lundi 16 avril 2018

"itinéraire spirituel d'une mère de famille (très) nombreuse", de Marielle Blanchier (et Florence Taylor)




Enceinte de mon troisième enfant, il y a quelques années, plus touchée que ce que je craignais par les commentaires de bonnes fées venant de l'extérieur ("han! mais comment vous allez faire?", "quel courage!", "à votre place, je pourrais pas!"), je m'étais procuré le livre de Marielle Blanchier, à propos duquel je venais de lire un article; "Et ils eurent beaucoup d'enfants".
Un peu pour dédramatiser, dans une sorte d'auto-dérision, histoire de me comparer et me rassurer... sur l'idée de "j'ai de la marge, ça va bien se passer" (à l'époque, elle avait... douze enfants!)

Quelle n'avait pas été ma surprise de découvrir un livre bien plus intéressant qu'espéré, passionnant... ne se contentant pas de nous dresser une liste de conseils pratiques du type "comment laver et trier quinze paires de chaussettes chaque jour", ou d'assertions de type développement personnel sur le mode "j'ai réussi, voici en exclusivité les 10 astuces pour réussir aussi"... mais développant de façon plus profonde les valeurs et visions qui guidaient au quotidien cette mère hors-normes. J'en avais fait la critique ici.

J'avais ensuite trouvé sur le net quelques unes des émissions dans lesquelles elle était venue témoigner (Chez Ardisson, Sophie Davant, etc...).
J'ai toujours été fascinée par les mères de famille nombreuse, qui étaient la norme autrefois, et sont parfois considérées aujourd'hui comme des bêtes de foire, forcément exceptionnelles... alors qu'on a, à mes yeux, beaucoup à apprendre de leur conception, de leur bon sens, de leur philosophie, de leur simplicité.

Aujourd'hui, j'ai un peu plus d'enfants (quatre, une chiffre infime par rapport à Marielle Blanchier, donc), un peu plus d'assurance et de recul... (même s'il y a des jours moins évidents que d'autres) et, sans fantasmer outre-mesure la vie qui est la leur, je reste toujours médusée par la "prouesse" réalisée par ce couple (au dernier recensement, ils avaient quatorze enfants).

J'ai voulu lire le dernier livre de Marielle Blanchier, paru il y a peu, tant son premier m'avait plu: "Itinéraire spirituel d'une mère de famille (très) nombreuse", co-écrit avec Florence Taylor. Elle y développe tout un pan abordé seulement en filigrane dans son premier livre, et pourtant essentiel à sa vie: l'importance de sa foi dans sa façon d'être mère, dans son choix d'avoir beaucoup d'enfants, dans son couple, son engagement.
Je l'ai refermé hier et voici mon ressenti:






Même si ma vie est très différente de Marielle Blanchier (à commencer par la place de la religion dans nos vies respectives... et par extension, celles des plaisir terrestres, de la recherche du bikini parfait pour cet été, de la fantaisie, des grasses mat' le dimanche et des apéros à rallonge), nous avons pas mal de points communs dans notre façon de voir la vie.

Avant toute chose, je précise ici que je suis catho, mais plutôt version "minimum syndical" en terme de pratique... pour autant ma religion et moi, on est en grande discussion depuis quelques décennies, et même si la foi n'a rien de simple pour moi, et que je suis plutôt du genre poil-à-gratter, j'éprouve une vraie fascination/admiration pour ceux qui croient, et ressens un grand intérêt pour ceux qui vivent et essaient d'appliquer le message de Jésus au quotidien. Je respecte et comprends aussi complètement ceux qui ne croient en absolument rien.


Avant de me procurer ce livre, je me suis demandé si l'aspect spirituel n'allait pas me gêner. J'ai eu peur de me retrouver face à une personne un peu mystique, éthérée, mystérieuse, désincarnée voire évanescente... une aspirante-sainte, en somme.
Eh bien là encore je crois pouvoir dire que j'ai été surprise de trouver un livre bien plus intéressant qu'espéré... (et qu'évidemment, même s'ils ne m'ont pas influencée, je m'étais forcément laissée traverser par quelques préjugés simplistes)

J'ai beaucoup aimé les propos de Marielle Blanchier, à la fois sur sa foi en tant que telle, dont elle décrit la lente découverte (elle n'était pas catholique pratiquante au début de sa maternité), que sur sa conception de la maternité, de l'engagement, du couple, de l'éducation... tout ces piliers qui font la Famille.
Dans ces deux aspects de son livre, j'ai aimé chaque chapitre car elle y parle sincèrement, de ce qui l'anime profondément... tout autant que de ce qui la fait douter chaque jour. Elle aborde franchement ses questionnements, ses doutes, ses moments de faiblesse, tant sur sa relation à Dieu que sur des considérations plus terre-à-terre liées à la maternité (grossesses, fausses-couches, baby-blues, difficultés en tous genres). Ce livre est tout sauf le livre d'une wonderwoman, et c'est un point important.

