personnage de Clémentine, mère de triplés... tellement dévouée à ses enfants, tellement aimante, que son amour finissait par en devenir possessif, étouffant, monstrueux.

dimanche 28 janvier 2018

J'aime ma région; une initiation au biathlon dans l'arrière-pays niçois.






Ce matin, on a pris notre chargeur de téléphone, des couches et du lait pour trois jours, les couvertures de survie, des changes complets, les pneus neige, des bottes et des baskets, des réserves d'eau et de nourriture... bref, après l'expérience réussie de la semaine dernière, on a décidé d'emmener les enfants en rando-raquettes, juste pour la journée, dans notre arrière-pays qu'on aime tant!

C'était sans compter sur l'organisation, autour de l'arrivée du trail des neiges , d'une initiation au biathlon pour petits et grands! 
Les enfants sont absolument fous de ce sport... il se trouve qu'un adulte de sexe masculin dans cette famille le regarde "un brin" à la télé, et fait partie des premiers fans français de la discipline (peut-être même le premier?), il y a vingt ans, visionnaire, il suivait déjà ce sport assidument (hu hu).

lundi 22 janvier 2018

Nous deux contre le reste du monde. Entre mer et montagne.



Quatre enfants. Et quatre fois les mêmes étapes à traverser. 

Ce week-end, notre petit dernier a eu six mois. C’était la première fois que je me séparais de lui.
L’expérience me laissait deviner que je n’allais pas le regretter, mais comme à chaque fois, il a fallu que je me prépare psychologiquement. Que je fasse ce petit effort, que je me discipline.
Ambivalente... balançant entre l’impatience de profiter enfin d’une vraie parenthèse à deux, en amoureux... et le manque d’envie de laisser mon tout petit. 
Un peu intimidée, aussi, à l’idée de se retrouver à nouveau en couple, comme avant... n'aurai-je pas perdu le mode d’emploi? 

jeudi 18 janvier 2018

jeudi 4 janvier 2018

Où pratiquer le yoga à Nice (et alentours)

Les séances de yoga "Ô bord de l'eau" organisées par Céline à Saint-Jean-Cap-Ferrat. (crédit photo: Art Yoga Studio Nice)


Bonne année mes lecteurs!

Mon quatrième enfant a bientôt six mois, et j'ai repris tranquillement le chemin du yoga.
Je le pratique depuis plus de cinq ans maintenant, et vous le savez si vous me suivez, ça me fait un bien fou... physiquement (mon corps est réellement modifié depuis que je m'y suis mise, des muscles deviennent apparents comme par magie, notamment au niveau des bras, des abdos, du dos, des fessiers!) et mentalement. J'ai grandi avec la discipline de la danse pendant quinze ans, le yoga a pris sa suite, et mon corps réclame sa pratique si je n'en fais pas pendant un certain temps!

Je reçois régulièrement des questions de lectrices, me demandant où en faire, comment commencer, si le yoga est adapté à leurs problèmes de dos par exemple...