J'ai aimé, dans ce livre, ces allers-retours réguliers entre l'intellectuel, le divin, une pensée philosophique... et les considérations pragmatiques et triviales d'une mère de famille nombreuse confrontée à la gestion du quotidien, du domestique.
Marielle Blanchier réussit, dans ce livre, à mêler la beauté des évangiles, grâce à des extraits parfaitement choisis en regard des thèmes abordés, un vrai développement cérébral, intellectuel, sur le chemin qu'elle parcourt, et des reflexions très en phase avec notre quotidien à toutes, les mères.


Je m'étais aussi demandé si ce livre n'allait s'adresser qu'aux mères de famille nombreuses catholiques.

Je crois pouvoir affirmer en le refermant que, malgré les références extrêmement présentes aux évangiles à chaque page, l'auteur a réussi a transmettre, plus qu'un message "catholique", quelque chose de réellement universel (et évidemment, catholique et universel sont synonymes... good job, Marielle); on suit son cheminement, on comprend ce qui l'aide, dans les moments de crise, à y croire, à avancer... et finalement, cette "foi" qu'elle réussit à décrire, elle est, je pense, commune à toutes les mères (et pères) qui font de leur mieux pour tenir leur rôle, pour avancer, pour tenir bon. Simplement, elle peut s'exprimer différemment selon les gens.

Cette foi en la Vie, en la famille, en l'engagement, en le couple (cette "conversion" qu'elle a vécue après ses sept premières grossesses, et qui l'a aidée à "lâcher-prise", à accepter ces contraintes du quotidien contre lesquelles elle luttait, auparavant) peut être catholique, comme elle peut être d'une autre religion. Elle peut tout aussi bien n'être fondée sur aucune religion, mais résulter d'un cheminement, d'une sagesse acquise peu à peu, d'un travail sur soi-même.

Je pense pouvoir, sans trop me tromper, conseiller à une lectrice, qui serait farouchement athée, cette lecture, si tant est qu'un minimum de curiosité l'y mène.
Je me suis fait la réflexion amusante, en la lisant, que nous avions, sur certains thèmes, elle et moi des visions assez proches... J'ai parfois retrouvé de son vocabulaire dans le billet que j'avais écrit, "quatre ou pas cap", retraçant mes ambivalences et mes questionnements existentiels sur le bien-fondé d'une nouvelle grossesse. J'y ai trouvé une même foi, une même façon de voir la grossesse comme une sorte de mission mystique transmise de femme à femme depuis des millions d'années ... à la différence près que dans mon billet, il n'y avait pas de référence religieuse.


Ce livre est un témoignage d'une mère de famille (très) nombreuse, on y découvre donc, naturellement, des anecdotes et visions très intéressantes de ce que peut être la vision de parents ayant à "gérer" quatorze personnalités différentes sous leur toit, tant psychologiquement que matériellement (les chapitres "argent", ou "organisation" nous en apprennent!)... mais je trouve que la vision exprimée n'est pas celle d'une femme faisant un "plaidoyer" pour avoir une bonne famille nombreuse catho et entrer dans une certaine catégorie. Le propos est plus subtil, et ceux qui voudraient se baser sur ce témoignage pour dresser une caricature facile de la famille catho se trouveront, à mon avis, assez dépourvus d'arguments.
Je crois pouvoir penser aussi qu'une mère d'un enfant unique, ou deux, pourra y trouver une inspiration et une vision commune à la sienne... Car là encore Marielle Blanchier parle de l'universel de la maternité; les ambivalences du désir d'enfant, de la grossesse, les incompréhensions dans le couple, les relations dans la fratrie, etc...

J'ai donc bien plus apprécié ce livre que j'aurais pu l'imaginer.
Même si cette femme est complètement hors-normes, et que nos vies sont opposées, en apparence, je me suis sentie proche d'elle en bien des points. J'ai la réelle impression de l'avoir comprise, en la lisant.
J'ai aimé ses chapitres sur le couple, l'équipe égalitaire et généreuse qu'elle forme avec son mari, sur ses ambivalences et faiblesses, sur sa façon de les transcender et les dépasser... sur sa vision du travail aussi, du consumérisme, du matériel... qui dictent tant nos comportements dans notre société.

Je n'ai pas lu de propos péremptoires, de leçons de morale ou de narcissisme... simplement un témoignage visant à répondre aux nombreuses questions, interrogations (qu'on peut comprendre!) auxquelles ce couple qui sort des sentiers battus fait face, depuis des années.
Je n'ai pas non plus lu un texte prosélyte, ni une vision idéologique ou politique de ce que doit être une bonne famille française bien comme il faut (même si je suis consciente que ce genre de témoignage est très facilement récupérable pour servir des idées réactionnaires).
Je n'ai pas lu les propos d'une illuminée, d'une dame patronnesse ou d'une grenouille de bénitier étriquée, mais plutôt le témoignage d'une femme éduquée, intelligente, réfléchie, riche de ses expériences, de ses expatriations, dotée d'esprit critique et d'analyse sur sa propre foi.


Si vous êtes tentés par ce livre, que vous soyez attirés par sa vision ou à l'inverse un peu estomaqués par un tel choix de vie... allez-y, vous en apprendrez quelque chose.



voici quelques liens pour aller plus loin...

http://paroisse-sceaux.fr/Marielle-Blanchier-se-confie-Le-vent-souffle-ou-il-veut

https://paroledemamans.com/ma-vie-de-maman/maman-au-quotidien/3-questions-a-marielle-blanchier-maman-de-13-enfants

http://sceaux.blog.lemonde.fr

émission "Toute Une Histoire" sur France 2: https://www.youtube.com/watch?v=Njps0r6a8hU

https://maximeaubin.org/2015/10/06/mon-but-netait-pas-de-repondre-a-des-pulsions-sexuelles-primaires/

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/05/15/01016-20130515ARTFIG00393--sceaux-le-quotidien-hors-norme-de-marielle-blanchier-12-enfants.php



et ci-dessous quelques extraits de son livre.






















9 commentaires:

  1. bonjour marine,
    merci pour cet article qui m'a donné envie de lire ce bouquin (qu'à la base je n'avais pas envie de lire du tout...)...à suivre!

    tu m'as fait rire avec ta phrase:
    "Même si ma vie est très différente de Marielle Blanchier (à commencer par la place de la religion dans nos vies respectives... et par extension, celles des plaisir terrestres, de la recherche du bikini parfait pour cet été, de la fantaisie, des grasses mat' le dimanche et des apéros à rallonge)",

    je vois bien ce que tu veux dire... et en meme temps je t'assure que ces 2 aspects ne sont pas incompatibles ;-)

    RépondreSupprimer
  2. J'aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. une belle découverte, un enchantement. blog très intéressant et bien construit. Vous pouvez visiter mon univers. Au plaisir

    RépondreSupprimer
  3. Ton article sur son premier m'a donné envie de le lire (et je l'ai donc lu) :D ), mais pour celui-ci, les extraits avec les citations bibliques partout m'en dissuadent, au contraire. C'est tout à ton honneur de ne pas occulter le point susceptible de rebuter de nombreux lecteurs. Je passe mon tour cette fois-ci.

    RépondreSupprimer
  4. J'aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. une belle découverte, un enchantement. Très intéressant et bien construit. Je reviendrai m'y poser. N'hésitez pas à visiter mon univers. Au plaisir.

    RépondreSupprimer
  5. Tiens ! Je viens de voir que tu as eu un quatrième enfant ! Je lisais reguliréguliè et puis... J'ai aussi eu un quatrième ;) nos enfants ont à peu près le même âge j'ai l'impression (9,5,2 et 7 mois chez moi).
    Concernant le livre, ça me parle aussi, son premier est déjà dans ma liste des livres "à lire" depuis un moment... Je note celui la aussi.

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour,
    Merci pour ce commentaire, je vais lire le livre :-)

    RépondreSupprimer
  7. Merci beaucoup pour ce partage très intéressant.

    RépondreSupprimer
  8. est ce que tout va bien? Ca fait longtemps qu'on n'a pas eu de vos nouvelles!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour

      Merci, oui, tout va bien!
      J’ecris Moins en ce moment... par manque de temps ici (et sûrement d’envie), mais ça reviendra sûrement!!
      En attendant, je suis active sur Instagram! (@unechambreamoi)... cette plateforme me permet le micro-blogging en attendant d’avoir plus de temps pour me poser face à mon ordinateur....

      Supprimer